Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 mars au 1er avril 2022
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 mars au 1er avril 2022

Attaques en Israël, guerre en Ukraine et Marathon des sables au Maroc... La semaine du 26 mars au 1er avril en images.

Des personnes vivant dans une station de métro utilisée comme abri anti-bombes se tiennent dans un wagon qui leur sert de chambre à coucher, à Kharkiv en Ukraine le 26 mars. Sous le feu des bombardements depuis un mois, les habitants se cachent sous terre pour survivre. La ville, deuxième plus grande du pays après Kiev, est pilonnée jour et nuit. Au moins 300 civils y ont trouvé la mort depuis le 24 février.
Aris Messinis / AFP

Des personnes vivant dans une station de métro utilisée comme abri anti-bombes se tiennent dans un wagon qui leur sert de chambre à coucher, à Kharkiv en Ukraine le 26 mars. Sous le feu des bombardements depuis un mois, les habitants se cachent sous terre pour survivre. La ville, deuxième plus grande du pays après Kiev, est pilonnée jour et nuit. Au moins 300 civils y ont trouvé la mort depuis le 24 février.

Un travailleur yéménite transporte un sac de farine à l'extérieur d'un magasin de gros dans la capitale Sanaa, le 27 mars. Le Yémen est en proie à l'une des pires crises alimentaires au monde. Ce pays est presque entièrement dépendant des importations. 30% de son blé provient d'Ukraine. La guerre est donc susceptible d'entraîner des chocs importants au niveau des importations, faisant encore grimper les prix des denrées alimentaires. Or, déjà 2,2 millions d'enfants yéménites souffrent de malnutrition aiguë.
Mohammed Huwais / AFP

Un travailleur yéménite transporte un sac de farine à l'extérieur d'un magasin de gros dans la capitale Sanaa, le 27 mars. Le Yémen est en proie à l'une des pires crises alimentaires au monde. Ce pays est presque entièrement dépendant des importations. 30% de son blé provient d'Ukraine. La guerre est donc susceptible d'entraîner des chocs importants au niveau des importations, faisant encore grimper les prix des denrées alimentaires. Or, déjà 2,2 millions d'enfants yéménites souffrent de malnutrition aiguë.

Des membres de la police des frontières israélienne se rassemblent près de la Via Dolorosa, le chemin traditionnellement considéré comme ayant été emprunté par Jésus alors qu'il était sur le point d'être crucifié, dans la vieille ville de Jérusalem le 28 mars. Israël renforce sa sécurité alors que onze personnes ont été victimes d'attaques armées en une semaine. Cinq personnes sont mortes dans une attaque commise par un Palestinien de Cisjordanie, mardi 30 mars, dans la ville de Bnei Brak, une banlieue ultra-orthodoxe de Tel-Aviv. Quelques jours plus tôt, une attaque à la voiture-bélier et au couteau dans la ville de Beersheba, dans le Néguev, avait fait quatre morts et deux militants se revendiquant de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) avaient tué deux policiers lors d'une fusillade dans la ville côtière d'Hadera.
Hazm Bader / AFP

Des membres de la police des frontières israélienne se rassemblent près de la Via Dolorosa, le chemin traditionnellement considéré comme ayant été emprunté par Jésus alors qu'il était sur le point d'être crucifié, dans la vieille ville de Jérusalem le 28 mars. Israël renforce sa sécurité alors que onze personnes ont été victimes d'attaques armées en une semaine. Cinq personnes sont mortes dans une attaque commise par un Palestinien de Cisjordanie, mardi 30 mars, dans la ville de Bnei Brak, une banlieue ultra-orthodoxe de Tel-Aviv. Quelques jours plus tôt, une attaque à la voiture-bélier et au couteau dans la ville de Beersheba, dans le Néguev, avait fait quatre morts et deux militants se revendiquant de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) avaient tué deux policiers lors d'une fusillade dans la ville côtière d'Hadera.

Les concurrents participent à l'étape 2 de la 36e édition du Marathon des Sables, cette course extrême qui se dispute au milieu du Sahara, au centre du Maroc, le 28 mars. Participer à cette course mythique de 250 kilomètres en sept jours, dans l'un des climats les plus inhospitaliers du monde, nécessite de nombreux mois de préparation.
Jean-Philippe Ksiazek / AFP

Les concurrents participent à l'étape 2 de la 36e édition du Marathon des Sables, cette course extrême qui se dispute au milieu du Sahara, au centre du Maroc, le 28 mars. Participer à cette course mythique de 250 kilomètres en sept jours, dans l'un des climats les plus inhospitaliers du monde, nécessite de nombreux mois de préparation.

Un ouvrier, portant un équipement de protection, garde l'entrée d'un quartier confiné par mesure de sécurité et reçoit de la nourriture d'un livreur, dans le quartier de Jing'an, à Shanghai le 29 mars. En Chine, la moitié de la capitale économique de 25 millions d’habitants est de nouveau confinée. L'autre partie de la ville sera confinée à partir du 1er avril. La capitale économique affronte sa pire flambée de Covid-19 depuis deux ans, liée au variant Omicron.
Hector Retamal / AFP

Un ouvrier, portant un équipement de protection, garde l'entrée d'un quartier confiné par mesure de sécurité et reçoit de la nourriture d'un livreur, dans le quartier de Jing'an, à Shanghai le 29 mars. En Chine, la moitié de la capitale économique de 25 millions d’habitants est de nouveau confinée. L'autre partie de la ville sera confinée à partir du 1er avril. La capitale économique affronte sa pire flambée de Covid-19 depuis deux ans, liée au variant Omicron.

Des tulipes viennent de s'ouvrir dans un champ de Zuid Beijerland, le 31 mars. Cette fleur a fait la réputation des Pays-Bas, premier producteur au monde. Pour célébrer cette beauté, un festival des tulipes se tient d'avril à mai, chaque année.
Jeffrey Groeneweg / ANP / AFP

Des tulipes viennent de s'ouvrir dans un champ de Zuid Beijerland, le 31 mars. Cette fleur a fait la réputation des Pays-Bas, premier producteur au monde. Pour célébrer cette beauté, un festival des tulipes se tient d'avril à mai, chaque année.

Un manifestant lance un objet sur un bus alors qu'une voiture de police est en flammes à côté, lors d'une manifestation devant le domicile du président sri-lankais pour demander sa démission, à Colombo, le 31 mars. Les forces de sécurité ont été déployées dans la capitale sri-lankaise le 1er avril, alors que des centaines de manifestants ont tenté de prendre d'assaut la résidence du président en réaction à la pire crise économique du pays depuis l'indépendance. Les dernières données officielles font état d'une l'inflation de 18,7% en mars dans la capitale Colombo, le sixième record mensuel consécutif et les denrées alimentaires auraient augmenté plus de 30%.
Ishara S. Kodikara / AFP

Un manifestant lance un objet sur un bus alors qu'une voiture de police est en flammes à côté, lors d'une manifestation devant le domicile du président sri-lankais pour demander sa démission, à Colombo, le 31 mars. Les forces de sécurité ont été déployées dans la capitale sri-lankaise le 1er avril, alors que des centaines de manifestants ont tenté de prendre d'assaut la résidence du président en réaction à la pire crise économique du pays depuis l'indépendance. Les dernières données officielles font état d'une l'inflation de 18,7% en mars dans la capitale Colombo, le sixième record mensuel consécutif et les denrées alimentaires auraient augmenté plus de 30%.

Chez les psychanalystes, le divan n'est jamais neutre
Grand Format

Chez les psychanalystes, le divan n'est jamais neutre

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 7 au 13 mai 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 7 au 13 mai 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio