Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 septembre au 1er octobre 2021
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 septembre au 1er octobre 2021

Préparation de la COP26, inauguration de l'Exposition universelle à Dubaï et évolution de la pandémie de Covid-19... La semaine du 25 septembre au 1er octobre en images.

Des migrants haïtiens, accompagnés d'enfants, traversent une forêt dans la région du Darién, en Colombie, le 26 septembre. Ils se dirigent à pied vers le Panama pour rejoindre ensuite les États-Unis. Cette dangereuse randonnée dans la jungle où sévissent des gangs criminels durera au moins cinq jours au cours desquels les migrants vont devoir lutter contre des serpents, franchir des ravins escarpés et des rivières au courant puissant, mais aussi affronter des averses tropicales. Malgré les innombrables difficultés de leur périple et l'annonce de l'expulsion par les États-Unis de milliers de leurs compatriotes, les migrants restent fermes dans leur désir de réaliser leur «rêve américain».
Raul Arboleda / AFP

Des migrants haïtiens, accompagnés d'enfants, traversent une forêt dans la région du Darién, en Colombie, le 26 septembre. Ils se dirigent à pied vers le Panama pour rejoindre ensuite les États-Unis. Cette dangereuse randonnée dans la jungle où sévissent des gangs criminels durera au moins cinq jours au cours desquels les migrants vont devoir lutter contre des serpents, franchir des ravins escarpés et des rivières au courant puissant, mais aussi affronter des averses tropicales. Malgré les innombrables difficultés de leur périple et l'annonce de l'expulsion par les États-Unis de milliers de leurs compatriotes, les migrants restent fermes dans leur désir de réaliser leur «rêve américain».

Un homme marche dans les eaux de crue devant un temple bouddhiste dans la province d'Ayutthaya, dans le centre de la Thaïlande, le 28 septembre. Une trentaine de provinces sont sous l'eau après le passage de la tempête tropicale Dianmu, qui déjà tué six personnes et submergé des dizaines de milliers d'habitations dans le nord et le centre du pays. Les autorités gouvernementales thaïlandaises se veulent rassurantes, affirmant que le pays ne connaîtra pas une répétition du déluge qui a dévasté le pays en 2011, au cours duquel plus de 150 millions d'hectares ont été inondés.
Lillian Suwanrumpha / AFP

Un homme marche dans les eaux de crue devant un temple bouddhiste dans la province d'Ayutthaya, dans le centre de la Thaïlande, le 28 septembre. Une trentaine de provinces sont sous l'eau après le passage de la tempête tropicale Dianmu, qui déjà tué six personnes et submergé des dizaines de milliers d'habitations dans le nord et le centre du pays. Les autorités gouvernementales thaïlandaises se veulent rassurantes, affirmant que le pays ne connaîtra pas une répétition du déluge qui a dévasté le pays en 2011, au cours duquel plus de 150 millions d'hectares ont été inondés.

Des gens campent pendant la nuit pour recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19 dans un hôpital de district géré par le gouvernement à Siliguri, le 28 septembre. En Inde, 47% de la population adulte a reçu au moins une dose et 16% deux. Dans le monde, la pandémie de Covid-19 a touché 233,7 millions de personnes et fait au moins 4,8 millions de morts, selon les données compilées par l'université américaine Johns-Hopkins.
Diptendu Dutta / AFP

Des gens campent pendant la nuit pour recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19 dans un hôpital de district géré par le gouvernement à Siliguri, le 28 septembre. En Inde, 47% de la population adulte a reçu au moins une dose et 16% deux. Dans le monde, la pandémie de Covid-19 a touché 233,7 millions de personnes et fait au moins 4,8 millions de morts, selon les données compilées par l'université américaine Johns-Hopkins.

La lave du volcan Cumbre Vieja entré en éruption il y a dix jours sur l'île de La Palma (Canaries) arrive dans l'océan sur la plage de Los Girres à Tazacorte, le 29 septembre. La rencontre entre la lave et l'eau était particulièrement redoutée en raison de la production de gaz toxiques et de particules nocives qu'elle peut entraîner. L'archipel espagnol avait précédemment déclaré une zone d'exclusion de deux milles marins autour de l'endroit où la lave devait entrer dans l'Atlantique et avait demandé aux habitants de rester chez eux.
Sunsets Sweden / AFP

La lave du volcan Cumbre Vieja entré en éruption il y a dix jours sur l'île de La Palma (Canaries) arrive dans l'océan sur la plage de Los Girres à Tazacorte, le 29 septembre. La rencontre entre la lave et l'eau était particulièrement redoutée en raison de la production de gaz toxiques et de particules nocives qu'elle peut entraîner. L'archipel espagnol avait précédemment déclaré une zone d'exclusion de deux milles marins autour de l'endroit où la lave devait entrer dans l'Atlantique et avait demandé aux habitants de rester chez eux.

Des militants et des proches des victimes de l'explosion du port le 4 août 2020 manifestent devant le palais de justice pour dénoncer les pressions politiques exercées sur l'enquête, suspendue une nouvelle fois, le 29 septembre, à Beyrouth (Liban). Le juge Tarek Bitar, chargé de l'enquête, a dû suspendre ses investigations après une plainte déposée contre lui par un ex-ministre, Nouhad Machnouk, qui est soupçonné d'implication dans le drame et réclame le dessaisissement du juge. L'explosion, causée par le stockage sans mesures de précaution d'énormes quantités de nitrate d'ammonium, a fait au moins 214 morts, plus de 6.500 blessés et a dévasté plusieurs quartiers de la capitale.
Anwar Amro / AFP

Des militants et des proches des victimes de l'explosion du port le 4 août 2020 manifestent devant le palais de justice pour dénoncer les pressions politiques exercées sur l'enquête, suspendue une nouvelle fois, le 29 septembre, à Beyrouth (Liban). Le juge Tarek Bitar, chargé de l'enquête, a dû suspendre ses investigations après une plainte déposée contre lui par un ex-ministre, Nouhad Machnouk, qui est soupçonné d'implication dans le drame et réclame le dessaisissement du juge. L'explosion, causée par le stockage sans mesures de précaution d'énormes quantités de nitrate d'ammonium, a fait au moins 214 morts, plus de 6.500 blessés et a dévasté plusieurs quartiers de la capitale.

Des gens visitent le site de l'Expo 2020 à Dubaï, le 30 septembre, jour de son ouverture. Le première exposition universelle organisée au Moyen-Orient ouvre enfin ses portes ce 1er octobre, avec un an de retard à cause de la crise sanitaire. Les Émirats arabes unis espèrent accueillir environ 25 millions de visiteurs pour le plus grand événement au monde depuis le début de la pandémie de Covid-19. Mais la situation des droits humains dans ce pays est telle que le Parlement européen appelle au boycott.
Giuseppe Cacace / AFP

Des gens visitent le site de l'Expo 2020 à Dubaï, le 30 septembre, jour de son ouverture. Le première exposition universelle organisée au Moyen-Orient ouvre enfin ses portes ce 1er octobre, avec un an de retard à cause de la crise sanitaire. Les Émirats arabes unis espèrent accueillir environ 25 millions de visiteurs pour le plus grand événement au monde depuis le début de la pandémie de Covid-19. Mais la situation des droits humains dans ce pays est telle que le Parlement européen appelle au boycott.

Des militants pour le climat défilent lors d'une grève étudiante de Fridays for Future le 1er octobre, à Milan. 400 jeunes venus des quatre coins de la planète débattent sur le climat à Milan, en Italie, en préparation de la COP26. Ce sommet intitulé «Youth4Climate: Driving Ambition» a eu lieu du 28 au 30 septembre 2021. Dans un discours prononcé le 28 septembre, la militante suédoise Greta Thunberg a dénoncé les «trente années de bla-bla» sur le climat des dirigeants du monde, les accusant d'avoir «noyé» les espoirs des jeunes dans leurs «promesses creuses».
Miguel Medina / AFP

Des militants pour le climat défilent lors d'une grève étudiante de Fridays for Future le 1er octobre, à Milan. 400 jeunes venus des quatre coins de la planète débattent sur le climat à Milan, en Italie, en préparation de la COP26. Ce sommet intitulé «Youth4Climate: Driving Ambition» a eu lieu du 28 au 30 septembre 2021. Dans un discours prononcé le 28 septembre, la militante suédoise Greta Thunberg a dénoncé les «trente années de bla-bla» sur le climat des dirigeants du monde, les accusant d'avoir «noyé» les espoirs des jeunes dans leurs «promesses creuses».

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 9 au 15 octobre 2021
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 9 au 15 octobre 2021

BD: l'histoire vraie d'un journaliste infiltré pour enquêter sur les bavures policières
Grand Format

BD: l'histoire vraie d'un journaliste infiltré pour enquêter sur les bavures policières

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio