Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Manifestations contre l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade qui autorisait l'avortement aux États-Unis, dérèglements climatiques, et début des départs en vacances... La semaine du 25 juin au 1er juillet en images.

Des supporters de Montpellier Herault Rugby lèvent le bouclier de Brennus lors d'une cérémonie au lendemain de la victoire de leur équipe au championnat de France de rugby à XV, sur la place de la Comédie à Montpellier, le 25 juin. Montpellier a remporté son premier titre de champion après son succès en finale du Top 14 face à Castres (29-10).
Pascal Guyot / AFP

Des supporters de Montpellier Herault Rugby lèvent le bouclier de Brennus lors d'une cérémonie au lendemain de la victoire de leur équipe au championnat de France de rugby à XV, sur la place de la Comédie à Montpellier, le 25 juin. Montpellier a remporté son premier titre de champion après son succès en finale du Top 14 face à Castres (29-10).

Des militantes du droit à l'avortement, vêtues d'une tenue inspirée de La Servante écarlate, marchent à Denver, dans le Colorado, le 27 juin, quatre jours après que la Cour suprême des États-Unis a annulé le droit à l'avortement. Après cette décision de révoquer, vendredi 24 juin, l'arrêt Roe v. Wade, laissant les États américains légiférer sur le droit à l'avortement, un certain nombre d'entre eux ont d'ores et déjà fait passer des lois interdisant l'avortement ou restreignant fortement son accès. Le président américain a fustigé une décision «scandaleuse» de la Cour, non seulement en raison de l'impact sur la santé des femmes, mais aussi de l'atteinte au droit à la vie privée. 
Jason Connolly / AFP

Des militantes du droit à l'avortement, vêtues d'une tenue inspirée de La Servante écarlate, marchent à Denver, dans le Colorado, le 27 juin, quatre jours après que la Cour suprême des États-Unis a annulé le droit à l'avortement. Après cette décision de révoquer, vendredi 24 juin, l'arrêt Roe v. Wade, laissant les États américains légiférer sur le droit à l'avortement, un certain nombre d'entre eux ont d'ores et déjà fait passer des lois interdisant l'avortement ou restreignant fortement son accès. Le président américain a fustigé une décision «scandaleuse» de la Cour, non seulement en raison de l'impact sur la santé des femmes, mais aussi de l'atteinte au droit à la vie privée. 

Un troupeau de buffles patauge dans les eaux boueuses des marais du sud de Chibayish, frappés par la sécheresse, dans la province de Dhi Qar, le 28 juin. L'Irak connait des épisodes de sécheresse de plus en plus récurrents. Les autorités accusent leurs voisins turcs et iraniens d'assécher le pays avec les barrages édifiés sur les fleuves en amont, mais selon le chercheur Peter Harling, Bagdad fait aussi preuve d'une mauvaise gestion de la ressource.
Asaad Niazi / AFP

Un troupeau de buffles patauge dans les eaux boueuses des marais du sud de Chibayish, frappés par la sécheresse, dans la province de Dhi Qar, le 28 juin. L'Irak connait des épisodes de sécheresse de plus en plus récurrents. Les autorités accusent leurs voisins turcs et iraniens d'assécher le pays avec les barrages édifiés sur les fleuves en amont, mais selon le chercheur Peter Harling, Bagdad fait aussi preuve d'une mauvaise gestion de la ressource.

Les sauveteurs nettoient les décombres du centre commercial Amstor à Krementchouk, le 28 juin, un jour après qu'il a été touché par une frappe de missile russe selon les autorités ukrainiennes. Au moins 1.000 civils se trouvaient dans le centre commercial, et la frappe a fait au moins vingt morts et cinquante-neuf blessés. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'armée russe a frappé un immeuble d'habitations civiles près d'Odessa. Toujours provisoire, le bilan est de dix-neuf morts et trente-huit blessés. Cette nouvelle attaque survient au lendemain du retrait de l'armée russe de l'île des Serpents. Selon Moscou, le retrait de ses troupes de ce site stratégique en mer Noire constitue «un signe de bonne volonté» pour faciliter les exportations de céréales d'Ukraine. Kiev s'est félicité d'avoir fait fuir les forces russes.
Genya Savilov / AFP

Les sauveteurs nettoient les décombres du centre commercial Amstor à Krementchouk, le 28 juin, un jour après qu'il a été touché par une frappe de missile russe selon les autorités ukrainiennes. Au moins 1.000 civils se trouvaient dans le centre commercial, et la frappe a fait au moins vingt morts et cinquante-neuf blessés. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'armée russe a frappé un immeuble d'habitations civiles près d'Odessa. Toujours provisoire, le bilan est de dix-neuf morts et trente-huit blessésCette nouvelle attaque survient au lendemain du retrait de l'armée russe de l'île des Serpents. Selon Moscou, le retrait de ses troupes de ce site stratégique en mer Noire constitue «un signe de bonne volonté» pour faciliter les exportations de céréales d'Ukraine. Kiev s'est félicité d'avoir fait fuir les forces russes.

De l'eau turquoise se trouve dans un grand trou provoqué par la fonte du sommet d'un iceberg dans la baie de Disko, à Ilulissat, dans l'ouest du Groenland, le 29 juin. Les icebergs proviennent du glacier Jakobshavn, le plus productif de l'hémisphère nord. Selon une étude publiée en 2020 dans Nature Communications, le glacier Jakobshavn Isbræ a déjà perdu plus de 1.500 milliards de tonnes de glace entre 1880 et 2012. Les experts climat de l'ONU (GIEC) estiment que la fonte des glaces, sur des glaciers ou des calottes, pourrait faire monter le niveau des mers d'entre 30 et 110 centimètres d'ici à la fin du siècle. 
Odd Andersen / AFP

De l'eau turquoise se trouve dans un grand trou provoqué par la fonte du sommet d'un iceberg dans la baie de Disko, à Ilulissat, dans l'ouest du Groenland, le 29 juin. Les icebergs proviennent du glacier Jakobshavn, le plus productif de l'hémisphère nord. Selon une étude publiée en 2020 dans Nature Communications, le glacier Jakobshavn Isbræ a déjà perdu plus de 1.500 milliards de tonnes de glace entre 1880 et 2012. Les experts climat de l'ONU (GIEC) estiment que la fonte des glaces, sur des glaciers ou des calottes, pourrait faire monter le niveau des mers d'entre 30 et 110 centimètres d'ici à la fin du siècle. 

Des migrants se reposent après avoir traversé le fleuve Rio Grande en attendant d'être appréhendés par des agents de la patrouille frontalière, à ​​Eagle Pass, au Texas, à la frontière avec le Mexique le 30 juin. Chaque année, des dizaines de milliers de migrants fuient la violence ou la pauvreté en Amérique centrale et en Amérique du Sud et tentent de traverser la frontière vers les États-Unis à la poursuite du rêve américain, mais beaucoup n'y arrivent jamais. Le 27 juin, plus de cinquante migrants ont été retrouvés morts dans et autour d'un camion abandonné dans une chaleur étouffante près de la ville texane de San Antonio. Il s'agit de l'une des plus tragiques découvertes liées à l'immigration clandestine ces dernières années aux États-Unis. 
Chandan Khanna / AFP

Des migrants se reposent après avoir traversé le fleuve Rio Grande en attendant d'être appréhendés par des agents de la patrouille frontalière, à ​​Eagle Pass, au Texas, à la frontière avec le Mexique le 30 juin. Chaque année, des dizaines de milliers de migrants fuient la violence ou la pauvreté en Amérique centrale et en Amérique du Sud et tentent de traverser la frontière vers les États-Unis à la poursuite du rêve américain, mais beaucoup n'y arrivent jamais. Le 27 juin, plus de cinquante migrants ont été retrouvés morts dans et autour d'un camion abandonné dans une chaleur étouffante près de la ville texane de San Antonio. Il s'agit de l'une des plus tragiques découvertes liées à l'immigration clandestine ces dernières années aux États-Unis. 

Des passagers attendent de s'enregistrer à l'aéroport international de Düsseldorf, dans l'ouest de l'Allemagne, le 1er juillet. Les compagnies aériennes et les aéroports font actuellement face au manque de personnel et aux niveaux élevés d'arrêts maladie dus à la pandémie de Covid. En France, 17% des vols ont aussi été annulés ce vendredi entre 7h et 14h dans les aéroports de Roissy et Orly, paralysés par un mouvement social, à une semaine des vacances scolaires d'été.
Ina Fassbender / AFP

Des passagers attendent de s'enregistrer à l'aéroport international de Düsseldorf, dans l'ouest de l'Allemagne, le 1er juillet. Les compagnies aériennes et les aéroports font actuellement face au manque de personnel et aux niveaux élevés d'arrêts maladie dus à la pandémie de Covid. En France, 17% des vols ont aussi été annulés ce vendredi entre 7h et 14h dans les aéroports de Roissy et Orly, paralysés par un mouvement social, à une semaine des vacances scolaires d'été.

En Syrie, la natation pour panser les blessures de la guerre
Grand Format

En Syrie, la natation pour panser les blessures de la guerre

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 6 au 12 août 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 6 au 12 août 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio