Une semaine dans le monde en 7 photos, du 2 au 8 janvier 2021
Politique / Santé / Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 2 au 8 janvier 2021

Intrusion violente d'une foule de partisans extrémistes dans le Congrès américain, arrestation de cinquante-trois militants de l'opposition à Hong Kong et évolution de la pandémie... La semaine du 2 au 8 janvier 2021 en images.

Des parents et des élèves sont assis dans un bateau qui les mène vers leur école dans une zone inondée à cause d'un débordement du lac Victoria à Kisumu, au Kenya, le 4 janvier. Plus de 16 millions d'écoliers viennent de retrouver le chemin de leur établissement après une fermeture de neuf mois ordonnée par le gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19. Cette longue fermeture des écoles se comprend difficilement dans le pays alors même que les églises, les restaurants et les magasins n'ont quasiment jamais fermé depuis le début de la pandémie.
Brian Ongoro / AFP

Des parents et des élèves sont assis dans un bateau qui les mène vers leur école dans une zone inondée à cause d'un débordement du lac Victoria à Kisumu, au Kenya, le 4 janvier. Plus de 16 millions d'écoliers viennent de retrouver le chemin de leur établissement après une fermeture de neuf mois ordonnée par le gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19. Cette longue fermeture des écoles se comprend difficilement dans le pays alors même que les églises, les restaurants et les magasins n'ont quasiment jamais fermé depuis le début de la pandémie.

Le motard belge Walter Roelants participe à l'étape 2 du Dakar 2021 entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir, en Arabie saoudite, le 4 janvier. La course 2021 qui se tient du 3 au 15 janvier, comporte douze étapes, avec départ et arrivée à Djeddah, sur les bords de la mer Rouge. Son parcours compte 7.646 kilomètres, dont 4.767 kilomètres de spéciales.
Franck Fife / AFP

Le motard belge Walter Roelants participe à l'étape 2 du Dakar 2021 entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir, en Arabie saoudite, le 4 janvier. La course 2021 qui se tient du 3 au 15 janvier, comporte douze étapes, avec départ et arrivée à Djeddah, sur les bords de la mer Rouge. Son parcours compte 7.646 kilomètres, dont 4.767 kilomètres de spéciales.

L'air de la vallée de Katmandou est fortement pollué le 5 janvier. Cette ville est l'un des plus polluées au monde. La vallée et ses 2 millions d'habitants est entourée de hautes collines qui ont créé les conditions de l'asphyxie progressive de la capitale du Népal et des villes adjacentes. En mars, en raison de la baisse du niveau de pollution grâce à la diminution des émissions de véhicules, le mont Everest et la chaîne de l'Himalaya ont été visibles pour la première fois de Katmandou depuis de nombreuses années.
Prakash Mathema / AFP

L'air de la vallée de Katmandou est fortement pollué le 5 janvier. Cette ville est l'un des plus polluées au monde. La vallée et ses 2 millions d'habitants est entourée de hautes collines qui ont créé les conditions de l'asphyxie progressive de la capitale du Népal et des villes adjacentes. En mars, en raison de la baisse du niveau de pollution grâce à la diminution des émissions de véhicules, le mont Everest et la chaîne de l'Himalaya ont été visibles pour la première fois de Katmandou depuis de nombreuses années.

Ben Chung (au centre) et d'autres militants pro-démocratie sont arrêtés par la police à Hong Kong, le 6 janvier. Cinquante-trois personnalités ont été interpelées pour «incitation à la subversion», en lien avec les primaires qui avaient été organisées en juillet 2020 par l'opposition, avant les législatives qui étaient prévues en septembre. Il s'agit de la plus grande opération de police lancée à Hong Kong depuis l'imposition d'une loi sur la sécurité nationale draconienne par la Chine au début de l'été 2020.
Peter Parks / AFP

Ben Chung (au centre) et d'autres militants pro-démocratie sont arrêtés par la police à Hong Kong, le 6 janvier. Cinquante-trois personnalités ont été interpelées pour «incitation à la subversion», en lien avec les primaires qui avaient été organisées en juillet 2020 par l'opposition, avant les législatives qui étaient prévues en septembre. Il s'agit de la plus grande opération de police lancée à Hong Kong depuis l'imposition d'une loi sur la sécurité nationale draconienne par la Chine au début de l'été 2020.

Un piéton marche dans une rue déserte devant la cathédrale de York, dans le nord-ouest de l'Angleterre, le 6 janvier. Submergées par la pandémie, l'Écosse et l'Angleterre se sont reconfinées totalement. Une mutation du SARS-CoV-2 qui rend le virus beaucoup plus contagieux est apparue à l'automne dernier au Royaume-Uni, qui a provoqué un emballement de la situation épidémique. Les courbes des contaminations et des hospitalisations s'envolent notamment à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre, et leur pente augmente très vite partout ailleurs au Royaume-Uni. Au total, la Grande-Bretagne a enregistré 67.000 morts du Covid-19.
Oli Scarff / AFP

Un piéton marche dans une rue déserte devant la cathédrale de York, dans le nord-ouest de l'Angleterre, le 6 janvier. Submergées par la pandémie, l'Écosse et l'Angleterre se sont reconfinées totalement. Une mutation du SARS-CoV-2 qui rend le virus beaucoup plus contagieux est apparue à l'automne dernier au Royaume-Uni, qui a provoqué un emballement de la situation épidémique. Les courbes des contaminations et des hospitalisations s'envolent notamment à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre, et leur pente augmente très vite partout ailleurs au Royaume-Uni. Au total, la Grande-Bretagne a enregistré 67.000 morts du Covid-19.

Richard Barnett, un partisan du président américain Donald Trump, est assis à l'intérieur du bureau de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, alors qu'il s'est introduit par effraction avec d'autres personnes à l'intérieur du Congrès américain à Washington, le 6 janvier. Un peu plus tôt, Donald Trump avait incité lui-même ses partisans extrémistes à marcher sur le Capitole pour empêcher son adversaire démocrate, Joe Biden, d'être officiellement déclaré vainqueur de l’élection du 3 novembre 2020. Une ardente partisane de Donald Trump a été tuée par la police dans l'enceinte du Congrès et trois autres personnes –une femme et deux hommes– sont mortes aux alentours du Capitole. Le Congrès vient de certifier la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle et Donald Trump a admis, jeudi 7 janvier, que son mandat était fini.
Saul Loeb / AFP

Richard Barnett, un partisan du président américain Donald Trump, est assis à l'intérieur du bureau de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, alors qu'il s'est introduit par effraction avec d'autres personnes à l'intérieur du Congrès américain à Washington, le 6 janvier. Un peu plus tôt, Donald Trump avait incité lui-même ses partisans extrémistes à marcher sur le Capitole pour empêcher son adversaire démocrate, Joe Biden, d'être officiellement déclaré vainqueur de l’élection du 3 novembre 2020. Une ardente partisane de Donald Trump a été tuée par la police dans l'enceinte du Congrès et trois autres personnes –une femme et deux hommes– sont mortes aux alentours du Capitole. Le Congrès vient de certifier la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle et Donald Trump a admis, jeudi 7 janvier, que son mandat était fini.

Des remontées mécaniques sont à l'arrêt, à Chamrousse, près de Grenoble dans le massif de Belledone, le 7 janvier. Alors que les contaminations restent à un niveau élevé en France et que le variant du SARS-CoV-2 apparu en Grande-Bretagne inquiète, le Premier ministre Jean Castex a annoncé un maintien des restrictions sanitaires en janvier. Pour la culture comme pour les stades ou les stations de ski, le rendez-vous est pris au 20 janvier pour envisager «la possibilité et les conditions d’une reprise de l'activité à partir de début février». La campagne de vaccination, vivement critiquée pour sa lenteur, a aussi été abondamment évoquée par Matignon.
Philippe Desmazes / AFP

Des remontées mécaniques sont à l'arrêt, à Chamrousse, près de Grenoble dans le massif de Belledone, le 7 janvier. Alors que les contaminations restent à un niveau élevé en France et que le variant du SARS-CoV-2 apparu en Grande-Bretagne inquiète, le Premier ministre Jean Castex a annoncé un maintien des restrictions sanitaires en janvier. Pour la culture comme pour les stades ou les stations de ski, le rendez-vous est pris au 20 janvier pour envisager «la possibilité et les conditions d’une reprise de l'activité à partir de début février». La campagne de vaccination, vivement critiquée pour sa lenteur, a aussi été abondamment évoquée par Matignon.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 9 au 15 janvier 2021
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 9 au 15 janvier 2021

«My Americans», un regard sur la communauté chinoise américaine
Grand Format

«My Americans», un regard sur la communauté chinoise américaine

Newsletters