Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 septembre 2020
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 septembre 2020

Guérisson du chef de l'opposition russe Alexei Navalny, visite nudiste à Paris, manifestations de migrant·es plus démuni·es que jamais à Lesbos… La semaine du 12 au 18 septembre 2020 en images. 

Une masse de glace de 113 kilomètres carrés, soit près de deux fois la surface de Manhattan, vient de se détacher du plus grand glacier existant encore dans l'Arctique, comme on peut le voir sur cette image satellite publiée par l'Agence spatiale européenne (ESA). La hausse moyenne des températures au Groenland est notamment en cause, ont expliqué les scientifiques le 14 septembre. Cette fonte de la calotte glaciaire du Groenland devrait entraîner une hausse du niveau des océans de 10 à 12 centimètres d'ici à 2100.
Handout / European Space Agency / AFP

Une masse de glace de 113 kilomètres carrés, soit près de deux fois la surface de Manhattan, vient de se détacher du plus grand glacier existant encore dans l'Arctique, comme on peut le voir sur cette image satellite publiée par l'Agence spatiale européenne (ESA). La hausse moyenne des températures au Groenland est notamment en cause, ont expliqué les scientifiques le 14 septembre. Cette fonte de la calotte glaciaire du Groenland devrait entraîner une hausse du niveau des océans de 10 à 12 centimètres d'ici à 2100.

Le 13 septembre, de petits groupes de nudistes pouvaient visiter dans le plus simple appareil l'exposition Louis de Funès au musée de la Cinémathèque à Paris. Cette visite singulière est un clin d'œil au film Le Gendarme de Saint-Tropez, où le maréchal des logis-chef Cruchot se lance avec sa brigade dans une chasse aux «cul-nus» sur les plages. Le seul bout de tissu obligatoire était le masque.
Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Le 13 septembre, de petits groupes de nudistes pouvaient visiter dans le plus simple appareil l'exposition Louis de Funès au musée de la Cinémathèque à Paris. Cette visite singulière est un clin d'œil au film Le Gendarme de Saint-Tropez, où le maréchal des logis-chef Cruchot se lance avec sa brigade dans une chasse aux «cul-nus» sur les plages. Le seul bout de tissu obligatoire était le masque.

Le 15 septembre, les incendies qui ravagent la côte ouest des États-Unis depuis la mi-août n'étaient qu'à environ 150 mètres de l'historique observatoire astronomique du mont Wilson, vieux de 116 ans. Ces feux, d'une ampleur sans précédent, ont brûlé plus de deux millions d'hectares de végétation, de la frontière canadienne à celle du Mexique. Le fumée dégagée a même commencé à atteindre l'Europe.
Ringo Chiu / AFP  

Le 15 septembre, les incendies qui ravagent la côte ouest des États-Unis depuis la mi-août n'étaient qu'à environ 150 mètres de l'historique observatoire astronomique du mont Wilson, vieux de 116 ans. Ces feux, d'une ampleur sans précédent, ont brûlé plus de deux millions d'hectares de végétation, de la frontière canadienne à celle du Mexique. Le fumée dégagée a même commencé à atteindre l'Europe.

Au sommet des vestiges d'un ancien quai, dans la municipalité de Tela, sur la mer des Caraïbes, un homme pêche le 13 septembre 2020, en pleine pandémie de Covid-19.
Orlando Sierra / AFP  

Au sommet des vestiges d'un ancien quai, dans la municipalité de Tela, sur la mer des Caraïbes, un homme pêche le 13 septembre 2020, en pleine pandémie de Covid-19.

Quatre jours après l'incendie qui a détruit le camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, des migrant·es ont manifesté le 12 septembre avec des pancartes «Liberté!» ou «Nous voulons quitter Moria». Des milliers de personnes se sont retrouvées à la rue après la destruction du camp, qui était le plus grand d'Europe. Aujourd'hui, les autorités locales s'opposent au plan de reconstruction des camps. Plusieurs pays d'Europe, Allemagne en tête, devraient accueillir certain·es de ces réfugié·es, notamment des mineurs non accompagnés.
Angelos Tzortzinis / AFP

Quatre jours après l'incendie qui a détruit le camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, des migrant·es ont manifesté le 12 septembre avec des pancartes «Liberté!» ou «Nous voulons quitter Moria». Des milliers de personnes se sont retrouvées à la rue après la destruction du camp, qui était le plus grand d'Europe. Aujourd'hui, les autorités locales s'opposent au plan de reconstruction des camps. Plusieurs pays d'Europe, Allemagne en tête, devraient accueillir certain·es de ces réfugié·es, notamment des mineurs non accompagnés.

Le 15 septembre 2020, le chef de l'opposition russe Alexei Navalny, victime d'une tentative d'empoisonnement le 20 août dernier, a posté sur le réseau social Instagram un message montrant son bon rétablissement, depuis l'hôpital de la Charité de Berlin, en Allemagne. L'opposant au Kremlin aurait été empoisonné par un agent neurotoxique de type Novitchok, connu pour avoir été utilisé à l'époque soviétique, ce que Moscou a toujours contesté.
Handout / Instagram account @navalny / AFP

Le 15 septembre 2020, le chef de l'opposition russe Alexei Navalny, victime d'une tentative d'empoisonnement le 20 août dernier, a posté sur le réseau social Instagram un message montrant son bon rétablissement, depuis l'hôpital de la Charité de Berlin, en Allemagne. L'opposant au Kremlin aurait été empoisonné par un agent neurotoxique de type Novitchok, connu pour avoir été utilisé à l'époque soviétique, ce que Moscou a toujours contesté.

Cette photo, prise le 12 septembre 2020, montre Tengku Mohamad Ali Mansor, un Malaisien septuagénaire qui collecte depuis 2005 les bouteilles en verre échouées sur les plages. Il en a ramassées près de 9.000 qu'il expose désormais dans sa maison en bois, véritable musée, dans le village de Penarik, dans l'État malaisien de Terengganu. 
Mohd Rasfan / AFP

Cette photo, prise le 12 septembre 2020, montre Tengku Mohamad Ali Mansor, un Malaisien septuagénaire qui collecte depuis 2005 les bouteilles en verre échouées sur les plages. Il en a ramassées près de 9.000 qu'il expose désormais dans sa maison en bois, véritable musée, dans le village de Penarik, dans l'État malaisien de Terengganu. 

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 octobre 2020
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 octobre 2020

«Trump et l'enquête russe», un épisode majeur de sa présidence en BD
Grand Format

«Trump et l'enquête russe», un épisode majeur de sa présidence en BD

Newsletters