Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 février 2022
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 février 2022

Sécheresse en Espagne, Jeux olympiques de Pékin, évolution de la pandémie... La semaine du 12 au 18 février en images.

Vue aérienne du temple Bahá'i d'Amérique du Sud situé dans la cordillère des Andes à Santiago, le 13 février. Le bahaïsme, qui a émergé en Perse au milieu du XIXe siècle, s'inscrit dans la continuité des religions monothéistes et proclame l'unité spirituelle de l'humanité.
Javier Torres / AFP

Vue aérienne du temple Bahá'i d'Amérique du Sud situé dans la cordillère des Andes à Santiago, le 13 février. Le bahaïsme, qui a émergé en Perse au milieu du XIXe siècle, s'inscrit dans la continuité des religions monothéistes et proclame l'unité spirituelle de l'humanité.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron participent à la danse libre de l'épreuve de patinage artistique lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin, le 14 février. Les deux athlètes ont remporté la médaille d'or en programme libre. Ils ont toujours voulu transmettre une vision plus moderne des relations homme-femme et faire évoluer la danse sur glace.
Sebastien Bozon / AFP

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron participent à la danse libre de l'épreuve de patinage artistique lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin, le 14 février. Les deux athlètes ont remporté la médaille d'or en programme libre. Ils ont toujours voulu transmettre une vision plus moderne des relations homme-femme et faire évoluer la danse sur glace.

Le lac Dulce, à Campillos, le 15 février. Les réserves d'eau de l'Espagne sont actuellement à moins de 45% de leur capacité. La région du sud de l'Andalousie et la Catalogne, dans le nord-est, sont les plus touchées. L'Espagne et le Portugal sont frappés cet hiver par une aridité précoce et extrême en raison de la faible pluviométrie enregistrée en janvier, mois considéré comme le deuxième le plus sec depuis l'an 2000 dans la péninsule ibérique.
Jorge guerrero / AFP

Le lac Dulce, à Campillos, le 15 février. Les réserves d'eau de l'Espagne sont actuellement à moins de 45% de leur capacité. La région du sud de l'Andalousie et la Catalogne, dans le nord-est, sont les plus touchées. L'Espagne et le Portugal sont frappés cet hiver par une aridité précoce et extrême en raison de la faible pluviométrie enregistrée en janvier, mois considéré comme le deuxième le plus sec depuis l'an 2000 dans la péninsule ibérique.

Aicha Nur tient son fils Tahir, 9 ans, qui se remet de brûlures causées par un bombardement, à l'hôpital de Dubti, en Éthiopie, le 16 février. Le Parlement éthiopien a levé de manière anticipée, mardi 15 février, l'état d'urgence imposé en novembre 2021, lorsque les rebelles tigréens menaçaient de marcher sur Addis-Abeba. Ils venaient alors de s'emparer de deux villes stratégiques sur la route menant à la capitale. Le conflit a fait plusieurs milliers de morts, plus de 2 millions de déplacés et plongé des centaines de milliers d'Éthiopiens dans des conditions proches de la famine, selon les Nations unies.
Eduardo Soteras / AFP

Aicha Nur tient son fils Tahir, 9 ans, qui se remet de brûlures causées par un bombardement, à l'hôpital de Dubti, en Éthiopie, le 16 février. Le Parlement éthiopien a levé de manière anticipée, mardi 15 février, l'état d'urgence imposé en novembre 2021, lorsque les rebelles tigréens menaçaient de marcher sur Addis-Abeba. Ils venaient alors de s'emparer de deux villes stratégiques sur la route menant à la capitale. Le conflit a fait plusieurs milliers de morts, plus de 2 millions de déplacés et plongé des centaines de milliers d'Éthiopiens dans des conditions proches de la famine, selon les Nations unies.

La ville de Petrópolis, au Brésil, a été dévastée par une coulée de boue le 16 février. Des inondations et des glissements de terrain à grande échelle ont détruit des centaines de propriétés et fait au moins 117 morts dans la région (bilan provisoire). En moins de six heures, certains endroits de Petrópolis ont reçu jusqu'à 260 millimètres d'eau, un volume supérieur à ce qui était attendu pour tout le mois de février. La municipalité a décrété l'«état de calamité» pour faire face à l'urgence. Les experts lient ces fortes précipitations au changement climatique.
Carl de Souza / AFP

La ville de Petrópolis, au Brésil, a été dévastée par une coulée de boue le 16 février. Des inondations et des glissements de terrain à grande échelle ont détruit des centaines de propriétés et fait au moins 117 morts dans la région (bilan provisoire). En moins de six heures, certains endroits de Petrópolis ont reçu jusqu'à 260 millimètres d'eau, un volume supérieur à ce qui était attendu pour tout le mois de février. La municipalité a décrété l'«état de calamité» pour faire face à l'urgence. Les experts lient ces fortes précipitations au changement climatique.

Des gens sont allongés dans des lits du centre médical Caritas, à Hong Kong, le 16 février. Le système de santé est submergé et au bord de l'explosion alors que la ville est confrontée à sa plus grosse vague de Covid-19 à ce jour, à cause du variant Omicron. Hong Kong a connu mercredi sa pire journée depuis le début de la pandémie: 4.285 nouvelles contaminations, 7.000 autres résultats positifs à des tests effectués ces derniers jours, et neuf décès. Jusqu'ici, seuls 219 morts avaient été enregistrés en deux ans, pour 25.000 infections.
Peter Parks / AFP

Des gens sont allongés dans des lits du centre médical Caritas, à Hong Kong, le 16 février. Le système de santé est submergé et au bord de l'explosion alors que la ville est confrontée à sa plus grosse vague de Covid-19 à ce jour, à cause du variant Omicron. Hong Kong a connu mercredi sa pire journée depuis le début de la pandémie: 4.285 nouvelles contaminations, 7.000 autres résultats positifs à des tests effectués ces derniers jours, et neuf décès. Jusqu'ici, seuls 219 morts avaient été enregistrés en deux ans, pour 25.000 infections.

Une femme parmi les débris après le bombardement d'un jardin d'enfants à Stanytsia Luhanska, en Ukraine, le 17 février. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, rencontrera son homologue russe, Sergueï Lavrov, la semaine prochaine si la Russie n'envahit pas l'Ukraine. Selon les renseignements américains, la Russie a déployé plus de 150.000 soldats et leurs équipements à la frontière. Moscou a pour sa part annoncé mardi et mercredi le retrait de ses troupes, images de trains chargés d'équipements à l'appui, mais sans convaincre les Occidentaux.
Aris Messinis / AFP

Une femme parmi les débris après le bombardement d'un jardin d'enfants à Stanytsia Luhanska, en Ukraine, le 17 février. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, rencontrera son homologue russe, Sergueï Lavrov, la semaine prochaine si la Russie n'envahit pas l'Ukraine. Selon les renseignements américains, la Russie a déployé plus de 150.000 soldats et leurs équipements à la frontière. Moscou a pour sa part annoncé mardi et mercredi le retrait de ses troupes, images de trains chargés d'équipements à l'appui, mais sans convaincre les Occidentaux.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 juin 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 juin 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio