Une semaine dans le monde en 7 photos, du 1er au 7 août 2020

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 1er au 7 août 2020

Explosions meurtrières au Liban, manifestations contre le port du masque en Allemagne et inauguration du nouveau pont à Gênes en Italie... La semaine du 1er août 2020 en images.

Des gens assistent à une manifestation qui a pour slogan «la fin de la pandémie-le jour de la liberté» pour protester contre les mesures de luttes contre la propagation du Covid-19, à Berlin, le 1er août. Quelque 20.000 personnes ont manifesté à Berlin samedi contre les mesures destinées à lutter contre l'épidémie de Covid-19. L'Allemagne a jusqu'à présent été plutôt épargnée par la pandémie qui y a fait moins de 9.200 morts, mais les autorités s'alarment d'une lente reprise des infections ces derniers jours.
John Macdougall / AFP

Des gens assistent à une manifestation qui a pour slogan «la fin de la pandémie-le jour de la liberté» pour protester contre les mesures de luttes contre la propagation du Covid-19, à Berlin, le 1er août. Quelque 20.000 personnes ont manifesté à Berlin samedi contre les mesures destinées à lutter contre l'épidémie de Covid-19. L'Allemagne a jusqu'à présent été plutôt épargnée par la pandémie qui y a fait moins de 9.200 morts, mais les autorités s'alarment d'une lente reprise des infections ces derniers jours.

Le soleil se couche sur Miami le 3 août. La Floride est devenue l'épicentre de l'épidémie qui a déjà fait près de 155.000 morts dans tous les États-Unis. Avec une moyenne d'environ 10.000 nouveaux cas par jour depuis un mois, la Floride est cet été l'un des États où la pandémie de Covid-19 frappe le plus fort dans le pays. Sur place, un couvre-feu est instauré chaque soir. Le gouverneur républicain, Ron DeSantis, un proche de Donald Trump, est critiqué pour sa gestion désastreuse de la crise. Il a été parmi les premiers à décider de la fin du confinement dans son État. Les salles de sport, restaurants et magasins avaient rouvert à partir de mai, avec des restrictions.
Chandan Khanna / AFP

Le soleil se couche sur Miami le 3 août. La Floride est devenue l'épicentre de l'épidémie qui a déjà fait près de 155.000 morts dans tous les États-Unis. Avec une moyenne d'environ 10.000 nouveaux cas par jour depuis un mois, la Floride est cet été l'un des États où la pandémie de Covid-19 frappe le plus fort dans le pays. Sur place, un couvre-feu est instauré chaque soir. Le gouverneur républicain, Ron DeSantis, un proche de Donald Trump, est critiqué pour sa gestion désastreuse de la crise. Il a été parmi les premiers à décider de la fin du confinement dans son État. Les salles de sport, restaurants et magasins avaient rouvert à partir de mai, avec des restrictions.

Des soldats afghans passent devant des débris près de l'entrée principale d'une prison après un raid à Jalalabad, le 3 août. Au moins vingt-neuf personnes ont été tuées lors de l'attaque d'une prison à Jalalabad, qui abrite 1.700 prisonnièr·es, majoritairement des combattant·es de l'EI et des talibans. L'assaut, lancé dimanche par des combattant·es djihadistes après avoir fait exploser un véhicule, a interrompu une rare période de trêve entre les talibans et les forces afghanes à l'occasion de l'Aïd el-Adha (commémoration du sacrifice d'Abraham). Selon les autorités, quelque 700 prisonnièr·es ont réussi à s'échapper avant d'être repris·es.
Noorlullah Shirzada / AFP

Des soldats afghans passent devant des débris près de l'entrée principale d'une prison après un raid à Jalalabad, le 3 août. Au moins vingt-neuf personnes ont été tuées lors de l'attaque d'une prison à Jalalabad, qui abrite 1.700 prisonnièr·es, majoritairement des combattant·es de l'EI et des talibans. L'assaut, lancé dimanche par des combattant·es djihadistes après avoir fait exploser un véhicule, a interrompu une rare période de trêve entre les talibans et les forces afghanes à l'occasion de l'Aïd el-Adha (commémoration du sacrifice d'Abraham). Selon les autorités, quelque 700 prisonnièr·es ont réussi à s'échapper avant d'être repris·es.

Un hélicoptère éteint un incendie sur les lieux d'une explosion dans le port de Beyrouth, la capitale libanaise, le 4 août. Ce mardi, en fin d'après-midi, une double explosion a frappé la ville, faisant, selon un bilan provisoire, plus de 149 morts, 5.000 blessés, et au moins 300.000 sans-abri. Des cuves de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, un produit explosif, avaient été stockées sur le port depuis plus de six ans, à proximité immédiate de zones densément peuplées du centre-ville. Leur explosion a provoqué une gigantesque déflagration qui a ravagé une grande partie de la ville.
STR / AFP

Un hélicoptère éteint un incendie sur les lieux d'une explosion dans le port de Beyrouth, la capitale libanaise, le 4 août. Ce mardi, en fin d'après-midi, une double explosion a frappé la ville, faisant, selon un bilan provisoire, plus de 149 morts5.000 blessés, et au moins 300.000 sans-abri. Des cuves de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, un produit explosif, avaient été stockées sur le port depuis plus de six ans, à proximité immédiate de zones densément peuplées du centre-ville. Leur explosion a provoqué une gigantesque déflagration qui a ravagé une grande partie de la ville.

Des véhicules traversent le nouveau pont de San Giorgio, après sa réouverture à la circulation, à Gênes, dans le nord de l'Italie, le 5 août. Il y a un peu moins de deux ans, le pont Morandi s'était effondré, causant la mort de quarante-trois personnes et blessant un pays tout entier dans sa chair et son amour-propre. L'Italie a fait de la reconstruction de ce pont le symbole de sa renaissance. La cérémonie a cependant été boycottée par les familles des victimes.
Andreas Solaro / AFP

Des véhicules traversent le nouveau pont de San Giorgio, après sa réouverture à la circulation, à Gênes, dans le nord de l'Italie, le 5 août. Il y a un peu moins de deux ans, le pont Morandi s'était effondré, causant la mort de quarante-trois personnes et blessant un pays tout entier dans sa chair et son amour-propre. L'Italie a fait de la reconstruction de ce pont le symbole de sa renaissance. La cérémonie a cependant été boycottée par les familles des victimes.

Un fossoyeur creuse une tombe lors d'un enterrement au cimetière de San Miguel Xico le 5 août, en pleine pandémie de coronavirus. Avec plus de 50.000 morts, le Mexique est devenu le troisième pays le plus endeuillé au monde après les États-Unis et le Brésil. Ce bilan est bien supérieur aux prévisions du gouvernement, qui cristallise les critiques sur sa gestion de la pandémie et de la crise économique. 
Pedro Pardo / AFP

Un fossoyeur creuse une tombe lors d'un enterrement au cimetière de San Miguel Xico le 5 août, en pleine pandémie de coronavirus. Avec plus de 50.000 morts, le Mexique est devenu le troisième pays le plus endeuillé au monde après les États-Unis et le Brésil. Ce bilan est bien supérieur aux prévisions du gouvernement, qui cristallise les critiques sur sa gestion de la pandémie et de la crise économique

Un homme regarde le glacier de Planpincieux depuis le village de La Palud, à Courmayeur, au nord-ouest de l'Italie, le 6 août. Près de soixante-dix personnes, résidentes ou touristes, ont été évacuées dans cette région alors que 500.000 mètres cubes de glace sont sur le point de s'écrouler sous l'effet des températures anormalement chaudes. En septembre et octobre 2019, ce glacier avait déjà menacé de s'effondrer partiellement, sur une portion de près de 250.000 mètres cubes.
Marco Bertorello / AFP

Un homme regarde le glacier de Planpincieux depuis le village de La Palud, à Courmayeur, au nord-ouest de l'Italie, le 6 août. Près de soixante-dix personnes, résidentes ou touristes, ont été évacuées dans cette région alors que 500.000 mètres cubes de glace sont sur le point de s'écrouler sous l'effet des températures anormalement chaudes. En septembre et octobre 2019, ce glacier avait déjà menacé de s'effondrer partiellement, sur une portion de près de 250.000 mètres cubes.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 septembre 2020
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 septembre 2020

Cueillette dans les Franches-Montagnes
Grand Format

Cueillette dans les Franches-Montagnes

Newsletters