Une semaine dans le monde en 7 photos, du 27 juin au 3 juillet 2020
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 27 juin au 3 juillet 2020

Questionnements sur l'annexion partielle de la Cisjordanie occupée par Israël, manifestations à Hong Kong et glissement de terrain mortel en Birmanie... La semaine du 27 juin 2020 en images.

Un homme fumant une cigarette devant des bâtiments détruits par des bombardements dans la ville d'Ariha, dans la province d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie le 27 juin. Une résolution appelant à une cessation des hostilités, au nom de la lutte contre le Covid-19, a été votée au Conseil de sécurité de l'ONU le 1er juillet, mais la question de l'aide humanitaire aux Syrien·nes en détresse demeure entière. Moscou souhaite réduire à un seul les points d'entrées pour l'aide humanitaire apportée par les Nations Unies à la population dans le nord-ouest du pays et uniquement pour six mois. En Syrie, 12 millions de personnes sont déplacées, dont 5,6 millions ont fui le pays, et près de neuf personnes sur dix vivent sous le seuil de pauvreté.
Omar Haj Kadour / AFP

Un homme fumant une cigarette devant des bâtiments détruits par des bombardements dans la ville d'Ariha, dans la province d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie le 27 juin. Une résolution appelant à une cessation des hostilités, au nom de la lutte contre le Covid-19, a été votée au Conseil de sécurité de l'ONU le 1er juillet, mais la question de l'aide humanitaire aux Syrien·nes en détresse demeure entière. Moscou souhaite réduire à un seul les points d'entrées pour l'aide humanitaire apportée par les Nations Unies à la population dans le nord-ouest du pays et uniquement pour six mois. En Syrie, 12 millions de personnes sont déplacées, dont 5,6 millions ont fui le pays, et près de neuf personnes sur dix vivent sous le seuil de pauvreté.

Le personnel médical vérifie les équipements médicaux installés dans un Airbus A400M avant une évacuation de patient·es infecté·es par le nouveau coronavirus Covid-19 vers les hôpitaux des Antilles françaises, à la base aérienne de Guyane, près de Cayenne, le 28 juin. Ce territoire de 300.000 habitant·es vit une avancée inquiétante de l'épidémie alors que le pic de n'est attendu que pour la mi-juillet. Annick Girardin, la ministre des outre-mer, a lançé «un appel solennel aux soignants et aux hôpitaux de l'Hexagone» afin de faire venir «de très nombreux volontaires». La Guyane comptait plus de 4.444 cas et seize morts le 2 juillet.
Jody Amiet / AFP

Le personnel médical vérifie les équipements médicaux installés dans un Airbus A400M avant une évacuation de patient·es infecté·es par le nouveau coronavirus Covid-19 vers les hôpitaux des Antilles françaises, à la base aérienne de Guyane, près de Cayenne, le 28 juin. Ce territoire de 300.000 habitant·es vit une avancée inquiétante de l'épidémie alors que le pic de n'est attendu que pour la mi-juillet. Annick Girardin, la ministre des outre-mer, a lançé «un appel solennel aux soignants et aux hôpitaux de l'Hexagone» afin de faire venir «de très nombreux volontaires». La Guyane comptait plus de 4.444 cas et seize morts le 2 juillet.

Le président français Emmanuel Macron et l'ex-Premier ministre Édouard Philippe arrivent pour une réunion avec des membres de la Convention citoyenne sur le climat afin de discuter de propositions environnementales dans les jardins de l'Élysée, à Paris le 29 juin. Les écologistes, grands victorieux des élections municipales, ont exhorté le président à donner la priorité à l'environnement. Dimanche 28 juin, le second tour s'est déroulé dans près de 5.000 communes. Les Verts ont effectué une performance inédite et dirigeront au moins seize villes, dont Grenoble, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, et un arrondissement de Paris. Le taux d'abstention, de près de 60% toutes tranches d'âge confondues, a cependant battu un record.
Christian Hartmann / Pool / AFP

Le président français Emmanuel Macron et l'ex-Premier ministre Édouard Philippe arrivent pour une réunion avec des membres de la Convention citoyenne sur le climat afin de discuter de propositions environnementales dans les jardins de l'Élysée, à Paris le 29 juin. Les écologistes, grands victorieux des élections municipales, ont exhorté le président à donner la priorité à l'environnement. Dimanche 28 juin, le second tour s'est déroulé dans près de 5.000 communes. Les Verts ont effectué une performance inédite et dirigeront au moins seize villes, dont Grenoble, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, et un arrondissement de Paris. Le taux d'abstention, de près de 60% toutes tranches d'âge confondues, a cependant battu un record.

Une Palestinienne assiste à un cours de mémorisation du Coran tout en respectant la distanciation sociale en raison de la pandémie de Covid-19 dans une mosquée de la ville de Gaza le 29 juin. Depuis plus d'un an déjà, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a promis d'annexer une partie de l'autre territoire palestinien, la Cisjordanie. Il attend un feu vert américain pour mettre son projet à exécution. Washington est le seul soutien étranger de cette initiative contraire au droit international, qui pérennise l'occupation de territoires palestiniens conquis en 1967. 
Mahmud Hams / AFP

Une Palestinienne assiste à un cours de mémorisation du Coran tout en respectant la distanciation sociale en raison de la pandémie de Covid-19 dans une mosquée de la ville de Gaza le 29 juin. Depuis plus d'un an déjà, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a promis d'annexer une partie de l'autre territoire palestinien, la Cisjordanie. Il attend un feu vert américain pour mettre son projet à exécution. Washington est le seul soutien étranger de cette initiative contraire au droit international, qui pérennise l'occupation de territoires palestiniens conquis en 1967. 

Des protestataires soudanais scandent des slogans lors d'une manifestation dans une rue à Khartoum, le 30 juin, malgré un couvre-feu imposé depuis avril pour freiner la propagation du nouveau coronavirus. Des dizaines de milliers de Soudanais·es sont descendues dans les rues de la capitale et de plusieurs villes du pays afin de réclamer des réformes et que justice soit faite pour les manifestant·es tué·es lors du soulèvement populaire de l'année dernière. En avril 2019 et après trois décennies au pouvoir, le président Ahmed el-Bechir avait été destitué et arrêté sous la pression d'un mouvement de contestation inédit qui a duré plus de six mois. Selon un comité de médecins lié au mouvement, 246 manifestant·es auraient été tué·es dans la répression, dont une centaine dans la dispersion brutale d'un sit-in devant le QG de l'armée à Khartoum en juin 2019.
Ashraf Shazly / AFP

Des protestataires soudanais scandent des slogans lors d'une manifestation dans une rue à Khartoum, le 30 juin, malgré un couvre-feu imposé depuis avril pour freiner la propagation du nouveau coronavirus. Des dizaines de milliers de Soudanais·es sont descendues dans les rues de la capitale et de plusieurs villes du pays afin de réclamer des réformes et que justice soit faite pour les manifestant·es tué·es lors du soulèvement populaire de l'année dernière. En avril 2019 et après trois décennies au pouvoir, le président Ahmed el-Bechir avait été destitué et arrêté sous la pression d'un mouvement de contestation inédit qui a duré plus de six mois. Selon un comité de médecins lié au mouvement, 246 manifestant·es auraient été tué·es dans la répression, dont une centaine dans la dispersion brutale d'un sit-in devant le QG de l'armée à Khartoum en juin 2019.

La police anti-émeute arrête un homme alors qu'elle disperse des manifestant·es participant à un rassemblement contre une nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong Kong le 1er juillet, à l'occasion du 23e anniversaire du transfert de la ville de la Grande-Bretagne à la Chine. La loi sur la sécurité nationale est entrée en vigueur dans la cité-État au moment même où elle était rendue publique, mardi 30 juin à 23 heures. Cette loi, aussi vaste que floue, vise à museler toute forme de contestation du Parti communiste chinois.
Dale de la Rey / AFP

La police anti-émeute arrête un homme alors qu'elle disperse des manifestant·es participant à un rassemblement contre une nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong Kong le 1er juillet, à l'occasion du 23e anniversaire du transfert de la ville de la Grande-Bretagne à la Chine. La loi sur la sécurité nationale est entrée en vigueur dans la cité-État au moment même où elle était rendue publique, mardi 30 juin à 23 heures. Cette loi, aussi vaste que floue, vise à museler toute forme de contestation du Parti communiste chinois.

Une femme pleure devant les cadavres de mineurs retrouvés dans une mine de jade à Hpakant, dans l'État de Kachin le 2 juillet. Plus de 162 mineurs ont trouvé la mort après un glissement de terrain jeudi dans ces mines à ciel ouvert près de la frontière chinoise, et cinquante-quatre blessés ont été transportés dans des hôpitaux de la région. Des amas de roche sont tombés dans un lac après d'importantes averses, provoquant des vagues de boue qui ont submergé une vallée. C'est la pire catastrophe de ce type de ces dernières années.
Zaw Moe Htet / AFP

Une femme pleure devant les cadavres de mineurs retrouvés dans une mine de jade à Hpakant, dans l'État de Kachin le 2 juillet. Plus de 162 mineurs ont trouvé la mort après un glissement de terrain jeudi dans ces mines à ciel ouvert près de la frontière chinoise, et cinquante-quatre blessés ont été transportés dans des hôpitaux de la région. Des amas de roche sont tombés dans un lac après d'importantes averses, provoquant des vagues de boue qui ont submergé une vallée. C'est la pire catastrophe de ce type de ces dernières années.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Mort de Diego Maradona, le «dieu» du foot en 10 images
Grand Format

Mort de Diego Maradona, le «dieu» du foot en 10 images

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 novembre 2020
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 novembre 2020

Newsletters