Une semaine dans le monde en 7 photos
Parents & enfants / Santé / Sciences / Société / Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos

Incendie à Tchernobyl, reprise de l'école pour les jeunes enfants au Danemark et lutte contre la pandémie... La semaine du 11 avril 2020 en images.

Cette photo aérienne prise le 12 avril montre un feu de forêt ravageant la zone d'exclusion de Tchernobyl, qui forme un rayon de 30 kilomètres autour de l'ancienne centrale ukrainienne. Plus de 400 secouristes et pompiers, 3 avions et 3 hélicoptères sont déployés pour lutter contre un incendie qui s'est déclenché le 4 avril dans ce territoire fortement contaminé, théâtre d'un des pires accidents nucléaires de l'histoire en 1986. Selon l'ONG écologique Greenpeace, il s'agit du pire incendie jamais observé dans la zone d'exclusion de Tchernobyl.
Volodymyr Shuvayev / AFP

Cette photo aérienne prise le 12 avril montre un feu de forêt ravageant la zone d'exclusion de Tchernobyl, qui forme un rayon de 30 kilomètres autour de l'ancienne centrale ukrainienne. Plus de 400 secouristes et pompiers, 3 avions et 3 hélicoptères sont déployés pour lutter contre un incendie qui s'est déclenché le 4 avril dans ce territoire fortement contaminé, théâtre d'un des pires accidents nucléaires de l'histoire en 1986. Selon l'ONG écologique Greenpeace, il s'agit du pire incendie jamais observé dans la zone d'exclusion de Tchernobyl.

Une blouse médicale est projetée en lumière sur la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro en l'honneur de tout le personnel médical combattant la pandémie de coronavirus Covid-19 dans le monde, le 12 avril. Le Brésil déplore officiellement plus de 1.700 morts et 20.727 cas confirmés, mais des scientifiques estiment que le nombre de cas serait quinze fois plus élevé que les chiffres officiels, avec plus de 300.000 personnes infectées. Le pays redoute une hécatombe dans les prochaines semaines.
Carl De Souza / AFP

Une blouse médicale est projetée en lumière sur la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro en l'honneur de tout le personnel médical combattant la pandémie de coronavirus Covid-19 dans le monde, le 12 avril. Le Brésil déplore officiellement plus de 1.700 morts et 20.727 cas confirmés, mais des scientifiques estiment que le nombre de cas serait quinze fois plus élevé que les chiffres officiels, avec plus de 300.000 personnes infectées. Le pays redoute une hécatombe dans les prochaines semaines.

Isabelle, danseuse irlandaise du Moulin Rouge, s'entraîne confinée chez elle à Paris le 14 avril. Les évenements sportifs et culturels français ont été massivement annulés pendant la période de confinement et la plupart d'entre eux ne se tiendront pas non plus cet été en raison de la pandémie.
Franck Fife / AFP

Isabelle, danseuse irlandaise du Moulin Rouge, s'entraîne confinée chez elle à Paris le 14 avril. Les évenements sportifs et culturels français ont été massivement annulés pendant la période de confinement et la plupart d'entre eux ne se tiendront pas non plus cet été en raison de la pandémie.

Des parents et leurs enfants font la queue en attendant d'entrer dans l'école Stengaard au nord de Copenhague, le 15 avril. Le Danemark est le premier pays d'Europe à avoir réouvert ses crèches, ses jardins d'enfants et ses écoles primaires le 15 avril après une fermeture d'un mois pour contenir l'épidémie. Dans ce pays, 6.700 personnes ont été contaminées et 309 sont décédées. «Chaque classe a été divisée par deux ou trois, pour permettre de respecter la distance imposée de 2 mètres entre les bureaux», raconte Le Monde.
Ólafur Steinar Gestsson / Ritzau Scanpix / AFP

Des parents et leurs enfants font la queue en attendant d'entrer dans l'école Stengaard au nord de Copenhague, le 15 avril. Le Danemark est le premier pays d'Europe à avoir réouvert ses crèches, ses jardins d'enfants et ses écoles primaires le 15 avril après une fermeture d'un mois pour contenir l'épidémie. Dans ce pays, 6.700 personnes ont été contaminées et 309 sont décédées. «Chaque classe a été divisée par deux ou trois, pour permettre de respecter la distance imposée de 2 mètres entre les bureaux», raconte Le Monde.

Des agents de santé remplissent des documents avant d'effectuer des tests de dépistage du coronavirus Covid-19 sur d'autres agents de santé dans les tentes de dépistage et de test installées à l'hôpital Charlotte Maxeke de Johannesburg, le 15 avril. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a imposé des mesures strictes de confinement depuis le 27 mars pour les 57 millions d'habitant·es afin d'éviter la propagation du coronavirus. Le pays a dépassé la barre des 2.000 cas.
Michele Spatari / AFP

Des agents de santé remplissent des documents avant d'effectuer des tests de dépistage du coronavirus Covid-19 sur d'autres agents de santé dans les tentes de dépistage et de test installées à l'hôpital Charlotte Maxeke de Johannesburg, le 15 avril. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a imposé des mesures strictes de confinement depuis le 27 mars pour les 57 millions d'habitant·es afin d'éviter la propagation du coronavirus. Le pays a dépassé la barre des 2.000 cas.

Un vendeur palestinien portant un masque de protection accroche des lanternes du Ramadan pour les vendre à l'extérieur de sa boutique à Gaza, le 15 avril. Les musulman·es du monde entier se préparent au mois sacré –au cours duquel les croyant·es jeûnent de l'aube au crépuscule– qui devrait commencer autour du 23 avril. De nombreux pays ont cependant mis en place des restrictions de déplacement et de distanciation sociale pour limiter la propagation de la pandémie de coronavirus qui risque de boulverser ce rituel religieux. Plus de 2,5 millions de visas saoudiens pour le Hadj, le grand pèlerinage de fin juillet, ont également été annulés.
Mohammed Abed / AFP

Un vendeur palestinien portant un masque de protection accroche des lanternes du Ramadan pour les vendre à l'extérieur de sa boutique à Gaza, le 15 avril. Les musulman·es du monde entier se préparent au mois sacré –au cours duquel les croyant·es jeûnent de l'aube au crépuscule– qui devrait commencer autour du 23 avril. De nombreux pays ont cependant mis en place des restrictions de déplacement et de distanciation sociale pour limiter la propagation de la pandémie de coronavirus qui risque de boulverser ce rituel religieux. Plus de 2,5 millions de visas saoudiens pour le Hadj, le grand pèlerinage de fin juillet, ont également été annulés.

Des familles portant des masques, comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus Covid-19, attendent la libération des prisonnièr·es de la prison d'Insein, à Yangon en Birmanie, le 17 avril, dans le cadre d'une amnistie annuelle accordée à des milliers de détenu·es pour marquer les vacances du nouvel an bouddhique. Plus d'un quart de la population carcérale de Birmanie, soit 24.896 personnes, doit être libérée, alors que les appels se multiplient pour alléger la pression sur les prisons surpeuplées en pleine pandémie.
Sai Aung Main / AFP

Des familles portant des masques, comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus Covid-19, attendent la libération des prisonnièr·es de la prison d'Insein, à Yangon en Birmanie, le 17 avril, dans le cadre d'une amnistie annuelle accordée à des milliers de détenu·es pour marquer les vacances du nouvel an bouddhique. Plus d'un quart de la population carcérale de Birmanie, soit 24.896 personnes, doit être libérée, alors que les appels se multiplient pour alléger la pression sur les prisons surpeuplées en pleine pandémie.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Ce n'est qu'un au revoir
Grand Format

Ce n'est qu'un au revoir

Newsletters