Une semaine dans le monde en 7 photos
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos

La Californie continue de s'embraser tandis que les gothiques du monde entier se retrouvent à Withby, dans le nord de l'Angleterre. Simple coïncidence? Retour sur l'actualité brûlante de la semaine du 26 octobre en sept photos. 

Le 26 octobre 2019, les Aborigènes et le monolithe Uluru ont obtenu gain de cause: les 400.000 touristes qui escaladent chaque année la montagne sacrée ne sont désormais plus autorisés à le faire. Devenu une attraction touristique au début des années 1940, l’inselberg en grès Uluru est considéré comme un emblème de l’Australie et de l’outback. La lente reconnaissance des droits des Aborigènes a permis au peuple Anangu de faire reconnnaitre le caractère traditionnel et sacré d’Uluru, lui évitant ainsi d’être foulé par des centaines de milliers de pieds chaque année.
Saeed Khan / AFP

Le 26 octobre 2019, les Aborigènes et le monolithe Uluru ont obtenu gain de cause: les 400.000 touristes qui escaladent chaque année la montagne sacrée ne sont désormais plus autorisés à le faire. Devenu une attraction touristique au début des années 1940, l’inselberg en grès Uluru est considéré comme un emblème de l’Australie et de l’outback. La lente reconnaissance des droits des Aborigènes a permis au peuple Anangu de faire reconnnaitre le caractère traditionnel et sacré d’Uluru, lui évitant ainsi d’être foulé par des centaines de milliers de pieds chaque année.

Au coeur du Kinkade Fire, dans le nord de la Californie, des pompiers allument un contre-feu à Healdsburg le 26 octobre. Cette technique qui peut sembler contre-intuitive permet de brûler les combustibles aux environs susceptibles d’alimenter l’incendie en cours tout en absorbant une partie de l’oxygène dont il a besoin. Les incendies en Californie se font de plus en plus fréquents et ravageurs, rendant les conditions de vie des habitant·es et des animaux encore plus difficiles.
Philip Pacheco / AFP

Au coeur du Kinkade Fire, dans le nord de la Californie, des pompiers allument un contre-feu à Healdsburg le 26 octobre. Cette technique qui peut sembler contre-intuitive permet de brûler les combustibles aux environs susceptibles d’alimenter l’incendie en cours tout en absorbant une partie de l’oxygène dont il a besoin. Les incendies en Californie se font de plus en plus fréquents et ravageurs, rendant les conditions de vie des habitant·es et des animaux encore plus difficiles.

Le Whitby Goth Weekend est un festival qui se tient deux fois par an dans la charmante bourgade de Whitby, dans le nord de l’Angleterre. Depuis 1994, des milliers de personnes gothiques et apparentées, en provenance du Royaume-Uni et du reste du monde, se retrouvent pour un week-end de concerts, danses et shopping. La prochaine rencontre aura lieu du 24 au 26 avril.
Oli Scarff / AFP

Le Whitby Goth Weekend est un festival qui se tient deux fois par an dans la charmante bourgade de Whitby, dans le nord de l’Angleterre. Depuis 1994, des milliers de personnes gothiques et apparentées, en provenance du Royaume-Uni et du reste du monde, se retrouvent pour un week-end de concerts, danses et shopping. La prochaine rencontre aura lieu du 24 au 26 avril.

Le 29 octobre, des nostalgiques de Lénine, militants et sympathisants du Parti communiste, se rendent sur son Mausolée pour y déposer des fleurs et commémorer le 102e anniversaire de la révolution bolchévique. Le mausolée est ouvert au public et il est possible d’y voir Lénine, dont le corps a été embaumé, contrairement à sa volonté d’être enterré.
Dimitar Dilkoff / AFP

Le 29 octobre, des nostalgiques de Lénine, militants et sympathisants du Parti communiste, se rendent sur son Mausolée pour y déposer des fleurs et commémorer le 102e anniversaire de la révolution bolchévique. Le mausolée est ouvert au public et il est possible d’y voir Lénine, dont le corps a été embaumé, contrairement à sa volonté d’être enterré.

Le même jour, des manifestantes pro-Brexit stationnaient devant les chambres du Parlement pour encourager les élu·es à accélérer le Brexit. Des élections législatives anticipées devraient se tenir le 12 décembre et peut-être permettre au Royaume-Uni d’entrevoir un début de sortie de crise. Les dernières élections à avoir eu lieu en décembre remontent à 1923, car les journées froides et le mauvais temps n’incitent guère les électeurs et électrices à sortir de leur maison pour se rendre au bureau de vote.
Isabel Infantes / AFP

Le même jour, des manifestantes pro-Brexit stationnaient devant les chambres du Parlement pour encourager les élu·es à accélérer le Brexit. Des élections législatives anticipées devraient se tenir le 12 décembre et peut-être permettre au Royaume-Uni d’entrevoir un début de sortie de crise. Les dernières élections à avoir eu lieu en décembre remontent à 1923, car les journées froides et le mauvais temps n’incitent guère les électeurs et électrices à sortir de leur maison pour se rendre au bureau de vote.

Des étudiant·es, des syndicats et des membres de la société civile se sont rassemblé·es les 29 et 30 octobre 2019 pour protester contre un lot de réformes constitutionnelles. Ces dernières favoriseraient la privatisation de l’enseignement supérieur et donneraient plus de pouvoir au Congrès. Celui-ci serait alors en mesure de modifier le budget national, de fixer les salaires de ses membres et de superviser les enquêtes sur les juges et les procureurs. Les manifestant·es ont été dispersé·es par les gazs lacrymogènes de la police.
Luis Acosta / AFP

Des étudiant·es, des syndicats et des membres de la société civile se sont rassemblé·es les 29 et 30 octobre 2019 pour protester contre un lot de réformes constitutionnelles. Ces dernières favoriseraient la privatisation de l’enseignement supérieur et donneraient plus de pouvoir au Congrès. Celui-ci serait alors en mesure de modifier le budget national, de fixer les salaires de ses membres et de superviser les enquêtes sur les juges et les procureurs. Les manifestant·es ont été dispersé·es par les gazs lacrymogènes de la police.

Des membres des forces de l’ordre sud-africaines ont évacué de force les personnes réfugiées se trouvant dans les locaux du Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies au Cap, le 30 octobre. Quelques centaines de réfugié·es s’étaient rassemblé·es là pour attirer l’attention sur les actes xénophobes dont ils et elles sont régulièrement victimes en Afrique du Sud.
AFP

Des membres des forces de l’ordre sud-africaines ont évacué de force les personnes réfugiées se trouvant dans les locaux du Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies au Cap, le 30 octobre. Quelques centaines de réfugié·es s’étaient rassemblé·es là pour attirer l’attention sur les actes xénophobes dont ils et elles sont régulièrement victimes en Afrique du Sud.

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants
Grand Format

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters