Une semaine dans le monde en 7 photos
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos

Un père et de sa fille morts en tentant de traverser le fleuve Rio Grande pour se rendre aux États-Unis, tensions entre l'Iran et les Etats-Unis et canicule en Europe... La semaine du 22 juin en images.

Le président américain Donald Trump s’adresse aux médias à la Maison-Blanche avant son départ pour Camp David, dans le Maryland, le 22 juin. Un drone américain a été détruit le 20 juin par un missile iranien –il se trouvait dans l'espace aérien iranien selon Téhéran, dans l'espace international selon Washington. Un incident qui a aggravé les tensions entre les deux pays. Quatre jours après, les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre Téhéran. Le 26 juin, Donald Trump a évoqué la possibilité d'une guerre contre l'Iran «qui ne durerait pas très longtemps», prenant le contre-pied de son homologue iranien, qui semblait vouloir jouer l'apaisement.
Saul Loeb / AFP

Le président américain Donald Trump s’adresse aux médias à la Maison-Blanche avant son départ pour Camp David, dans le Maryland, le 22 juin. Un drone américain a été détruit le 20 juin par un missile iranien –il se trouvait dans l'espace aérien iranien selon Téhéran, dans l'espace international selon Washington. Un incident qui a aggravé les tensions entre les deux pays. Quatre jours après, les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre Téhéran. Le 26 juin, Donald Trump a évoqué la possibilité d'une guerre contre l'Iran «qui ne durerait pas très longtemps», prenant le contre-pied de son homologue iranien, qui semblait vouloir jouer l'apaisement.

Les citoyens d'Istanbul se rassemblent pour célébrer la victoire du candidat de l'opposition Ekrem İmamoğlu lors de l'acte deux de l'élection municipals à Istanbul. Le parti du président turc Recep Tayyip Erdoğan, l'AKP, a essuyé un cinglant revers, le 23 juin. Lors d'un premier scrutin en mars, annulé à la demande de M. Erdoğan, M. İmamoğlu avait devancé d'à peine 13.000 voix le candidat de l'AKP, Binali Yıldırım. Dimanche, il l'a battu à plate couture avec plus de 800.000 voix d'avance.
STR / AFP

Les citoyens d'Istanbul se rassemblent pour célébrer la victoire du candidat de l'opposition Ekrem İmamoğlu lors de l'acte deux de l'élection municipals à Istanbul. Le parti du président turc Recep Tayyip Erdoğan, l'AKP, a essuyé un cinglant revers, le 23 juin. Lors d'un premier scrutin en mars, annulé à la demande de M. Erdoğan, M. İmamoğlu avait devancé d'à peine 13.000 voix le candidat de l'AKP, Binali Yıldırım. Dimanche, il l'a battu à plate couture avec plus de 800.000 voix d'avance.

Cette photo, qui a fait le tour du monde, montre les corps Oscar Martinez Ramirez et de sa fille, qui se sont noyés alors qu'ils tentaient de traverser le Rio Grande pour se rendre aux États-Unis, à Matamoros, dans l'État de Tamaulipas, le 24 juin. Oscar Martinez Ramirez, salvadorien de 25 ans, a fui son pays avec son épouse de 21 ans et leur fille. Le père a pris l'enfant sur son dos en la calant à l'intérieur de son T-shirt pour traverser le fleuve. Mais, emportés par des courants violents, tous deux sont morts sous les yeux de la mère, qui a pu rejoindre la rive mexicaine. Comparée à l'image d'Aylan, Syrien de 3 ans échoué sur une plage de la mer Egée en Turquie en 2015, cette photo est devenu un symbole dénonçant la politique migratoire de l’administration américaine.
STR / AFP

Cette photo, qui a fait le tour du monde, montre les corps Oscar Martinez Ramirez et de sa fille, qui se sont noyés alors qu'ils tentaient de traverser le Rio Grande pour se rendre aux États-Unis, à Matamoros, dans l'État de Tamaulipas, le 24 juin. Oscar Martinez Ramirez, salvadorien de 25 ans, a fui son pays avec son épouse de 21 ans et leur fille. Le père a pris l'enfant sur son dos en la calant à l'intérieur de son T-shirt pour traverser le fleuve. Mais, emportés par des courants violents, tous deux sont morts sous les yeux de la mère, qui a pu rejoindre la rive mexicaine. Comparée à l'image d'Aylan, Syrien de 3 ans échoué sur une plage de la mer Egée en Turquie en 2015, cette photo est devenu un symbole dénonçant la politique migratoire de l’administration américaine.

Une femme se baigne dans la fontaine de l'esplanade du Trocadéro à Paris, le 25 juin. Touchée par un épisode caniculaire inédit, l'Europe suffoque et s'inquiète des signaux toujours plus alarmants du réchauffement climatique. Le phénomène a débuté lundi et devait durer au moins six jours.
Kenzo Tribouillard / AFP

Une femme se baigne dans la fontaine de l'esplanade du Trocadéro à Paris, le 25 juin. Touchée par un épisode caniculaire inédit, l'Europe suffoque et s'inquiète des signaux toujours plus alarmants du réchauffement climatique. Le phénomène a débuté lundi et devait durer au moins six jours.

Un batelier cachemiri se dresse sur son bateau alors qu'il attend des clients dans le lac Dal à Srinagar, le 26 juin.
Tauseef Mustafa / AFP

Un batelier cachemiri se dresse sur son bateau alors qu'il attend des clients dans le lac Dal à Srinagar, le 26 juin.

Des spectateurs assistent au festival de Glastonbury à la Worthy Farm, près du village de Pilton, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 26 juin. Comme chaque année, des milliers de fans de musique affluent pour ce rendez-vous, célèbre pour le temps souvent pluvieux qui transforme le site en bain de boue. Au total, ce sont plus de 3.800 groupes et artistes qui se produiront sur les 80 scènes du festival jusqu'à dimanche.
Oli Scarff / AFP

Des spectateurs assistent au festival de Glastonbury à la Worthy Farm, près du village de Pilton, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 26 juin. Comme chaque année, des milliers de fans de musique affluent pour ce rendez-vous, célèbre pour le temps souvent pluvieux qui transforme le site en bain de boue. Au total, ce sont plus de 3.800 groupes et artistes qui se produiront sur les 80 scènes du festival jusqu'à dimanche.

Un visiteur au tombeau des rois, joyau archéologique vieux de 2.000 ans situé au cœur de Jérusalem, le jour de sa réouverture au public le 27 juin –une première depuis 2010. La France, propriétaire des lieux, a suspendu les visites quelques heures après les avoir réautorisées: des juifs ultra-orthodoxes avaient tenté d'entrer pour prier, mais sans billets ni réservations, pourtant nécessaires.
Menahem Kahana / AFP

Un visiteur au tombeau des rois, joyau archéologique vieux de 2.000 ans situé au cœur de Jérusalem, le jour de sa réouverture au public le 27 juin –une première depuis 2010. La France, propriétaire des lieux, a suspendu les visites quelques heures après les avoir réautorisées: des juifs ultra-orthodoxes avaient tenté d'entrer pour prier, mais sans billets ni réservations, pourtant nécessaires.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»
Grand Format

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»

Newsletters