Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Démission d'Abdelaziz Bouteflika en Algérie, instauration d'une législation inspirée de la charia dans l'État de Brunei et anniversaire de la Marche du retour à Gaza... La semaine du 30 mars en images. 

Deux Palestiniens –dont l'un est amputé et porte un t-shirt aux couleurs du drapeau palestinien et l'autre brandit l'étendard– se dirigent vers un rassemblement marquant le premier anniversaire des manifestations de la Marche du retour, près de la frontière israélienne à Gaza, le 30 mars. Cette marche avait commencé le 30 mars 2018 et devait s’étendre jusqu’au 15 mai 2018 pour coïncider avec le soixante-dixième anniversaire de la Nakba, ou catastrophe, c'est-à-dire l’exode de la population palestienne au moment de la création de l’État d’Israël en 1948. Au total, 195 personnes –dont 41 mineurs– avaient été tuées par les soldats israéliens au cours de la Marche du retour, dont quatre-vingts pendant le seul mois de mai 2018, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’Onu.
Anas Bada / AFP

Deux Palestiniens –dont l'un est amputé et porte un t-shirt aux couleurs du drapeau palestinien et l'autre brandit l'étendard– se dirigent vers un rassemblement marquant le premier anniversaire des manifestations de la Marche du retour, près de la frontière israélienne à Gaza, le 30 mars. Cette marche avait commencé le 30 mars 2018 et devait s’étendre jusqu’au 15 mai 2018 pour coïncider avec le soixante-dixième anniversaire de la Nakba, ou catastrophe, c'est-à-dire l’exode de la population palestienne au moment de la création de l’État d’Israël en 1948. Au total, 195 personnes –dont 41 mineurs– avaient été tuées par les soldats israéliens au cours de la Marche du retour, dont quatre-vingts pendant le seul mois de mai 2018, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’Onu.

Des Japonaises se prennent en photo devant la retransmission d'une émission de télévision rapportant l'annonce du nom de la nouvelle ère du Reiwa à Tokyo, le 1er avril. Le Reiwa serait une époque porteuse des notions d’«harmonie» et de «paix» pour ouvrir le règne du nouvel empereur Naruhitole le mois prochain, après une abdication historique.
Jiji Press / AFP

Des Japonaises se prennent en photo devant la retransmission d'une émission de télévision rapportant l'annonce du nom de la nouvelle ère du Reiwa à Tokyo, le 1er avril. Le Reiwa serait une époque porteuse des notions d’«harmonie» et de «paix» pour ouvrir le règne du nouvel empereur Naruhitole le mois prochain, après une abdication historique.

Des Britanniques opposé·es au Brexit manifestent avec un mannequin de Theresa May devant les chambres du Parlement à Londres, le 1er avril, alors que la députation débat des différentes options possibles. Dans une lettre envoyée au président du Conseil européen Donald Tusk, la Première ministre britannique demande un report du Brexit jusqu’au 30 juin. Gouvernement britannique et opposition discutent toujours pour trouver une issue.
Isabel Infantes / AFP

Des Britanniques opposé·es au Brexit manifestent avec un mannequin de Theresa May devant les chambres du Parlement à Londres, le 1er avril, alors que la députation débat des différentes options possibles. Dans une lettre envoyée au président du Conseil européen Donald Tusk, la Première ministre britannique demande un report du Brexit jusqu’au 30 juin. Gouvernement britannique et opposition discutent toujours pour trouver une issue.

Le Premier ministre macédonien Zoran Zaev (à gauche) prend un selfie avec son homologue grec Alexis Tsipras avant leur rencontre à Skopje, le 2 avril. Pour la première fois depuis près de trente ans, un Premier ministre grec s’est rendu en Macédoine du Nord. Cette rencontre a été rendue possible par l'accord de Prespes conclu l'été dernier, dans lequel il a été décidé d'appeler la Macédoine «Macédoine du Nord», pour ne pas être confondue avec la province grecque du même nom.
Robert Atanasovski / AFP

Le Premier ministre macédonien Zoran Zaev (à gauche) prend un selfie avec son homologue grec Alexis Tsipras avant leur rencontre à Skopje, le 2 avril. Pour la première fois depuis près de trente ans, un Premier ministre grec s’est rendu en Macédoine du Nord. Cette rencontre a été rendue possible par l'accord de Prespes conclu l'été dernier, dans lequel il a été décidé d'appeler la Macédoine «Macédoine du Nord», pour ne pas être confondue avec la province grecque du même nom.

La population algérienne fête la démission de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika, à Alger le 2 avril. Bouteflika a rendu publique sa démission ce mardi et a mis en œuvre l’article 102 de la Constitution qui prévoit l’«empêchement» pour raison de santé ou la démission volontaire. Le peuple algérien a cependant manifesté le 5 avril pour un septième vendredi d’affilée dans une volonté de chasser le «système» du pouvoir.
Ryad Kramdi / AFP

La population algérienne fête la démission de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika, à Alger le 2 avril. Bouteflika a rendu publique sa démission ce mardi et a mis en œuvre l’article 102 de la Constitution qui prévoit l’«empêchement» pour raison de santé ou la démission volontaire. Le peuple algérien a cependant manifesté le 5 avril pour un septième vendredi d’affilée dans une volonté de chasser le «système» du pouvoir.

Le 3 avril, le Washington Monument se devine à travers les cerisiers en fleurs alors que le soleil se lève sur Washington, DC.
Andrew Caballero-Reynolds / AFP

Le 3 avril, le Washington Monument se devine à travers les cerisiers en fleurs alors que le soleil se lève sur Washington, DC.

Le sultan de Brunei Hassanal Bolkiah (au centre) assiste à un événement à Bandar Seri Begawan, le 3 avril. Le même jour, le petit État de Brunei a instauré une législation inspirée de la charia qui prévoit la peine de mort par lapidation pour punir l'homosexualité et l'adultère. Cette décision a suscité une vague d'indignation d'ONG, de personnalités et de gouvernements autour de la planète.
AFP

Le sultan de Brunei Hassanal Bolkiah (au centre) assiste à un événement à Bandar Seri Begawan, le 3 avril. Le même jour, le petit État de Brunei a instauré une législation inspirée de la charia qui prévoit la peine de mort par lapidation pour punir l'homosexualité et l'adultère. Cette décision a suscité une vague d'indignation d'ONG, de personnalités et de gouvernements autour de la planète.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters