Une semaine dans le monde en 7 photos
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos

Manifestations en Algérie, rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump et montée des tensions entre l'Inde et le Pakistan. La semaine du 23 février en images.

Une femme portant un masque et un costume d'époque participe au carnaval de Venise le 24 février. Cette année, et pour la première fois, les organisateurs ont instauré un «numerus clausus» de 20.000 personnes sur la place Saint-Marc le 4 février pour le «vol de l’Ange» qui lance les festivités. Le tourisme de masse, 30 millions de personnes en 2017, impose une forte pression à la ville de Venise qui doit réguler sa principale ressource.
Alberto Pizzoli / AFP

Une femme portant un masque et un costume d'époque participe au carnaval de Venise le 24 février. Cette année, et pour la première fois, les organisateurs ont instauré un «numerus clausus» de 20.000 personnes sur la place Saint-Marc le 4 février pour le «vol de l’Ange» qui lance les festivités. Le tourisme de masse, 30 millions de personnes en 2017, impose une forte pression à la ville de Venise qui doit réguler sa principale ressource.

Un responsable électoral montre un bulletin de vote lors du dépouillement du scrutin présidentiel dans un bureau de vote de Dakar, au Sénégal, le 24 février. Le président Macky Sall a été réélu à la tête de ce pays de 16 millions d’habitants et habitantes avec 58% des suffrages. 
Michele Cattani / AFP

Un responsable électoral montre un bulletin de vote lors du dépouillement du scrutin présidentiel dans un bureau de vote de Dakar, au Sénégal, le 24 février. Le président Macky Sall a été réélu à la tête de ce pays de 16 millions d’habitants et habitantes avec 58% des suffrages

Cette photo prise le 26 février montre une vue aérienne d'un champ de thé à Zhangping, dans la province du Fujian, dans l'est de la Chine.
STR / AFP

Cette photo prise le 26 février montre une vue aérienne d'un champ de thé à Zhangping, dans la province du Fujian, dans l'est de la Chine.

Michael Cohen, ancien avocat du président américain Donald Trump, a prêté serment avant de témoigner devant la commission d’enquête de la Chambre des représentants, à Washington, le 27 février. L’audition devait aborder les soupçons de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump lors de la présidentielle américaine de 2016.
Jim Watson / AFP

Michael Cohen, ancien avocat du président américain Donald Trump, a prêté serment avant de témoigner devant la commission d’enquête de la Chambre des représentants, à Washington, le 27 février. L’audition devait aborder les soupçons de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump lors de la présidentielle américaine de 2016.

Le président des États-Unis, Donald Trump (à droite), accompagne le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un (à gauche), lors d'une pause dans les pourparlers du deuxième sommet entre les deux pays à l'hôtel Sofitel Legend Metropole, à Hanoï, le 28 février. Donald Trump souhaitait obtenir de son homologue nord-coréen la promesse d'une dénucléarisation, et Kim Jong Un aurait exigé la levée de toutes les sanctions américaines en échange du démantelement de l’installation nucléaire de Yongbyon. Le sommet à Hanoï s’est achevé sur un désaccord.
Saul Loeb / AFP

Le président des États-Unis, Donald Trump (à droite), accompagne le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un (à gauche), lors d'une pause dans les pourparlers du deuxième sommet entre les deux pays à l'hôtel Sofitel Legend Metropole, à Hanoï, le 28 février. Donald Trump souhaitait obtenir de son homologue nord-coréen la promesse d'une dénucléarisation, et Kim Jong Un aurait exigé la levée de toutes les sanctions américaines en échange du démantelement de l’installation nucléaire de Yongbyon. Le sommet à Hanoï s’est achevé sur un désaccord.

Des militants du groupe islamique Al-Badr Mujahideen brûlent une effigie du Premier ministre indien Narendra Modi et le drapeau national indien lors d'une manifestation anti-indienne à Peshawar, le 28 février, alors que les tensions entre les deux pays continuent de monter. Une quarantaine de paramilitaires indiens ont été tués dans un attentat-suicide revendiqué par des djihadistes du groupe islamiste Jaish-e-Mohammad le 14 février dans la partie indienne du Cachemire. En réponse, l’Inde a frappé le 26 février un camp d’entraînement de ce même groupe islamiste, situé au nord du Pakistan. Le lendemain le Pakistan a assuré avoir abattu deux avions indiens qui étaient entrés dans son espace aérien. Pour tenter d'apaiser les tensions, le Pakistan a libéré, le 1er mars,  le lieutenant-colonel Abhinandan Varthaman, un pilote d’avion de chasse indien capturé mercredi au Cachemire.
Abdul Majeed / AFP

Des militants du groupe islamique Al-Badr Mujahideen brûlent une effigie du Premier ministre indien Narendra Modi et le drapeau national indien lors d'une manifestation anti-indienne à Peshawar, le 28 février, alors que les tensions entre les deux pays continuent de monter. Une quarantaine de paramilitaires indiens ont été tués dans un attentat-suicide revendiqué par des djihadistes du groupe islamiste Jaish-e-Mohammad le 14 février dans la partie indienne du Cachemire. En réponse, l’Inde a frappé le 26 février un camp d’entraînement de ce même groupe islamiste, situé au nord du Pakistan. Le lendemain le Pakistan a assuré avoir abattu deux avions indiens qui étaient entrés dans son espace aérien. Pour tenter d'apaiser les tensions, le Pakistan a libéré, le 1er mars,  le lieutenant-colonel Abhinandan Varthaman, un pilote d’avion de chasse indien capturé mercredi au Cachemire.

Des Algériens scandent des slogans et agitent des drapeaux nationaux lors d'un rassemblement de protestation contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999 et candidat à un cinquième mandat, dans la capitale Alger, le 1er mars. Plusieurs dizaines de milliers d’Algériens ont défilé vendredi dans le centre d’Alger et dans le reste du pays contre la décision de Bouteflika, âgé de 81 ans, de se présenter aux élections présidentielles du 18 avril.
Ryad Kramdi / AFP

Des Algériens scandent des slogans et agitent des drapeaux nationaux lors d'un rassemblement de protestation contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999 et candidat à un cinquième mandat, dans la capitale Alger, le 1er mars. Plusieurs dizaines de milliers d’Algériens ont défilé vendredi dans le centre d’Alger et dans le reste du pays contre la décision de Bouteflika, âgé de 81 ans, de se présenter aux élections présidentielles du 18 avril.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters