Être touché par Trump, une certaine idée du malaise
Monde

Être touché par Trump, une certaine idée du malaise

On a parlé de la taille de ses mains, de son bronzage orange et l'origine de ses cheveux, dont certains ont attribué l'origine à la Norvège. Mais Donald Trump devrait aussi étre connu par son duck face et son insistence à vouloir smacker tout le monde, qui auront la garantie de vous gêner. Slate revient sur les photos les plus gênantes de ceux qui on eu le malheur de se confronter au toucher de Donald Trump.

Tout le monde est content de voir Donald Trump dans le Colorado le 29 juillet 2016. Sauf ces deux bébés. 

Jason Connolly / AFP

Tout le monde est content de voir Donald Trump dans le Colorado le 29 juillet 2016. Sauf ces deux bébés. 

Le vrai malaise absolue avec Miss USA en 2006, à New York.

Brad Barket / AFP

Le vrai malaise absolue avec Miss USA en 2006, à New York.

Barron Trump reste prudent et garde ses distances à la Convention Républicaine.

John Moore / AFP

Barron Trump reste prudent et garde ses distances à la Convention Républicaine.

Et hop, une petite baffe à une supporteur à l'Iowa, le 2 février 2016.

Joe Raedle / Getty Images North America 

Et hop, une petite baffe à une supporteur à l'Iowa, le 2 février 2016.

Trump et sa femme Melania Trump à la convention Républicaine. 

Jim Watson / AFP

Trump et sa femme Melania Trump à la convention Républicaine. 

On sent bien que Donald Trump veut absolument smacker son colistier Mike Pence.

Timothy A. Clark / AFP

On sent bien que Donald Trump veut absolument smacker son colistier Mike Pence.

Ils sont toujours si crispés les Trumps quand ils s'embrassent? Donald Trump et son fils Donald Trump Jr. à Ashburn, le 2 août 2016.

Alex Wong / AFP

Ils sont toujours si crispés les Trumps quand ils s'embrassent? Donald Trump et son fils Donald Trump Jr. à Ashburn, le 2 août 2016.

Cet enfant dans le New Hampshire est loin d'être convaincu.

Andrew Burton / Getty Images

Cet enfant dans le New Hampshire est loin d'être convaincu.

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»
Grand Format

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»

Résidence Provisoire
Grand Format

Résidence Provisoire

Newsletters