Faites un tour de Tokyo en miniature
Culture / Monde

Faites un tour de Tokyo en miniature

Ben Thomas est un photographe australien qui s'intéresse à la miniature. Avec un objectif à bascule et décentrement –ce que l'on appelle le tilt-shift– qui permet de donner l'illusion de la miniature d'un paysage en taille réelle, il réinvente la perception que nous avons de ce qui nous entoure. Il a notamment publié en 2014 Tiny Tokyo: The Big City Made Mini (Mini Tokyo: la grande ville rendue petite).


	Shibuya 109 Crossing | Quand Ben Thomas, photographe, a visité Tokyo pour la première fois, c'était en 2008 et il fut ébahi face à la taille et à l'échelle de la ville. «La culture, l'architecture, la pop culture sont à une échelle extrême. Cela peut être effrayant, amusant et complexe à la fois», explique-t-il dans une interview par mail.
Ben Thomas

Shibuya 109 Crossing | Quand Ben Thomas, photographe, a visité Tokyo pour la première fois, c'était en 2008 et il fut ébahi face à la taille et à l'échelle de la ville. «La culture, l'architecture, la pop culture sont à une échelle extrême. Cela peut être effrayant, amusant et complexe à la fois», explique-t-il dans une interview par mail.


	Tokyo Grand Sumo Tournament, Ryogoku Kokugikan, Sumida | Ben Thomas pensait que ce serait le lieu parfait pour utiliser un objectif à bascule et décentrement, qui permet une mise au point sélective, pour simuler des scènes de miniature.
Ben Thomas

Tokyo Grand Sumo Tournament, Ryogoku Kokugikan, Sumida | Ben Thomas pensait que ce serait le lieu parfait pour utiliser un objectif à bascule et décentrement, qui permet une mise au point sélective, pour simuler des scènes de miniature.


	The man-made island of Tsukishima, Chuo | En 2012, il retourne à Tokyo pour prendre de nouvelles photos pour son livre Tiny Tokyo. «Tout ce qui vous permet de regarder des éléments familiers de manière différente, c'est fantastique. Regarder une image instantanément familière, mais aussi un tout petit peu étrange, vous oblige à regarder un peu plus profondément, à explorer la scène avec un regard nouveau.»
Ben Thomas

The man-made island of Tsukishima, Chuo | En 2012, il retourne à Tokyo pour prendre de nouvelles photos pour son livre Tiny Tokyo. «Tout ce qui vous permet de regarder des éléments familiers de manière différente, c'est fantastique. Regarder une image instantanément familière, mais aussi un tout petit peu étrange, vous oblige à regarder un peu plus profondément, à explorer la scène avec un regard nouveau.»


	Stores of Takadanobaba, Shinjuku | Ben Thomas a commencé à utiliser un objectif à bascule et décentrement il y a sept ans, quand il a déménagé à Melbourne, en Australie et qu'il cherchait une façon singulière d'explorer la ville en photo.
Ben Thomas

Stores of Takadanobaba, Shinjuku | Ben Thomas a commencé à utiliser un objectif à bascule et décentrement il y a sept ans, quand il a déménagé à Melbourne, en Australie et qu'il cherchait une façon singulière d'explorer la ville en photo.


	Tugboats, Ochanomizu | «Ce type d'objectif, à l'époque, était surtout utilisé pour la photo d'architecture. L'idée que l'on puisse obtenir un effet tellement différent avec l'objectif a retenu mon attention», explique-t-il. «Montrer Melbourne sous un jour nouveau, en miniature, m'a appris que prendre une photo peut faire plus que simplement capturer une image. Cela peut raconter une histoire.»
Ben Thomas

Tugboats, Ochanomizu | «Ce type d'objectif, à l'époque, était surtout utilisé pour la photo d'architecture. L'idée que l'on puisse obtenir un effet tellement différent avec l'objectif a retenu mon attention», explique-t-il. «Montrer Melbourne sous un jour nouveau, en miniature, m'a appris que prendre une photo peut faire plus que simplement capturer une image. Cela peut raconter une histoire.»


	Intersection at night, Oshiage | Ben Thomas a passé trois semaines à Tokyo à mitrailler la ville avec une vue à vol d'oiseau. Avant de commencer son projet, il a passé environ trois mois à chercher des rooftops, des ponts, des tours, desquelles il pourrait prendre ses photos.
Ben Thomas

Intersection at night, Oshiage | Ben Thomas a passé trois semaines à Tokyo à mitrailler la ville avec une vue à vol d'oiseau. Avant de commencer son projet, il a passé environ trois mois à chercher des rooftops, des ponts, des tours, desquelles il pourrait prendre ses photos.


	Wet footpath, Chiyoda | «Ce n'était pas juste histoire de trouver des lieux que j'aimais; je voulais montrer tous les aspects de Tokyo qui contribuent selon moi à faire battre le coeur de la ville», raconte-t-il.
Ben Thomas

Wet footpath, Chiyoda | «Ce n'était pas juste histoire de trouver des lieux que j'aimais; je voulais montrer tous les aspects de Tokyo qui contribuent selon moi à faire battre le coeur de la ville», raconte-t-il.


	Modes of transport at Tsukiji Market, Chuo | «Sur le plan logistique, j'avais besoin de saisir le bon type d'accès pour photographier. Le tilt-shift [l'ojectif à bascule et décentrement] sert en général à des clichés pris en surplomb, donc prendre les types d'angles nécessaires a demandé un peu d'organisation et de chance», explique-t-il.
Ben Thomas

Modes of transport at Tsukiji Market, Chuo | «Sur le plan logistique, j'avais besoin de saisir le bon type d'accès pour photographier. Le tilt-shift [l'ojectif à bascule et décentrement] sert en général à des clichés pris en surplomb, donc prendre les types d'angles nécessaires a demandé un peu d'organisation et de chance», explique-t-il.


	Commercial dock, Koto | Quand tout le reste avait échoué, Thomas prenait un hélicoptère pour obtenir les photos qu'il voulait, une expérience mêlant adrénaline et nausée. «Malheureusement, même si je m'y suis habitué avec les années, le mal de l'air ne met jamais longtemps à s'installer en moi, surtout quand j'essaie de changer un objectif dans un minuscule espace confiné en me concentrant sur le fait de ne pas laisser tomber l'objectif par la fenêtre», explique le photographe. «Pour Tiny Tokyo j'ai passé environ une heure à suivre un plan de vol spécifique avec deux assistants qui vérifiaient celles que nous pouvions cocher, et repérant celles que nous n'avions pas prévu de prendre en photo.»
Ben Thomas

Commercial dock, Koto | Quand tout le reste avait échoué, Thomas prenait un hélicoptère pour obtenir les photos qu'il voulait, une expérience mêlant adrénaline et nausée. «Malheureusement, même si je m'y suis habitué avec les années, le mal de l'air ne met jamais longtemps à s'installer en moi, surtout quand j'essaie de changer un objectif dans un minuscule espace confiné en me concentrant sur le fait de ne pas laisser tomber l'objectif par la fenêtre», explique le photographe. «Pour Tiny Tokyo j'ai passé environ une heure à suivre un plan de vol spécifique avec deux assistants qui vérifiaient celles que nous pouvions cocher, et repérant celles que nous n'avions pas prévu de prendre en photo.»


	A back street bar, Shinjuku | Le tilt-shift n'est plus nouveau: il y a désormais des applications et des filtres sur les smartphones et des techniques sur Photoshop qui en reproduisent l'effet, dont certains que Ben Thomas a utilisé quand la distance l'empêchait de prendre la photo qu'il voulait exactement. Le défi désormais, explique-t-il, est de trouver une manière d'utiliser le tilt-shift qui révèle quelque chose de distinct sur la personnalité d'un lieu. «Une image réussie dépendra toujours de son thème, et de la force technique de l'image –la lumière, les formes, les couleurs– mais il faut aussi qu'elle ait du charisme.»
Ben Thomas

A back street bar, Shinjuku | Le tilt-shift n'est plus nouveau: il y a désormais des applications et des filtres sur les smartphones et des techniques sur Photoshop qui en reproduisent l'effet, dont certains que Ben Thomas a utilisé quand la distance l'empêchait de prendre la photo qu'il voulait exactement. Le défi désormais, explique-t-il, est de trouver une manière d'utiliser le tilt-shift qui révèle quelque chose de distinct sur la personnalité d'un lieu. «Une image réussie dépendra toujours de son thème, et de la force technique de l'image –la lumière, les formes, les couleurs– mais il faut aussi qu'elle ait du charisme.»

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Au Koweït, Faïlaka l'île aux trésors
Grand Format

Au Koweït, Faïlaka l'île aux trésors

Newsletters