Le silence des chiens dans les voitures

Le travail photographique de Martin Usborne interroge le sentiment d'abandon que peuvent ressentir les chiens laissés dans la voiture par leurs propriétaires le temps d'une course. C'est aussi un moyen pour le photographe de questionner le mutisme des animaux et les relations que les Hommes entretiennent avec eux. Du 19 mars au 27 avril, «The Silence of Dogs in cars» est à la Little Black Gallery de Londres. Par Fanny Arlandis

«J'ai été une fois laissé seul dans la voiture quand j'étais enfant (…), l'énorme peur que personne ne revienne, cette peur d'être seul, sans voix, est restée présente tout au long de mon enfance», confie le photographe dans une vidéo.
Crédit: Hector © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London

«J'ai été une fois laissé seul dans la voiture quand j'étais enfant (…), l'énorme peur que personne ne revienne, cette peur d'être seul, sans voix, est restée présente tout au long de mon enfance», confie le photographe dans une vidéo.

Crédit: Milo © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London
Crédit: Burt © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London
«L’appareil photo est l'outil idéal pour capturer un sentiment de silence et de désir», explique le photographe pour The Independent.
Crédit: Margaux © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London

«L’appareil photo est l'outil idéal pour capturer un sentiment de silence et de désir», explique le photographe pour The Independent.

Crédit: Hector © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London
Crédit: Pico © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London
«Le silence fige l'obturateur pour toujours et deux couches de verre sont placées entre le spectateur et l’observé: le verre de la lentille, le verre du cadre d'image et, dans ce cas, le verre de la fenêtre de la voiture qui isole davantage l'animal. Le chien est vraiment pris au piège», explique le photographe.
Crédit: Winnie © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London

«Le silence fige l'obturateur pour toujours et deux couches de verre sont placées entre le spectateur et l’observé: le verre de la lentille, le verre du cadre d'image et, dans ce cas, le verre de la fenêtre de la voiture qui isole davantage l'animal. Le chien est vraiment pris au piège», explique le photographe.

Crédit: Prince © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London
Crédit: Dasher © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London
Martin Usborne en a fait un livre The Silence of Dogs in Cars, publié par l’éditeur Kehrer Verlag. Il a remporté le prix Best in Show dans le cadre du Creative Review Photography Annuel 2012.
Crédit: Prospero © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London

Martin Usborne en a fait un livre The Silence of Dogs in Cars, publié par l’éditeur Kehrer Verlag. Il a remporté le prix Best in Show dans le cadre du Creative Review Photography Annuel 2012.

Crédit: Maus © Martin Usborne / The Silence of Dogs in Cars, The Little Black Gallery, London

Plus de Grand Format