«Self-service», l'anti-Food Porn
Boire & manger

«Self-service», l'anti-Food Porn

Durant une année scolaire, Benjamin Rondeau, professeur de français, a méthodiquement photographié les soixante-quatre plateaux-repas qui lui ont été servis à la cantine du collège Aimé et Eugénie Cotton du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Ses photographies sont compilées dans le livre Self-service, une vie de demi-pensionnaire, à paraître le 13 février au Éditions du Motel, accompagnées d'un abécédaire de l'univers de la cantine scolaire.

Coron en Corogne | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«À une époque, je prenais beaucoup de séries en photo: cela allait des plaques d'immatriculation dont le contenu me semblait intéressant aux sapins abandonnés sur les trottoirs, au mois de janvier. Je n'ai pas un bagage théorique très étoffé en photographie, mais je sais que je suis beaucoup plus sensible à certaines esthétiques; la photo sérielle en fait partie. C'est assez proche, d'ailleurs, de ce que j'aime en littérature –ce qu'illustre l'abécédaire qui suit les photos dans le livre. J'aime les images en nombre: la transformation de la quantité en qualité que le dispositif génère est, finalement, assez politique.»

 

Coron en Corogne | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«À une époque, je prenais beaucoup de séries en photo: cela allait des plaques d'immatriculation dont le contenu me semblait intéressant aux sapins abandonnés sur les trottoirs, au mois de janvier. Je n'ai pas un bagage théorique très étoffé en photographie, mais je sais que je suis beaucoup plus sensible à certaines esthétiques; la photo sérielle en fait partie. C'est assez proche, d'ailleurs, de ce que j'aime en littérature –ce qu'illustre l'abécédaire qui suit les photos dans le livre. J'aime les images en nombre: la transformation de la quantité en qualité que le dispositif génère est, finalement, assez politique.»

 

L'enfant-loup | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«La multiplication du banal le rend surprenant. C'est dans cet interstice que la série des plateaux prend tout son sens: il s'agit d'un témoignage individuel qui a pour sujet un patrimoine collectif. Chaque année, plus d'un milliard de repas sont servis dans les cantines, en France. Le livre montre les soixante-quatre plateaux que j'ai mangés durant toute une année. Mes photos fonctionnent comme une archive: elles rendent compte d'une époque en même temps que de la beauté bizarre du quotidien. Elles se présentent comme des natures mortes.»

L'enfant-loup | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«La multiplication du banal le rend surprenant. C'est dans cet interstice que la série des plateaux prend tout son sens: il s'agit d'un témoignage individuel qui a pour sujet un patrimoine collectif. Chaque année, plus d'un milliard de repas sont servis dans les cantines, en France. Le livre montre les soixante-quatre plateaux que j'ai mangés durant toute une année. Mes photos fonctionnent comme une archive: elles rendent compte d'une époque en même temps que de la beauté bizarre du quotidien. Elles se présentent comme des natures mortes.»

Envoyez la sauce | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Dans le cas d'un repas scolaire, on ne choisit pas le contenu de la photo. On choisit le protocole, mais ce qui va y apparaître appartient au chef. Chaque détail prend alors un sens particulier. Les photos existent aussi en dehors de la série, dans leurs singularités. Tout système, et celui-là aussi, est une complicité entre un dispositif et des accidents, entre la précaution et le hasard.»

Envoyez la sauce | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Dans le cas d'un repas scolaire, on ne choisit pas le contenu de la photo. On choisit le protocole, mais ce qui va y apparaître appartient au chef. Chaque détail prend alors un sens particulier. Les photos existent aussi en dehors de la série, dans leurs singularités. Tout système, et celui-là aussi, est une complicité entre un dispositif et des accidents, entre la précaution et le hasard.»

À Charles Péguy | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«C'est un livre collaboratif: un alphabet est dessiné par Comunlundi et le graphisme –dont j'estime qu'il fait partie intégrante du livre– est de MY Graphic Design. Les photos sont, quant à elles, légendées par Henry Michel [qui signe pour Slate le podcast «L'agenda du loisir français», ndlr]. Il a nommé celle-ci “À Charles Péguy”: le titre, ici, m'échappe–et ce que je pense savoir de mon projet m'échappe aussi. Le principe de lecture se révèle alors. L'intérêt d'une photo, c'est ce qui se passe entre elle et celui qui la regarde: l'histoire qui se crée entre eux fait disparaître le photographe. Ce que je photographie n'est pas ma propriété.»

À Charles Péguy | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«C'est un livre collaboratif: un alphabet est dessiné par Comunlundi et le graphisme –dont j'estime qu'il fait partie intégrante du livre– est de MY Graphic Design. Les photos sont, quant à elles, légendées par Henry Michel [qui signe pour Slate le podcast «L'agenda du loisir français», ndlr]. Il a nommé celle-ci “À Charles Péguy”: le titre, ici, m'échappe–et ce que je pense savoir de mon projet m'échappe aussi. Le principe de lecture se révèle alors. L'intérêt d'une photo, c'est ce qui se passe entre elle et celui qui la regarde: l'histoire qui se crée entre eux fait disparaître le photographe. Ce que je photographie n'est pas ma propriété.»

Meurtre à Sarreguemines | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Le pamplemousse apparaît énormément dans le livre. On peut penser, c'est selon, à Différence et Répétition de Gilles Deleuze ou, plus trivialement, au jeu des sept erreurs. La série reproduit la même idée, chaque midi n'a pourtant eu lieu qu'une fois. Les pamplemousses se font plus ou moins roses, les friands sont plus ou moins cuits, les pains plus ou moins longs. Ça exerce le regard; ça le nourrit. C'est la moindre des choses quand on prend de la nourriture en photo. Ce midi-là, on note quand même une opulence démentielle. William, le chef, est un mec généreux.»

Meurtre à Sarreguemines | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Le pamplemousse apparaît énormément dans le livre. On peut penser, c'est selon, à Différence et Répétition de Gilles Deleuze ou, plus trivialement, au jeu des sept erreurs. La série reproduit la même idée, chaque midi n'a pourtant eu lieu qu'une fois. Les pamplemousses se font plus ou moins roses, les friands sont plus ou moins cuits, les pains plus ou moins longs. Ça exerce le regard; ça le nourrit. C'est la moindre des choses quand on prend de la nourriture en photo. Ce midi-là, on note quand même une opulence démentielle. William, le chef, est un mec généreux.»

Drame rural | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Le plateau est la condition sine qua non du livre. Il fixe le cadre. Il est la limite au sein de laquelle mon témoignage peut opérer. Mais contrairement, par exemple, à la fenêtre en peinture, il obstrue la perspective et renforce le relief –ici, celui du gratin. Sa couleur grise contraste avec les couleurs de la tomate et de l'avocat. C'est à la fois un cadre et une charte de gris. La photo, grâce à lui, n'a plus qu'à être prise.»

Drame rural | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Le plateau est la condition sine qua non du livre. Il fixe le cadre. Il est la limite au sein de laquelle mon témoignage peut opérer. Mais contrairement, par exemple, à la fenêtre en peinture, il obstrue la perspective et renforce le relief –ici, celui du gratin. Sa couleur grise contraste avec les couleurs de la tomate et de l'avocat. C'est à la fois un cadre et une charte de gris. La photo, grâce à lui, n'a plus qu'à être prise.»

Devine! | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Nous sommes dans une cantine autonome, c'est-à-dire que les plats sont cuisinés sur place. C'est une chance, parce que cela assure une qualité visuelle supérieure aux plateaux livrés par une cantine centrale. On peut avoir du poisson en papillote, ce qui n'est pas rien quand on pense qu'il faut le servir à 370 demi-pensionnaires. On pourrait croire que les photos sont ironiques, mais ce n'est pas le cas: elles rendent aussi hommage à toute une équipe qui cuisine et sert plus de 50.000 repas par an.»

Devine! | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Nous sommes dans une cantine autonome, c'est-à-dire que les plats sont cuisinés sur place. C'est une chance, parce que cela assure une qualité visuelle supérieure aux plateaux livrés par une cantine centrale. On peut avoir du poisson en papillote, ce qui n'est pas rien quand on pense qu'il faut le servir à 370 demi-pensionnaires. On pourrait croire que les photos sont ironiques, mais ce n'est pas le cas: elles rendent aussi hommage à toute une équipe qui cuisine et sert plus de 50.000 repas par an.»

Vieille France | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Les photos n'ont pas été retouchées. Elles se veulent réalistes, voire naturalistes –dans la mesure où des images peuvent l’être. Elles se veulent aussi crues que les aliments montrés y sont cuits. À leur manière et avec pour seule arme la modestie du sujet qu’elles donnent à voir, elles tentent, non d’arrêter, mais de ralentir un peu le processus –que l'on peut voir à l’œuvre sur Instagram– de représentation gastronomique qui substitue les symboles visuels de perfection à la réalité du goût.»

Vieille France | Benjamin Rondeau, Self-service, Éditions du Motel (reproduction interdite)

 

«Les photos n'ont pas été retouchées. Elles se veulent réalistes, voire naturalistes –dans la mesure où des images peuvent l’être. Elles se veulent aussi crues que les aliments montrés y sont cuits. À leur manière et avec pour seule arme la modestie du sujet qu’elles donnent à voir, elles tentent, non d’arrêter, mais de ralentir un peu le processus –que l'on peut voir à l’œuvre sur Instagram– de représentation gastronomique qui substitue les symboles visuels de perfection à la réalité du goût.»

Benjamin Rondeau

Benjamin Rondeau Professeur de français, traducteur et écrivain

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

«La fille qui a confectionné ces costumes de zombies rêve de vivre de ça»
Grand Format

«La fille qui a confectionné ces costumes de zombies rêve de vivre de ça»

Newsletters