Roland-Garros, terre des battus par Rafael Nadal
Sports

Roland-Garros, terre des battus par Rafael Nadal

Comme contre Puerta en 2005 et Federer en 2006, Rafel Nadal a perdu le premier set de sa finale contre Novak Djokovic, ce 8 juin 2014. Et comme en 2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012 et 2013, l'Espagnol s'est imposé (3-6, 7-5, 6-2, 6-4). Depuis 2005, il aura gagné 65 des 66 matchs disputés à Roland-Garros. Il inscrit un nouveau record à son extraordinaire palmarès: s'imposer neuf fois à Paris.


	5 juin 2005. Rafael Nadal est en finale contre Mariano Puerta. Quinze jours auparavant, personne ne connaissait cet Espagnol de 19 ans dans les allées de la porte d'Auteuil.
REUTERS/Philippe Wojazer

5 juin 2005. Rafael Nadal est en finale contre Mariano Puerta. Quinze jours auparavant, personne ne connaissait cet Espagnol de 19 ans dans les allées de la porte d'Auteuil.


	Victime #1: Mariano Puerta.
REUTERS/Regis Duvignau

Victime #1: Mariano Puerta.


	Il s'impose 6-7 / 6-3 / 6-1 / 7-5 face à Mariano Puerta et mange la coupe des Mousquetaires pour la première fois.
REUTERS/Charles Platiau

Il s'impose 6-7 / 6-3 / 6-1 / 7-5 face à Mariano Puerta et mange la coupe des Mousquetaires pour la première fois.


	11 juin 2006. Première finale à Roland-Garros contre Roger Federer.
REUTERS/Philippe Wojazer

11 juin 2006. Première finale à Roland-Garros contre Roger Federer.


	Victime #2: Roger Federer.
REUTERS/Vincent Kessler

Victime #2: Roger Federer.


	Le tee-shirt est bleu et quatre sets (1-6 / 6-1 / 6-4 / 7-6) suffisent pour que le Majorquin croque une nouvelle fois la coupe.
REUTERS/Régis Duvignau

Le tee-shirt est bleu et quatre sets (1-6 / 6-1 / 6-4 / 7-6) suffisent pour que le Majorquin croque une nouvelle fois la coupe.


	10 juin 2007. Deuxième finale consécutive contre Roger Federer. Cette fois, en bleu ciel.

	 
REUTERS/Regis Duvignau

10 juin 2007. Deuxième finale consécutive contre Roger Federer. Cette fois, en bleu ciel.

 


	Victime #3: Roger Federer.

	 
REUTERS/François Lenoir

Victime #3: Roger Federer.

 


	Et re-miam la coupe. Roger Federer est battu 6-3 / 4-6 / 6-3 / 6-4.

	 
REUTERS/Francois Lenoir

Et re-miam la coupe. Roger Federer est battu 6-3 / 4-6 / 6-3 / 6-4.

 


	8 juin 2008. Roger Federer. Tee-shirt vert (oui, parfois, on peut penser que les finales se ressemblent et que seule la couleur du tee-shirt change).

	 
REUTERS/Regis Duvignau

8 juin 2008. Roger Federer. Tee-shirt vert (oui, parfois, on peut penser que les finales se ressemblent et que seule la couleur du tee-shirt change).

 


	Victime #4: Roger Federer.

	 
REUTERS/Vincent Kessler

Victime #4: Roger Federer.

 


	Quatrième finale, troisième victoire contre Federer, cette fois très sévère: 6-1/ 6-3/ 6-0. Et Rafa mange toujours la coupe.
REUTERS/Regis Duvignau

Quatrième finale, troisième victoire contre Federer, cette fois très sévère: 6-1/ 6-3/ 6-0. Et Rafa mange toujours la coupe.


	31 mai 2009. Cette photo n'a rien à faire dans ce grand format. Et pour cause. Robin Söderling élimine Rafael Nadal en huitièmes de finale (2-6 / 7-6 / 4-6 / 6-7). Pour la première fois depuis 2005, le Majorquin ne fêtera pas son anniversaire (le 3 juin) à Roland-Garros. Un jour de deuil pour la personne qui réalise ce diaporama, je ne vous le cache pas.

	 
REUTERS/Regis Duvignau

31 mai 2009. Cette photo n'a rien à faire dans ce grand format. Et pour cause. Robin Söderling élimine Rafael Nadal en huitièmes de finale (2-6 / 7-6 / 4-6 / 6-7). Pour la première fois depuis 2005, le Majorquin ne fêtera pas son anniversaire (le 3 juin) à Roland-Garros. Un jour de deuil pour la personne qui réalise ce diaporama, je ne vous le cache pas.

 


	6 juin 2010. Oubliée la mésaventure de l'année précédente. Si Rafael Nadal hurle comme ça, c'est parce qu'il vient de remporter son cinquième Roland-Garros en six ans face à... Robin Söderling. 6-4, 6-2, 6-4: comme en 2008, il n'aura perdu aucun set durant la quinzaine.

	 
REUTERS/Bogdan Cristel

6 juin 2010. Oubliée la mésaventure de l'année précédente. Si Rafael Nadal hurle comme ça, c'est parce qu'il vient de remporter son cinquième Roland-Garros en six ans face à... Robin Söderling. 6-4, 6-2, 6-4: comme en 2008, il n'aura perdu aucun set durant la quinzaine.

 


	Victime #5: Robin Söderling.

	 
REUTERS/Regis Duvignau

Victime #5: Robin Söderling.

 


	Il peut recroquer tranquillement dans sa coupe.

	 
REUTERS/Regis Duvignau

Il peut recroquer tranquillement dans sa coupe.

 


	5 juin 2011. Pour ceux qui n'auraient pas suivi, Rafa nous l'a noté sur ses chaussures: il en est à 5 Roland-Garros gagnés. On reprend les bonnes habitudes: cette sixième finale se déroule contre Roger Federer.

	 
REUTERS/Thierry Roge

5 juin 2011. Pour ceux qui n'auraient pas suivi, Rafa nous l'a noté sur ses chaussures: il en est à 5 Roland-Garros gagnés. On reprend les bonnes habitudes: cette sixième finale se déroule contre Roger Federer.

 


	Victime #6: Roger Federer.

	 
REUTERS/Thierry Roge

Victime #6: Roger Federer.

 


	7-5 / 7-6 / 5-7 / 6-1 et... miam.

	 
REUTERS/Benoit Tessier

7-5 / 7-6 / 5-7 / 6-1 et... miam.

 


	11 juin 2012. Tee-shirt rouge et... Novak Djokovic. Cette finale surprend et pas seulement parce que Roger Federer n'est pas là. Non, le 11 juin n'est pas un dimanche. Pour la première fois, les Internationaux de France se terminent un lundi parce que le match est interrompu par la pluie au 4e set.

	 
REUTERS/Benoit Tessier

11 juin 2012. Tee-shirt rouge et... Novak Djokovic. Cette finale surprend et pas seulement parce que Roger Federer n'est pas là. Non, le 11 juin n'est pas un dimanche. Pour la première fois, les Internationaux de France se terminent un lundi parce que le match est interrompu par la pluie au 4e set.

 


	Victime #7: Novak Djokovic.

	 

Victime #7: Novak Djokovic.

 


	Cela n'empêche pas Nadal de l'emporter 6-4 / 6-3 / 2-6 / 7-5. Et de mordre pour la septième fois cette coupe des Mousquetaires.

	 
REUTERS/Nir Elias

Cela n'empêche pas Nadal de l'emporter 6-4 / 6-3 / 2-6 / 7-5. Et de mordre pour la septième fois cette coupe des Mousquetaires.

 


	En 2013, la règle ne se dément toujours pas.

	 
REUTERS/Vincent Kessler

En 2013, la règle ne se dément toujours pas.

 


	9 juin 2013. Huitième finale de Roland-Garros.

	 
REUTERS/Philippe Wojazer

9 juin 2013. Huitième finale de Roland-Garros.

 


	Victime #8: David Ferrer.

	 
REUTERS/Philippe Wojazer

Victime #8: David Ferrer.

 


	6-3 / 6/2 / 6-3. Et toujours la coupe.
REUTERS/Gonzalo Fuentes

6-3 / 6/2 / 6-3. Et toujours la coupe.


	8 juin 2014. Le Majorquin, que l'on disait diminué avant le tournoi, va-t-il pouvoir réitérer l'exploit?
REUTERS/Stephane Mahe 

8 juin 2014. Le Majorquin, que l'on disait diminué avant le tournoi, va-t-il pouvoir réitérer l'exploit?


	Le talent du numéro 2 mondial Novak Djokovic n'y fera rien. 3-6, 7-5, 6-2, 6-4. Victime #9: Nole
REUTERS/Vincent Kessler

Le talent du numéro 2 mondial Novak Djokovic n'y fera rien. 3-6, 7-5, 6-2, 6-4. Victime #9: Nole


	En larmes, il laisse exploser sa joie. 
REUTERS/Stephane Mahe

En larmes, il laisse exploser sa joie. 

Cécile Chalancon

Cécile Chalancon Editrice à Slate.fr

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»
Grand Format

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»

Newsletters