L'oeuvre de Sandy: toute la carrière du photographe Randy Taylor altérée par l'ouragan
Culture / Culture

L'oeuvre de Sandy: toute la carrière du photographe Randy Taylor altérée par l'ouragan

Les histoires qui continuent de surgir au sujet des dégâts provoqués par l’ouragan Sandy concernent toutes sortes de photographes. Nous vous avions par exemple déjà parlé de Michael Redpath, qui avait vu ses photos du 11-Septembre dévorées par Sandy, mêlant étrangement ces deux événements incomparables et réunis par la force du hasard.

Celle-ci concerne Randy Taylor, photojournaliste qui a perdu pratiquement la totalité de son travail, qui couvrait quarante ans de vie, à cause de la tempête meurtrière d'octobre 2012. Voici ce qu'il en a ressorti et comment. Par Alyssa Coppelman, traduit par C.P.


	Annette Funicello dans le Mickey Mouse Club | Taylor gardait ses archives dans un entrepôt, et n’a eu le droit d’y accéder que quelques semaines après le passage de la tempête. Il avait été prévenu de ce que des dégâts avaient pu être provoqués, mais quand il y a finalement eu accès –en revêtant une bizarre combinaison et un masque–, les dégâts étaient bien pires qu’il n’avait imaginé.
Randy Taylor

Annette Funicello dans le Mickey Mouse Club | Taylor gardait ses archives dans un entrepôt, et n’a eu le droit d’y accéder que quelques semaines après le passage de la tempête. Il avait été prévenu de ce que des dégâts avaient pu être provoqués, mais quand il y a finalement eu accès –en revêtant une bizarre combinaison et un masque–, les dégâts étaient bien pires qu’il n’avait imaginé.


	Paul Newman | «Je suis descendu dans les entrailles puantes, humides et sombres de l’immeuble sans courant, inondé du sol au plafond d’une eau contaminée», explique Taylor par e-mail. «Et j’ai trouvé un tas de papiers et de trucs désordonnés, gluants, d’1 à 2 mètres de hauteur. Le premier jour m’a servi à sculpter un espace vertical de 60 centimètres dans le box, pour simplement pouvoir passer la porte.»
Randy Taylor

Paul Newman | «Je suis descendu dans les entrailles puantes, humides et sombres de l’immeuble sans courant, inondé du sol au plafond d’une eau contaminée», explique Taylor par e-mail. «Et j’ai trouvé un tas de papiers et de trucs désordonnés, gluants, d’1 à 2 mètres de hauteur. Le premier jour m’a servi à sculpter un espace vertical de 60 centimètres dans le box, pour simplement pouvoir passer la porte.»


	Princesse Diana enceinte | Les efforts de Taylor pour sauver ce qu’il pouvait de son travail ont été un processus douloureux. Les effets combinés de l’eau et de la moisissure étaient tellement intenses qu’il a seulement été capable de récupérer quelques douzaines d’images, sur les 30.000 emmagasinées dans 8 box différents, explique-t-il.
Randy Taylor

Princesse Diana enceinte | Les efforts de Taylor pour sauver ce qu’il pouvait de son travail ont été un processus douloureux. Les effets combinés de l’eau et de la moisissure étaient tellement intenses qu’il a seulement été capable de récupérer quelques douzaines d’images, sur les 30.000 emmagasinées dans 8 box différents, explique-t-il.


	4-Juillet | Les images retrouvées constituent moins de 0,1% du nombre total d’images, précise-t-il dans The Picture Professional.
Randy Taylor

4-Juillet | Les images retrouvées constituent moins de 0,1% du nombre total d’images, précise-t-il dans The Picture Professional.


	Feux d'artifice du 4-Juillet | Elles faisaient partie de la carrière bien remplie de Taylor. La première année de sa vie professionnelle, il avait été embauché par l'agence Associated Press à Paris en 1977.
Randy Taylor

Feux d'artifice du 4-Juillet | Elles faisaient partie de la carrière bien remplie de Taylor. La première année de sa vie professionnelle, il avait été embauché par l'agence Associated Press à Paris en 1977.


	Fusillade à Paris | Cette année-là (à 21 ans) il fut pressenti pour le prix Pulitzer grâce à ses photos d’une fusillade à l’ambassade d’Irak.
Randy Taylor

Fusillade à Paris | Cette année-là (à 21 ans) il fut pressenti pour le prix Pulitzer grâce à ses photos d’une fusillade à l’ambassade d’Irak.


	Croix | A sa période la plus faste, Taylor voyait ses photos publiées environ 100 fois par mois. Quelques-unes des images détruites comprenaient des photos de catastrophes naturelles, «toutes ont connu le même destin que ce qu’elles représentaient», commente-t-il.

	 
Randy Taylor

Croix | A sa période la plus faste, Taylor voyait ses photos publiées environ 100 fois par mois. Quelques-unes des images détruites comprenaient des photos de catastrophes naturelles, «toutes ont connu le même destin que ce qu’elles représentaient», commente-t-il.

 


	Chambre à gaz | Les images montrées ici sont un assortiment aléatoire de celles que Taylor a eu le temps de sauver. Il explique qu’il n’avait pas d’autre organisation ou de processus de sélection que celui de sauver tout ce qu’il pouvait le plus vite possible. Le processus de Taylor consistait à tremper chaque image dans de l’alcool à brûler afin d’enlever la moisissure et d’empêcher de nouvelles détériorations, mais s’il est probable qu’elles continuent de se détériorer, plus lentement.
Randy Taylor

Chambre à gaz | Les images montrées ici sont un assortiment aléatoire de celles que Taylor a eu le temps de sauver. Il explique qu’il n’avait pas d’autre organisation ou de processus de sélection que celui de sauver tout ce qu’il pouvait le plus vite possible. Le processus de Taylor consistait à tremper chaque image dans de l’alcool à brûler afin d’enlever la moisissure et d’empêcher de nouvelles détériorations, mais s’il est probable qu’elles continuent de se détériorer, plus lentement.


	Housse mortuaire | Parmi tout ce qu’il a perdu –y compris son matériel photo, ses livres de comptes, ordinateurs, coupures de presse de toute sa carrière– Taylor assure que la perte de ses photos de famille est ce qui lui a fait le plus de peine.

	 
Randy Taylor

Housse mortuaire | Parmi tout ce qu’il a perdu –y compris son matériel photo, ses livres de comptes, ordinateurs, coupures de presse de toute sa carrière– Taylor assure que la perte de ses photos de famille est ce qui lui a fait le plus de peine.

 


	Néo-nazis | «Pendant des décennies, tout le monde m’avait confié ses images, parce que j’étais devenu, de facto, l’archiviste de l’histoire familiale. J’ai l’impression d’avoir trahi mes ancêtres», dit-il.
Randy Taylor

Néo-nazis | «Pendant des décennies, tout le monde m’avait confié ses images, parce que j’étais devenu, de facto, l’archiviste de l’histoire familiale. J’ai l’impression d’avoir trahi mes ancêtres», dit-il.


	Racisme aux Etats-Unis | «Le côté positif, c’est que je suis fou de joie de voir l’attention que Sandy a suscité autour de mon art. De la part des magazines, des sites internet… Ça m’a fait du bien que l’on s’intéresse de nouveau à mes images. Grâce à Sandy, elles sont véritablement uniques», affirme Taylor au sujet de son legs post-Sandy.
Randy Taylor

Racisme aux Etats-Unis | «Le côté positif, c’est que je suis fou de joie de voir l’attention que Sandy a suscité autour de mon art. De la part des magazines, des sites internet… Ça m’a fait du bien que l’on s’intéresse de nouveau à mes images. Grâce à Sandy, elles sont véritablement uniques», affirme Taylor au sujet de son legs post-Sandy.


	Soldat
Randy Taylor

Soldat


	Soldats
Randy Taylor

Soldats


	Surfers
Randy Taylor

Surfers

Le jour où ma mère a rapporté des bananes de son voyage à l'Ouest
Grand Format

Le jour où ma mère a rapporté des bananes de son voyage à l'Ouest

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters