Que s'est-il passé à Manchester cette nuit?

Un «possible acte terroriste», selon la qualification de la police locale, a fait, ce lundi 22 mai, 22 morts et une cinquantaine de blessés lors d’un concert à la Manchester Arena, au Royaume-Uni, une salle de près de 20.000 personnes. C'est la chanteuse américaine Ariana Grande qui se produisait, dont le public est jeune, composé d'adolescents. 

Au petit matin, des officiers de police surveillent les lieux où s'est déroulée l'explosion | Paul ELLIS / AFP

Au petit matin, des officiers de police surveillent les lieux où s'est déroulée l'explosion | Paul ELLIS / AFP

Des membres de la police scientifique à la Manchester Arena, le 23 mai 2017. Dans la presse britannique, nombreux sont les médias à faire le parallèle avec l'attaque de Londres de 2005 | Paul ELLIS / AFP

Des membres de la police scientifique à la Manchester Arena, le 23 mai 2017. Dans la presse britannique, nombreux sont les médias à faire le parallèle avec l'attaque de Londres de 2005 | Paul ELLIS / AFP

Dans les médias britanniques, des témoins ont évoqué une «déflagration» à la fin du concert, vers 22h30, alors que les lumières venaient de se rallumer. Selon le Guardian, elle n'a pas eu lieu à l'interieur mais hors du bâtiment. | Ici, la police se tient devant la Manchester Arena, le 23 mai 2017, | Paul ELLIS / AFP

Dans les médias britanniques, des témoins ont évoqué une «déflagration» à la fin du concert, vers 22h30, alors que les lumières venaient de se rallumer. Selon le Guardian, elle n'a pas eu lieu à l'interieur mais hors du bâtiment. | Ici, la police se tient devant la Manchester Arena, le 23 mai 2017, | Paul ELLIS / AFP

La foule a été prise dans des mouvements de panique et de confusion. Un témoins, Majid Khan, 22 ans, a expliqué au Guardian: «On a entendu un grand bang, comme l'explosion d'une bombe, et tout le monde a complètement paniqué et on essayait tous de s'enfuir.» | Paul ELLIS / AFP

La foule a été prise dans des mouvements de panique et de confusion. Un témoins, Majid Khan, 22 ans, a expliqué au Guardian: «On a entendu un grand bang, comme l'explosion d'une bombe, et tout le monde a complètement paniqué et on essayait tous de s'enfuir.» | Paul ELLIS / AFP

Erin McDougle, 20 ans: «Les lumières étaient déjà allumées quand l'explosion a eu lieu, donc nous savions que ça ne faisait pas partie du spectacle. Il y avait beaucoup de fumée, les gens se sont mis à courir pour s'échapper. Quand on s'est retrouvés hors de la salle, il y avait des dizaines de camionettes de police, et un certain nombre d'ambulances» | Ici des véhicules d'urgence sont garés devant la Manchester arena | Paul ELLIS / AFP

Erin McDougle, 20 ans: «Les lumières étaient déjà allumées quand l'explosion a eu lieu, donc nous savions que ça ne faisait pas partie du spectacle. Il y avait beaucoup de fumée, les gens se sont mis à courir pour s'échapper. Quand on s'est retrouvés hors de la salle, il y avait des dizaines de camionettes de police, et un certain nombre d'ambulances» | Ici des véhicules d'urgence sont garés devant la Manchester arena | Paul ELLIS / AFP

La BBC a recueilli des témoignages audios, qui décrivent avoir vu «des enfants, des adolescents» blessés. | Ici des spectateurs du concert attendent qu'on vienne les chercher.  PAUL ELLIS / AFP

La BBC a recueilli des témoignages audios, qui décrivent avoir vu «des enfants, des adolescents» blessés. | Ici des spectateurs du concert attendent qu'on vienne les chercher.  PAUL ELLIS / AFP

Amber Rudd, secrétaire de l'Intérieur a noté qu'il s'agissait là «d'une attaque barbare, qui a délibérément ciblé les plus vulnérables dans notre société: les jeunes, les enfants, de sortie pour un concert de musique pop.» | PAUL ELLIS / AFP

Amber Rudd, secrétaire de l'Intérieur a noté qu'il s'agissait là «d'une attaque barbare, qui a délibérément ciblé les plus vulnérables dans notre société: les jeunes, les enfants, de sortie pour un concert de musique pop | PAUL ELLIS / AFP

Dans un communiqué publié mardi matin, la première ministre britannique, Theresa May, a condamné «une attaque terroriste épouvantable» et précisé: «Nous travaillons à établir tous les détails». Comme le note Le Monde: «si la nature terroriste de l’explosion était confirmée, il s’agirait de l’attentat le plus meurtrier dans le pays depuis celui de Londres en juillet 2005, où 56 personnes avaient été tuées.» | PAUL ELLIS / AFP

Dans un communiqué publié mardi matin, la première ministre britannique, Theresa May, a condamné «une attaque terroriste épouvantable» et précisé: «Nous travaillons à établir tous les détails». Comme le note Le Monde: «si la nature terroriste de l’explosion était confirmée, il s’agirait de l’attentat le plus meurtrier dans le pays depuis celui de Londres en juillet 2005, où 56 personnes avaient été tuées.» | PAUL ELLIS / AFP

Des fans d'Ariane Grande qui étaient au concert à la Manchester Arena parle à la presse, le 23 mai 2017 à Manchester | Paul ELLIS / AFP

Des fans d'Ariane Grande qui étaient au concert à la Manchester Arena parle à la presse, le 23 mai 2017 à Manchester | Paul ELLIS / AFP

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte