Que s'est-il passé à Londres cette nuit?

Un attentat à fait sept morts à Londres, et 48 blesés –dont 4 Français.

22H08, heure anglaise: la police reçoit un premier appel d'urgence. Les premières informations qui lui parviennent font état d’un véhicule ayant heurté «cinq ou six» piétons, puis des informations sont venues du marché couvert voisin du Borough Market, au bout du London Bridge, parlent de possibles coups de couteaux.

 

DANIEL SORABJI / AFP

22H08, heure anglaise: la police reçoit un premier appel d'urgence. Les premières informations qui lui parviennent font état d’un véhicule ayant heurté «cinq ou six» piétons, puis des informations sont venues du marché couvert voisin du Borough Market, au bout du London Bridge, parlent de possibles coups de couteaux.

 

DANIEL SORABJI / AFP

Les choses se précisent peu à peu et des témoins parlent d'une violence effroyable. La camionnette a d'abord foncé sur des passants sur le London Bridge. Une fois arrêtée, les portes à l'arrière se sont ouvertes et plusieurs hommes en sont sortis pour courir dans des bars, poignardant les badauds. The Guardian rapporte que des témoins tentaient d'arrêter les assaillants en leur jetant des bouteilles et des chaises. Les auteurs de l'attaque criaient «This is for Allah» («Au nom d'Allah»).

 

DANIEL SORABJI / AFP

Les choses se précisent peu à peu et des témoins parlent d'une violence effroyable. La camionnette a d'abord foncé sur des passants sur le London Bridge. Une fois arrêtée, les portes à l'arrière se sont ouvertes et plusieurs hommes en sont sortis pour courir dans des bars, poignardant les badauds. The Guardian rapporte que des témoins tentaient d'arrêter les assaillants en leur jetant des bouteilles et des chaises. Les auteurs de l'attaque criaient «This is for Allah» («Au nom d'Allah»).

 

DANIEL SORABJI / AFP

Six minutes après le premier appel d'urgence, qui a eu lieu à 22H07, la première ambulance était sur les lieux. «Nous avons conduit 48 patients dans cinq hôpitaux différents de Londres, et en avons soigné plusieurs autres sur place pour des blessures mineures» a expliqué le directeur des opérations des services d'ambulances de Londres, Peter Rhodes

 

DANIEL SORABJI / AFP

Six minutes après le premier appel d'urgence, qui a eu lieu à 22H07, la première ambulance était sur les lieux. «Nous avons conduit 48 patients dans cinq hôpitaux différents de Londres, et en avons soigné plusieurs autres sur place pour des blessures mineures» a expliqué le directeur des opérations des services d'ambulances de Londres, Peter Rhodes

 

DANIEL SORABJI / AFP

La police a reçu un premier appel d'urgence à 22H08. 8 minutes plus tard, les trois suspects de l'attentat étaient morts. La situation est désormais sous contrôle mais la police est encore en train de faire des recherches dans la zone concernée. 

 

DANIEL SORABJI / AFP

La police a reçu un premier appel d'urgence à 22H08. 8 minutes plus tard, les trois suspects de l'attentat étaient morts. La situation est désormais sous contrôle mais la police est encore en train de faire des recherches dans la zone concernée. 

 

DANIEL SORABJI / AFP

Trois stations de métro ont été fermées dans les environs du London Bridge. La police a recommandé aux habitants d’éviter de sortir de chez eux.

 

DANIEL SORABJI / AFP

Trois stations de métro ont été fermées dans les environs du London Bridge. La police a recommandé aux habitants d’éviter de sortir de chez eux.

 

DANIEL SORABJI / AFP

Très vite samedi soir, la Première Ministre Theresay May a évoqué un «potentiel acte terroriste». Quelques minutes plus tard, la police de Londres confirmait en qualifiant à son tour les événements d’«acte terroriste».

 

Chris J Ratcliffe / AFP

Très vite samedi soir, la Première Ministre Theresay May a évoqué un «potentiel acte terroriste». Quelques minutes plus tard, la police de Londres confirmait en qualifiant à son tour les événements d’«acte terroriste».

 

Chris J Ratcliffe / AFP

Le Maire de Londres, Sadiq Kahn, a exprimé son soutien aux victimes et leurs familles et ses remerciements aux services d’urgence: «Nous ne connaissons pas encore les détails, mais c’était une attaque délibérée et lâche sur des Londoniens innocents et les visiteurs de votre ville qui profitaient de leur samedi soir. Je la condamne dans les termes les plus forts.»

 

Justin TALLIS / AFP

Le Maire de Londres, Sadiq Kahn, a exprimé son soutien aux victimes et leurs familles et ses remerciements aux services d’urgence: «Nous ne connaissons pas encore les détails, mais c’était une attaque délibérée et lâche sur des Londoniens innocents et les visiteurs de votre ville qui profitaient de leur samedi soir. Je la condamne dans les termes les plus forts.»

 

Justin TALLIS / AFP

Quatre Français figurent parmi les 48 blessés a d'abord annoncé le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avant qu'Emmanuel Macron ne confirme. L'un d'entre eux serait grièvement touché. 

 

Justin TALLIS / AFP

Quatre Français figurent parmi les 48 blessés a d'abord annoncé le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avant qu'Emmanuel Macron ne confirme. L'un d'entre eux serait grièvement touché. 

 

Justin TALLIS / AFP

L'identité des suspects n'est pas encore connnue. Le «Joint Terrorism Analysis Centre» (JTAC) envisage d'élever le niveau de menace à son stade maximale: de sévère à critique. Les élections législatives anglaises se tiennent dans 4 jours, le 8 juin. 

 

CHRIS J RATCLIFFE / AFP

L'identité des suspects n'est pas encore connnue. Le «Joint Terrorism Analysis Centre» (JTAC) envisage d'élever le niveau de menace à son stade maximale: de sévère à critique. Les élections législatives anglaises se tiennent dans 4 jours, le 8 juin. 

 

CHRIS J RATCLIFFE / AFP

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte