A son corps vieillissant, par Andi Schreiber
Culture / Culture

A son corps vieillissant, par Andi Schreiber

Les photographies d'Andi Schreiber regroupées dans la série «Pretty Please» expriment ses interrogations, les doutes que son corps lui impose au fil des années. «"Pretty please with sugar on top" est une expression que les enfants utilisent pour amadouer quelqu'un quand ils veulent vraiment quelque chose, explique la photographe américaine. Le titre de mon travail fait référence à cette expression. Alors que j'espère être toujours désirée même si je vieillis, je demande votre attention poliment, mais de toute urgence.»


	Self Indulgent | «Pretty, Please a évolué organiquement. J'avais documenté ma famille pendant plusieurs années avant de réaliser qu'un autre travail avait commencé à prendre forme au sein même du premier.»
Andi Schreiber

Self Indulgent | «Pretty, Please a évolué organiquement. J'avais documenté ma famille pendant plusieurs années avant de réaliser qu'un autre travail avait commencé à prendre forme au sein même du premier.»


	iGlow | «Certaines des plus anciennes photographies de la série ont été réalisées en 2008-2009 mais jusqu'à 2012 je n'avais pas consciemment commencé à travailler sur ce projet. Je travaille encore aujourd'hui sur cette série, et j'espère que les photographies m'indiqueront quand il sera temps pour moi de passer à autre chose.»
Andi Schreiber

iGlow | «Certaines des plus anciennes photographies de la série ont été réalisées en 2008-2009 mais jusqu'à 2012 je n'avais pas consciemment commencé à travailler sur ce projet. Je travaille encore aujourd'hui sur cette série, et j'espère que les photographies m'indiqueront quand il sera temps pour moi de passer à autre chose.»


	Lighten Up | «La majorité de mon travail porte sur l'expérience d'élever une famille et de vivre dans un univers domestique. Pretty, Please est une extension de cette idée et cela me permet de faire le point sur où j'en suis maintenant, en tant que mère, compagne et femme de la quarantaine.» 
Andi Schreiber

Lighten Up | «La majorité de mon travail porte sur l'expérience d'élever une famille et de vivre dans un univers domestique. Pretty, Please est une extension de cette idée et cela me permet de faire le point sur où j'en suis maintenant, en tant que mère, compagne et femme de la quarantaine.» 


	In Vein | «Tout au long de l'âge adulte, les changements physiques ne sont pas si évidents. Et puis au milieu de la vie, ces évolutions sont expérimentées d'une façon nouvelle.»
Andi Schreiber

In Vein«Tout au long de l'âge adulte, les changements physiques ne sont pas si évidents. Et puis au milieu de la vie, ces évolutions sont expérimentées d'une façon nouvelle.»


	Available | «Pour moi, cette période de la vie est emplie de sentiments d'incertitude concernant les apparences, et par conséquent, la sexualité.»
Andi Schreiber

Available | «Pour moi, cette période de la vie est emplie de sentiments d'incertitude concernant les apparences, et par conséquent, la sexualité.»


	Tart | «Il arrive que nos coeurs soient profondément liés à un partenaire de long terme, mais que nos corps s'ennuient.»
Andi Schreiber

Tart | «Il arrive que nos coeurs soient profondément liés à un partenaire de long terme, mais que nos corps s'ennuient.»


	Wonder Woman, Exposed | «Pourtant, je ne suis pas sûre qu'il y ait quelque chose de mieux que d'avoir le sentiment de faire partie de la vie de quelqu'un, de ressentir son intérêt véritable. C'est de la magie pure.»
Andi Schreiber

Wonder Woman, Exposed«Pourtant, je ne suis pas sûre qu'il y ait quelque chose de mieux que d'avoir le sentiment de faire partie de la vie de quelqu'un, de ressentir son intérêt véritable. C'est de la magie pure.»


	As If | «Mais quand j'ai eu 40 ans, j'ai commencé à me sentir moins remarquée par les autres. Mon apparence physique a changé, tout comme ma façon de penser et de me tenir.»
Andi Schreiber

As If «Mais quand j'ai eu 40 ans, j'ai commencé à me sentir moins remarquée par les autres. Mon apparence physique a changé, tout comme ma façon de penser et de me tenir.»


	Rear View | «"Pretty please with sugar on top" est une expression que les enfants utilisent pour amadouer quelqu'un quand ils veulent vraiment quelque chose. Le titre de mon travail fait référence à cette expression. Alors que j'espère être toujours désirée même si je vieillis, je demande votre attention poliment, mais de toute urgence.»
Andi Schreiber

Rear View | «"Pretty please with sugar on top" est une expression que les enfants utilisent pour amadouer quelqu'un quand ils veulent vraiment quelque chose. Le titre de mon travail fait référence à cette expression. Alors que j'espère être toujours désirée même si je vieillis, je demande votre attention poliment, mais de toute urgence.»


	Still Here | «Je ne suis pas très bonne pour préconcevoir mes images et je réponds viscéralement à mon sujet. Je suis souvent surprise par ce qui m'attire photographiquement. J'ai besoin de sentir qu'une étincelle et de l'espoir seront visibles dans le résultat.»
Andi Schreiber

Still Here | «Je ne suis pas très bonne pour préconcevoir mes images et je réponds viscéralement à mon sujet. Je suis souvent surprise par ce qui m'attire photographiquement. J'ai besoin de sentir qu'une étincelle et de l'espoir seront visibles dans le résultat.»


	Curl | «Lorsque je photographie, j'essaie d'être fidèle à moi-même et à l'écoute de ce que je ressens à ce moment précis. Mais franchement, si je ne suis pas dans un endroit chargé d'émotion, alors je ne produis aucune bonne image.»
Andi Schreiber

Curl «Lorsque je photographie, j'essaie d'être fidèle à moi-même et à l'écoute de ce que je ressens à ce moment précis. Mais franchement, si je ne suis pas dans un endroit chargé d'émotion, alors je ne produis aucune bonne image.»

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Les vrais chiffres de la start-up nation
Grand Format

Les vrais chiffres de la start-up nation

Newsletters