Ceci n'est pas une planète
Sciences

Ceci n'est pas une planète

Dans sa série Bubbles, l'artiste Santiago Betancur photographie des bulles de savon pour en souligner les couleurs et les reflets de lumière. On penserait voir la surface de planètes.


	Desertic Planet | «Mon travail a pour but de stimuler la curiosité et de rappeler que nous pouvons encore découvrir à l'oeil nu des choses fantastiques.»
Santiago Betancur Z

Desertic Planet«Mon travail a pour but de stimuler la curiosité et de rappeler que nous pouvons encore découvrir à l'oeil nu des choses fantastiques.»


	Planetas | «J'ai cherché dans ces bulles différents reflets, mais lorsque je me suis rendu compte qu'on pouvait apercevoir des couleurs arc-en-ciel à la surface, mon travail a pris une autre tournure.»
Santiago Betancur Z

Planetas | «J'ai cherché dans ces bulles différents reflets, mais lorsque je me suis rendu compte qu'on pouvait apercevoir des couleurs arc-en-ciel à la surface, mon travail a pris une autre tournure.»


	Angel's Appearance | Les bulles de savon sont photographiées devant un fond noir en utilisant un plexiglas blanc qui diffuse la lumière sur les surfaces des bulles. 
Santiago Betancur Z

Angel's Appearance | Les bulles de savon sont photographiées devant un fond noir en utilisant un plexiglas blanc qui diffuse la lumière sur les surfaces des bulles. 


	Butterfly's Tongue | Les images des bulles entières sont généralement obtenues avec une lentille grand angle, celles des détails avec une lentille macro. 
Santiago Betancur Z

Butterfly's Tongue | Les images des bulles entières sont généralement obtenues avec une lentille grand angle, celles des détails avec une lentille macro. 


	Impacts | «En divisant la lumière, comme le font les prismes, on peut révéler les mouvements et les comportements des formes.»
Santiago Betancur Z

Impacts«En divisant la lumière, comme le font les prismes, on peut révéler les mouvements et les comportements des formes.»


	Cosmic Dawn | «J'ai commencé ce travail en 2001, mais après deux ans, les photographies n'étaient pas suffisantes alors j'ai aussi utilisé la vidéo.»
Santiago Betancur Z

Cosmic Dawn«J'ai commencé ce travail en 2001, mais après deux ans, les photographies n'étaient pas suffisantes alors j'ai aussi utilisé la vidéo.»


	Smart Object | «C'est un travail qui ne prend jamais fin parce que chaque bulle est unique. Je me pose sans cesse des questions différentes, j'effectue des expériences et tire de nouvelles conclusions.»
Santiago Betancur Z

Smart Object | «C'est un travail qui ne prend jamais fin parce que chaque bulle est unique. Je me pose sans cesse des questions différentes, j'effectue des expériences et tire de nouvelles conclusions.»


	Reflex | «Je me concentre maintenant sur les mouvements sur la surface inférieure de la bulle, là où l'on peut voir comme la morphologie de constelations.»
Santiago Betancur Z

Reflex «Je me concentre maintenant sur les mouvements sur la surface inférieure de la bulle, là où l'on peut voir comme la morphologie de constelations.»

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»
Grand Format

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»

Newsletters