Voilà ce que vous verriez si vous étiez pilote de rallye dans le désert de Gobi
Sports / Monde

Voilà ce que vous verriez si vous étiez pilote de rallye dans le désert de Gobi

Le monde du rally-raid ne se résume pas au Paris-Dakar. Lancé en 2009, le Rallye de la route de la soie (8-24 juillet) arpente les contrées transorientales et leur décors si singuliers, des montagnes de l’Oural aux steppes kazakhes en passant par les dunes chinoises du désert de Gobi. Les 187 pilotes et copilotes se sont élancés le 8 juillet 2016 de la place Rouge de Moscou et rallieront seize jours et 10.000 kilomètres plus tard la Cité interdite de Pékin. Voici une sélection de clichés réalisés par le photographe de l’AFP, Patrick Baz.

En dix-huit jours, les concurrents traverseront trois capitales, Moscou (Russie), Astana (Kazakhstan) et Pékin (Chine). Ici à l'entrée du désert de Gobi, cette vaste région désertique qui s'étend du nord de la Chine au sud de la Mongolie | PATRICK BAZ/AFP

En dix-huit jours, les concurrents traverseront trois capitales, Moscou (Russie), Astana (Kazakhstan) et Pékin (Chine). Ici à l'entrée du désert de Gobi, cette vaste région désertique qui s'étend du nord de la Chine au sud de la Mongolie | PATRICK BAZ/AFP

Deux voitures passent devant un oasis en pleine Mongolie intérieure | PATRICK BAZ/AFP

Deux voitures passent devant un oasis en pleine Mongolie intérieure | PATRICK BAZ/AFP

Parmi les étapes les plus redoutées, le désert de Gobi avec ses dunes de sable fixes les plus hautes du monde fait aussi rêver les plus intrépides | PATRICK BAZ/AFP

Parmi les étapes les plus redoutées, le désert de Gobi avec ses dunes de sable fixes les plus hautes du monde fait aussi rêver les plus intrépides | PATRICK BAZ/AFP

«Il fera très chaud, ça sera très dur, pour les novices comme pour les professionnels», assure à l'AFP Vladimir Chagin, directeur du rallye. Ici, en plein désert de Gobi | PATRICK BAZ/AFP

«Il fera très chaud, ça sera très dur, pour les novices comme pour les professionnels», assure à l'AFP Vladimir Chagin, directeur du rallye. Ici, en plein désert de Gobi | PATRICK BAZ/AFP

Les dunes d'Alashan, terme qui signifie «ciel» en mongol, sont le point culminant de l'itinéraire de cette neuvième édition | PATRICK BAZ/AFP

Les dunes d'Alashan, terme qui signifie «ciel» en mongol, sont le point culminant de l'itinéraire de cette neuvième édition | PATRICK BAZ/AFP

Les Français Sébastien Loeb et Luc Vaillant participent à ce rallye considéré comme «peut-être le plus compliqué» au monde, selon le directeur adjoint de l'épreuve, Frédéric Lequien | PATRICK BAZ/AFP

Les Français Sébastien Loeb et Luc Vaillant participent à ce rallye considéré comme «peut-être le plus compliqué» au monde, selon le directeur adjoint de l'épreuve, Frédéric Lequien | PATRICK BAZ/AFP

Pour Luc Alphand, le Rallye de la route de la soie est «un vrai voyage qui fait rêver avec de grands défis pour les équipes» | PATRICK BAZ/AFP

Pour Luc Alphand, le Rallye de la route de la soie est «un vrai voyage qui fait rêver avec de grands défis pour les équipes» | PATRICK BAZ/AFP

L'étape du 19 juillet a dû être annulée en raison d'une tempête de sable. «La météo empêche les hélicoptères d’assistance de décoller», a déploré à l’AFP François Habib-Deloncle, coordinateur logistique de l’épreuve | PATRICK BAZ/AFP

L'étape du 19 juillet a dû être annulée en raison d'une tempête de sable. «La météo empêche les hélicoptères d’assistance de décoller», a déploré à l’AFP François Habib-Deloncle, coordinateur logistique de l’épreuve | PATRICK BAZ/AFP

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters