Quand on tourne le dos aux sites historiques
Monde / Culture

Quand on tourne le dos aux sites historiques

Intrigué par les paysages aux alentours des pyramides de Gizeh, Oliver Curtis a décidé de tourner le dos au site touristique et de photographier ce qu'il se passe de l'autre côté, là où nous ne regardons jamais. «La chance de pouvoir révéler quelque chose de nouveau à propos d'un lieu qui ne l'est manifestement pas est tout à fait attirant», explique-t-il. Il a mené son travail pendant quatre ans à travers de nombreux pays du monde et vient d'en faire un livre intitulé Volte-Face [Dewi Lewis Publishing].

Statue de la Liberté, New York. | Oliver Curtis

 

«Souvent, quand on se retrouve devant les grands monuments du monde, on a l’impression de les avoir déjà vus –ils nous sont familiers par les cartes postales, les posters et les documentaires.»

Statue de la Liberté, New York. | Oliver Curtis

 

«Souvent, quand on se retrouve devant les grands monuments du monde, on a l’impression de les avoir déjà vus –ils nous sont familiers par les cartes postales, les posters et les documentaires.»

Pyramide de Khéops, Gizeh, Egypte. | Oliver Curtis

 

«Le projet Volte-face a commencé en Égypte pendant une visite des pyramides en 2012. J’étais intrigué autant par les pyramides elles-mêmes que par le paysage qui les entourait. J’ai été frappé par la construction d’un terrain de golfe pris en sandwich entre le sable du désert sous mes pieds et les quartiers pollués de Gizeh.»

Pyramide de Khéops, Gizeh, Egypte. | Oliver Curtis

 

«Le projet Volte-face a commencé en Égypte pendant une visite des pyramides en 2012. J’étais intrigué autant par les pyramides elles-mêmes que par le paysage qui les entourait. J’ai été frappé par la construction d’un terrain de golfe pris en sandwich entre le sable du désert sous mes pieds et les quartiers pollués de Gizeh.»

Mémorial de Lincoln, Washington. | Oliver Curtis

 

«Certaines images ont été très immédiates. Au Vatican, par exemple, j'ai tout de suite fait de nombreux clichés très évocateurs de ce changement de perspective. Dans d'autres endroits, j'ai dû marcher pendant des heures, je suis même parfois revenu un jour plus tard pour trouver un angle intéressant. Parfois des choses intéressantes se passaient sur les images, comme cet homme qui marche le long du mémorial Lincoln. Je me suis vite rendu compte que ce projet tenait debout.»

Mémorial de Lincoln, Washington. | Oliver Curtis

 

«Certaines images ont été très immédiates. Au Vatican, par exemple, j'ai tout de suite fait de nombreux clichés très évocateurs de ce changement de perspective. Dans d'autres endroits, j'ai dû marcher pendant des heures, je suis même parfois revenu un jour plus tard pour trouver un angle intéressant. Parfois des choses intéressantes se passaient sur les images, comme cet homme qui marche le long du mémorial Lincoln. Je me suis vite rendu compte que ce projet tenait debout.»

La grande muraille de Chine, Mutianyu. | Oliver Curtis

 

«Chaque lieu photographié dans la série semble offrir une certaine forme de récit, de thème ou de connexion avec l’histoire de l’endroit. Au départ, le paysage présenté peut sembler banal, mais lorsque l’on comprend qu’il se situe à proximité d’un lieu emblématique, il prend une nouvelle nature et devient significatif.»

La grande muraille de Chine, Mutianyu. | Oliver Curtis

 

«Chaque lieu photographié dans la série semble offrir une certaine forme de récit, de thème ou de connexion avec l’histoire de l’endroit. Au départ, le paysage présenté peut sembler banal, mais lorsque l’on comprend qu’il se situe à proximité d’un lieu emblématique, il prend une nouvelle nature et devient significatif.»

La panneau d'Hollywood, Los Angeles. | Oliver Curtis

 

«On a un peu l’impression que le paysage a été ignoré. C'est un endroit à partir duquel on regarde quelque chose, pas celui que l’on regarde. J’ai décidé d’inverser les choses. J’ai ensuite continué le processus dans les nombreux pays que j’ai pu visiter ces quatre dernières années. Cela peut être des marques sur le sol, comme les traces de pneus près du panneau Hollywood par exemple.»

La panneau d'Hollywood, Los Angeles. | Oliver Curtis

 

«On a un peu l’impression que le paysage a été ignoré. C'est un endroit à partir duquel on regarde quelque chose, pas celui que l’on regarde. J’ai décidé d’inverser les choses. J’ai ensuite continué le processus dans les nombreux pays que j’ai pu visiter ces quatre dernières années. Cela peut être des marques sur le sol, comme les traces de pneus près du panneau Hollywood par exemple.»

Mausolée de Lénine, Moscou. | Oliver Curtis

 

«À mesure que je réalisais ce travail, il est devenu clair, presque sans exception dans le monde entier, que notre attention se concentre sur un champ de vision très étroit, dicté d'une certaine mesure par la mythologie et la renommée associée à ces sites historiques.»

Mausolée de Lénine, Moscou. | Oliver Curtis

 

«À mesure que je réalisais ce travail, il est devenu clair, presque sans exception dans le monde entier, que notre attention se concentre sur un champ de vision très étroit, dicté d'une certaine mesure par la mythologie et la renommée associée à ces sites historiques.»

World Trade Center (South Tower site), New York. | Oliver Curtis

 

«Ceci à son tour a des répercussions sur la conscience de l’impact de l’environnement sur ces paysages. Les alentours de ces monuments sont souvent ignorés et négligés.»

World Trade Center (South Tower site), New York. | Oliver Curtis

 

«Ceci à son tour a des répercussions sur la conscience de l’impact de l’environnement sur ces paysages. Les alentours de ces monuments sont souvent ignorés et négligés.»

Le Christ rédempteur, Rio de Janeiro. | Oliver Curtis

 

«De tout ce travail, je pense que mon image préférée est celle du Christ rédempteur de Rio de Janeiro. C’est une photo atypique car le résultat de l’image est aussi beau, si ce n’est plus, qu’une photo que l’on peut prendre du monument lui-même.»

Le Christ rédempteur, Rio de Janeiro. | Oliver Curtis

 

«De tout ce travail, je pense que mon image préférée est celle du Christ rédempteur de Rio de Janeiro. C’est une photo atypique car le résultat de l’image est aussi beau, si ce n’est plus, qu’une photo que l’on peut prendre du monument lui-même.»

Parthénon, Athens, Grèce. | Oliver Curtis

 

«Cependant, mon intérêt réel est de m’interroger sur comment cette image révèle le monument comme un lieu de travail. Les agents de sécurité et les gardiens apprécient la vue, se relaxent au petit matin avant l’arrivée des touristes.»

Parthénon, Athens, Grèce. | Oliver Curtis

 

«Cependant, mon intérêt réel est de m’interroger sur comment cette image révèle le monument comme un lieu de travail. Les agents de sécurité et les gardiens apprécient la vue, se relaxent au petit matin avant l’arrivée des touristes.»

Stonehenge, Amesbury, Grande Bretagne. | Oliver Curtis

 

«J’aime le fait que ces photographies sont prises à un endroit où des millions d’autres images ont été prises qui normalement les rendent invisibles.»

Stonehenge, Amesbury, Grande Bretagne. | Oliver Curtis

 

«J’aime le fait que ces photographies sont prises à un endroit où des millions d’autres images ont été prises qui normalement les rendent invisibles.»

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 juin 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 juin 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio