À Paris, à l'arrivée du soleil, tout le monde a la même idée… bronzer

Le beau temps de retour, les Parisiens prennent d'assaut parcs, pelouses et autres espaces publics pour espérer profiter des premiers rayons de soleil. Ils sont prêts à tout pour bronzer, quitte à braver la foule et le bruit. Ode en image à la foule et au soleil. 

Avril 1962, le week-end de Pâques était ensoleillé. Le jardin des Tuileries est prisé par les touristes et les parisiens comme chaque week-end de douceur. 

Avril 1962, le week-end de Pâques était ensoleillé. Le jardin des Tuileries est prisé par les touristes et les parisiens comme chaque week-end de douceur. 

Crédit: PHOTO AFP (Archive)
En Août 1988, les Parisiens ont connu des températures caniculaires après un mois de juillet printanier, des habitants de la capitale et des touristes se détendent et tentent de se protéger de la chaleur avec les jets d'eau d'une fontaine des jardins du Trocadéro.

En Août 1988, les Parisiens ont connu des températures caniculaires après un mois de juillet printanier, des habitants de la capitale et des touristes se détendent et tentent de se protéger de la chaleur avec les jets d'eau d'une fontaine des jardins du Trocadéro.

Crédit: JACK GUEZ / AFP
Le parc des Buttes Chaumont...un lieu idéal pour échapper de la frénésie de Paris. 

Le parc des Buttes Chaumont...un lieu idéal pour échapper de la frénésie de Paris. 

Crédit: FRED DUFOUR / AFP

Vraiment idéal. 

Crédit: dude_paris
Il est toujours possible d'essayer de se trouver une place sur les quais de Seine. Dès mai, ici en 2001, les Parisiens les occupent à l'arrivée des premières de chaleur dans la capitale.
 

Il est toujours possible d'essayer de se trouver une place sur les quais de Seine. Dès mai, ici en 2001, les Parisiens les occupent à l'arrivée des premières de chaleur dans la capitale.
 

Crédit: PIERRE ANDRIEU / AFP
Même sous 30 degrés, difficile de trouver une place au calme (juillet 1997).

Même sous 30 degrés, difficile de trouver une place au calme (juillet 1997).

Crédit: THOMAS COEX / AFP

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré dimanche 2 avril le parc «Rives de Seine». Entre piétons, joggers et fans du farniente. 

Crédit: tips.paris
L'été vous pouvez toujours tenter les piscines parisiennes, mais elles peuvent être aussi prisées comme à l'été 1945.

L'été vous pouvez toujours tenter les piscines parisiennes, mais elles peuvent être aussi prisées comme à l'été 1945.

Crédit: AFP PHOTO

Paris laisse toutefois quelques moments de calme, comme ici au Jardin des tuileries en ce mois d'avril. Un bref répit avant de se souvenir qu'à Paris, on est jamais vraiment seul.

Crédit: christinatarkowska

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte