Munich, nuit fantôme
Allemagne / Monde

Munich, nuit fantôme

Vendredi soir, une fusillade a éclaté dans un centre commercial de Munich, l'Olympia, laissant place à la peur et au doute sur les motifs et l'identité du tueur. On sait désormais que l'auteur de l'attaque était un Irano-Allemand de dix-huit ans, qui n’avait aucun lien avec l’organisation Etat islamique (EI) et n’était pas un réfugié. Né à Munich de parents ayant émigré en Allemagne à la fin des années 1990, il suivait un traitement médical et psychiatrique pour dépression. Il s'est suicidé ce soir-là, après avoir provoqué la mort de neuf autres personnes. 

Il a fait vivre à la ville allemande une nuit de silence et d'angoisse, pendant laquelle peu de photos ont été diffusées, pour ne pas gêner les opérations de police alors en cours. Retour en image sur cette nuit-là. 

Un policier en patrouille pendant l'évacuation du centre commercial à Munich le 22 juillet 2016 | STRINGER / AFP

 

Un policier en patrouille pendant l'évacuation du centre commercial à Munich le 22 juillet 2016 | STRINGER / AFP

 

La police sécurise une zone près du centre commercial Olympia. Dans un premier temps, des rumeurs (bientôt démenties) font croire à de possibles autres incidents dans la ville.  | STR / AFP

La police sécurise une zone près du centre commercial Olympia. Dans un premier temps, des rumeurs (bientôt démenties) font croire à de possibles autres incidents dans la ville.  | STR / AFP

Un hélicoptère de la police survole le centre commercial Olympia. Les témoignages des personnes présentes dans le centre commercial laissent aussi envisager qu'il y a plusieurs auteurs de la fusillade. | STR / AFP

Un hélicoptère de la police survole le centre commercial Olympia. Les témoignages des personnes présentes dans le centre commercial laissent aussi envisager qu'il y a plusieurs auteurs de la fusillade. | STR / AFP

La police sécurise une zone autour d'Olympia. On attendra les alentours de 22h pour que la piste du tueur seul se consolide. | STR / AFP

La police sécurise une zone autour d'Olympia. On attendra les alentours de 22h pour que la piste du tueur seul se consolide. | STR / AFP

Des ambulances sont postées près du centre commercial. Le bilan, qui ne confirme que trois morts en début de soirée, s'alourdit bientôt à neuf dans la nuit, dix en comptant le tueur. Il aura aussi fait 16 blessés.  | STR / AFP

 

Des ambulances sont postées près du centre commercial. Le bilan, qui ne confirme que trois morts en début de soirée, s'alourdit bientôt à neuf dans la nuit, dix en comptant le tueur. Il aura aussi fait 16 blessés.  | STR / AFP

 

Des policiers et des pompiers près du centre commercial. Les autorités ont demandé à tous les habitants de rester chez eux et de ne pas sortir. | STR / AFP

Des policiers et des pompiers près du centre commercial. Les autorités ont demandé à tous les habitants de rester chez eux et de ne pas sortir. | STR / AFP

Une station de métro fermée pendant la recherche de l'auteur de la fusillade. Pendant plusieurs heures, plus aucun métro ni train régional n'ont circulé | STR / AFP

Une station de métro fermée pendant la recherche de l'auteur de la fusillade. Pendant plusieurs heures, plus aucun métro ni train régional n'ont circulé | STR / AFP

Evacuation du centre commercial. Des forces de l'ordre sont venues des autres landers d'Allemagne pour soutenir les forces bavaroises Stringer / AFP

Evacuation du centre commercial. Des forces de l'ordre sont venues des autres landers d'Allemagne pour soutenir les forces bavaroises Stringer / AFP

Un corbillard arrive près d'Olympia. La ville est alors encore en état de siège. D'après les témoignages, cette ville d'un million et demi d'habitants s'est vidée en moins d'une heure | Christof Stache / AFP

Un corbillard arrive près d'Olympia. La ville est alors encore en état de siège. D'après les témoignages, cette ville d'un million et demi d'habitants s'est vidée en moins d'une heure | Christof Stache / AFP

Des aides attendent près du centre commercial | Christof Stache / AFP

Des aides attendent près du centre commercial | Christof Stache / AFP

Jamais, depuis la Seconde guerre mondiale, la ville ne s'était ainsi vidée notait le JDD le lendemain de cette nuit fantôme. | Christof Stache / AFP

Jamais, depuis la Seconde guerre mondiale, la ville ne s'était ainsi vidée notait le JDD le lendemain de cette nuit fantôme. | Christof Stache / AFP

Charlotte Pudlowski

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters