Occupy Central: Hong Kong se bat pour la démocratie
Monde

Occupy Central: Hong Kong se bat pour la démocratie

Le 22 septembre 2014 13.000 étudiants chinois ont lancé un mouvement de grève pour demander plus de démocratie et de libertés. Quatre jours plus tard, les forces de l'ordre ont commencé à utiliser du gaz poivre pour disperser les manifestants. Le 28 septembre, Occupy Central, l'organisation pro-démocratie la plus en vue, a officiellement rejoint les manifestations, menaçant le gouvernement de paralyser le quartier des affaires de Hong Kong. Retour en images sur huit jours de protestations. 


	Des étudiants de différentes universités prennent part à des manifestations à Hong Kong, le 22 septembre. 
REUTERS/Bobby Yip 

Des étudiants de différentes universités prennent part à des manifestations à Hong Kong, le 22 septembre. 


	Un manifestant porte une bandeau sur lequel il est écrit «désobéissance civile» lors du troisième jour de boycott des universités, le 24 septembre. 
 REUTERS/Tyrone Siu

Un manifestant porte une bandeau sur lequel il est écrit «désobéissance civile» lors du troisième jour de boycott des universités, le 24 septembre. 


	Des étudiants tiennent une pancarte sur laquelle il est écrit «On recherche Leung Chun-ying, chef de l'exécutif à Hong Kong» lors d'une marche en direction des bâtiments du gouvernement, le 25 septembre. 
 REUTERS/Tyrone Siu

Des étudiants tiennent une pancarte sur laquelle il est écrit «On recherche Leung Chun-ying, chef de l'exécutif à Hong Kong» lors d'une marche en direction des bâtiments du gouvernement, le 25 septembre. 


	Des milliers de manifestants se rassemblent devant le siège du gouvernement à Hong Kong, le 27 septembre. 
REUTERS/Tyrone Siu

Des milliers de manifestants se rassemblent devant le siège du gouvernement à Hong Kong, le 27 septembre. 


	De gauche à droite, le fondateur d'Occupy Central, l'universitaire Chan Kin-man, l'universitaire Benny Tai et le révérend Chu Yiu-ming, interviennent lors d'une manifestation, le 27 septembre.
REUTERS/Bobby Yip

De gauche à droite, le fondateur d'Occupy Central, l'universitaire Chan Kin-man, l'universitaire Benny Tai et le révérend Chu Yiu-ming, interviennent lors d'une manifestation, le 27 septembre.


	Une manifestante est emmenée par des policiers après qu'elle s'est introduite dans la zone d'accès au siège du gouvernement, le 27 septembre. 
 REUTERS/Bobby Yip

Une manifestante est emmenée par des policiers après qu'elle s'est introduite dans la zone d'accès au siège du gouvernement, le 27 septembre. 


	Des manifestants utilisent des parapluies pour se protéger du gaz poivre envoyé par les policiers, le 28 septembre.
REUTERS/Tyrone Siu

Des manifestants utilisent des parapluies pour se protéger du gaz poivre envoyé par les policiers, le 28 septembre.


	Un manifestant brandit son parapluie devant les gaz lacrymogènes envoyés par les forces de l'ordre pour disperser les manifestants qui bloquent la rue principale du quartier des affaires, le 28 septembre.
 REUTERS/Tyrone Siu

Un manifestant brandit son parapluie devant les gaz lacrymogènes envoyés par les forces de l'ordre pour disperser les manifestants qui bloquent la rue principale du quartier des affaires, le 28 septembre.


	Des manifestants se reposent à proximité d'un chantier de construction près du siège du gouvernement, le 28 septembre. 
REUTERS/Tyrone Siu

Des manifestants se reposent à proximité d'un chantier de construction près du siège du gouvernement, le 28 septembre. 


	Les forces de l'ordre se tiennent prêts à lancer les gaz lacrymogènes alors que les manifestants se rassemblent dans la rue principale du quartier des affaires, le 28 septembre. 
REUTERS/Tyrone Siu 

Les forces de l'ordre se tiennent prêts à lancer les gaz lacrymogènes alors que les manifestants se rassemblent dans la rue principale du quartier des affaires, le 28 septembre. 


	Des véhicules sont coincés dans la manifestation, le 28 septembre.
REUTERS/Bobby Yip

Des véhicules sont coincés dans la manifestation, le 28 septembre.


	Un manifestant lève ses mains alors que la police tente de disperser les manifestants, le 29 septembre. 
REUTERS/Carlos Barria

Un manifestant lève ses mains alors que la police tente de disperser les manifestants, le 29 septembre. 


	Un homme d'affaire regarde au-dessus d'un barrage routier installé pour bloquer les manifestants devant le quartier des affaires, le 29 septembre. 
 REUTERS/Tyrone Siu

Un homme d'affaire regarde au-dessus d'un barrage routier installé pour bloquer les manifestants devant le quartier des affaires, le 29 septembre. 

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Les vrais chiffres de la start-up nation
Grand Format

Les vrais chiffres de la start-up nation

Newsletters