Les somptueuses et typiques villas de La Havane
Monde

Les somptueuses et typiques villas de La Havane

En 1984, le photographe allemand Werner Pawlok effectue une série photographique sur la mode à Berlin-Est. «Berlin n'est pas aussi colorée que Cuba, mais c'est la première fois que je remarquais cette sorte de “charme morbide”. Depuis, l'envie de photographier des lieux intéressants et incroyables est restée dans ma tête.» Vingt ans plus tard, il se rend pour la première fois à Cuba. «Je ne m'attendais pas à tant de maisons somptueuses.» Il y retourne ensuite en 2013 puis à l'été 2015 pour photographier les vieilles villas de La Havane.


	Maison de Chino | Werner Pawlok

	 

	«J'ai appris l'existence de certains de ces lieux par le bouche à oreille mais j'en ai trouvé la plupart en conduisant dans les rues de La Havane.»

Maison de Chino | Werner Pawlok

 

«J'ai appris l'existence de certains de ces lieux par le bouche à oreille mais j'en ai trouvé la plupart en conduisant dans les rues de La Havane.»


	Maison de Chino | Werner Pawlok

	 

	«Puis au fur et à mesure de mon travail, j'ai su exactement ce que je cherchais. Et je savais rien qu'en regardant l'extérieur si la maison allait m'intéresser.»

Maison de Chino | Werner Pawlok

 

«Puis au fur et à mesure de mon travail, j'ai su exactement ce que je cherchais. Et je savais rien qu'en regardant l'extérieur si la maison allait m'intéresser.»


	Maison d'Eduardo | Werner Pawlok

	 

	«La vue de ces maisons et le fait de sonner ensuite à la porte m'inspiraient. Les habitants de ces endroits sont très accueillants et ouverts aux étrangers. Une fois qu'ils comprenaient ce que je cherchais, ils me laissaient travailler.»

Maison d'Eduardo | Werner Pawlok

 

«La vue de ces maisons et le fait de sonner ensuite à la porte m'inspiraient. Les habitants de ces endroits sont très accueillants et ouverts aux étrangers. Une fois qu'ils comprenaient ce que je cherchais, ils me laissaient travailler.»


	Maison de Fefa | Werner Pawlok

	 

	«L'important dans mon travail, c'est de laisser les lieux comme ils sont et de photographier l'authentique. Aucun styliste ne peut faire un meilleur travail que l'histoire.»

Maison de Fefa | Werner Pawlok

 

«L'important dans mon travail, c'est de laisser les lieux comme ils sont et de photographier l'authentique. Aucun styliste ne peut faire un meilleur travail que l'histoire.»


	Maison de Flora | Werner Pawlok

	 

	«La patine sur les murs m'impressionne et me fait penser à des tableaux de peinture. La structure de la peinture en train de tomber avec toutes ces couches de diverses couleurs est une œuvre d'art en soi. Le passé a créé son propre tableau magnifique et je trouve cela fascinant.»

Maison de Flora | Werner Pawlok

 

«La patine sur les murs m'impressionne et me fait penser à des tableaux de peinture. La structure de la peinture en train de tomber avec toutes ces couches de diverses couleurs est une œuvre d'art en soi. Le passé a créé son propre tableau magnifique et je trouve cela fascinant.»


	Maison de Maria | Werner Pawlok

	 

	«C'est comme entrer dans un film. Les pièces me racontent des histoires. Je peux voir les gens apprêtés danser sous le lustre. C'est ce qui me donne envie de photographier.»

Maison de Maria | Werner Pawlok

 

«C'est comme entrer dans un film. Les pièces me racontent des histoires. Je peux voir les gens apprêtés danser sous le lustre. C'est ce qui me donne envie de photographier.»


	Maison de Savreda | Werner Pawlok

	 

	«Je trouvais intéressant d'être dans cette ambiance de “temps suspendu” mais j'avais en même temps l'impression qu'il y avait encore beaucoup de vie dans ces endroits.»

Maison de Savreda | Werner Pawlok

 

«Je trouvais intéressant d'être dans cette ambiance de “temps suspendu” mais j'avais en même temps l'impression qu'il y avait encore beaucoup de vie dans ces endroits.»


	Solar Aguiar | Werner Pawlok

	 

	«Il est très important pour moi que mon travail inspire les gens qui regardent ces images et qu'ils se racontent leurs propres histoires imaginaires.»

Solar Aguiar | Werner Pawlok

 

«Il est très important pour moi que mon travail inspire les gens qui regardent ces images et qu'ils se racontent leurs propres histoires imaginaires.»


	Théâtre Verdun | Werner Pawlok

	 

	«Depuis que je viens à Cuba, j'ai remarqué que le gouvernement essayait de rénover les places publiques visitées par les touristes, surtout à La Havane. Les gens qui habitent dans les villas que j'ai photographiées n'ont en général pas l'argent ou les matériaux pour les rénover.»

Théâtre Verdun | Werner Pawlok

 

«Depuis que je viens à Cuba, j'ai remarqué que le gouvernement essayait de rénover les places publiques visitées par les touristes, surtout à La Havane. Les gens qui habitent dans les villas que j'ai photographiées n'ont en général pas l'argent ou les matériaux pour les rénover.»

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters