Japon: les jours d'après
Monde

Japon: les jours d'après

Le 11 mars, le Japon a subi un terrible séisme, suivi d'un tsunami. Le pays est maintenant sous la menace nucléaire, après qu'une explosion a eu lieu à la centrale de Fukusima.

» L'ensemble de notre dossier sur le séisme au Japon

Les fonctionnaires avec l'équipement de protection dans la zone d'évacuation à proximité de la centrale de Fukushima, à Koriyama le 13 mars 2011.
REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Les fonctionnaires avec l'équipement de protection dans la zone d'évacuation à proximité de la centrale de Fukushima, à Koriyama le 13 mars 2011.

Le toit endommagé du réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Daiichi, le 12 mars 2011.
REUTERS/TEPCO/Handout

Le toit endommagé du réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Daiichi, le 12 mars 2011.

Des fonctionnaires vérifient les taux de radiation, à Koriyama, le 13 mars 2011.
REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Des fonctionnaires vérifient les taux de radiation, à Koriyama, le 13 mars 2011.

Un hélicoptère survole la centrale de Fukushima Daiichi, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Un hélicoptère survole la centrale de Fukushima Daiichi, le 12 mars 2011.

Des personnes évacuées d'une maison de retraite proche de la centrale de Fukushima Daini, dans un abri de fortune à Koriyama, le 13 mars 2011.
REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Des personnes évacuées d'une maison de retraite proche de la centrale de Fukushima Daini, dans un abri de fortune à Koriyama, le 13 mars 2011.

La vague du tsunami dans une rue de Miyako, dans le nord-est du Japon, le 11 mars 2011.
REUTERS/Mainichi Shimbun

La vague du tsunami dans une rue de Miyako, dans le nord-est du Japon, le 11 mars 2011.

Une femme rescapée regarde les dégâts causés par le séisme et le tsunami, à Ishimaki, le 13 mars 2011.
REUTERS/Yomiuri Shimbun

Une femme rescapée regarde les dégâts causés par le séisme et le tsunami, à Ishimaki, le 13 mars 2011.

Des maisons détruites par le tsunami à Minamisanriku, le 13 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Des maisons détruites par le tsunami à Minamisanriku, le 13 mars 2011.

Un survivant pleure alors qu'il regarde un panneau affichant les noms des autres survivants dans un refuge dans un village détruit par le séisme et le tsunami dans Rikuzentakata dans la préfecture d'Iwate, au nord du Japon, le 13 mars 2011.
REUTERS/Lee Jae-Won

Un survivant pleure alors qu'il regarde un panneau affichant les noms des autres survivants dans un refuge dans un village détruit par le séisme et le tsunami dans Rikuzentakata dans la préfecture d'Iwate, au nord du Japon, le 13 mars 2011.

Une photo de famille à moitié enfouie dans la boue à Rikuzentakata, dans la préfecture d'Iwate, au nord du Japon, le 13 mars 2011.
REUTERS/Lee Jae-Won

Une photo de famille à moitié enfouie dans la boue à Rikuzentakata, dans la préfecture d'Iwate, au nord du Japon, le 13 mars 2011.

Un secouriste cherche des corps et des survivants à Rikuzentakata, dans le nord du Japon, le 13 mars 2011.
REUTERS/Toru Hanai

Un secouriste cherche des corps et des survivants à Rikuzentakata, dans le nord du Japon, le 13 mars 2011.

Des bateaux tentent d'éteindre l'incendie dans la raffinerie de gaz Cosmo Oil à Ichihara City, dans la préfecture de Chiba, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Des bateaux tentent d'éteindre l'incendie dans la raffinerie de gaz Cosmo Oil à Ichihara City, dans la préfecture de Chiba, le 12 mars 2011.

La raffinerie de gaz Cosmo Oil, à Ichihara city, dans la préfecture de Chiba, en feu, le 11 mars 2011.
REUTERS/Asahi

La raffinerie de gaz Cosmo Oil, à Ichihara city, dans la préfecture de Chiba, en feu, le 11 mars 2011.

Un avion chasseur japonais à réaction entraîné dans un bâtiment de la base aérienne de Higashimatsushima par le tsunami, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Un avion chasseur japonais à réaction entraîné dans un bâtiment de la base aérienne de Higashimatsushima par le tsunami, le 12 mars 2011.

Les maisons de Kesennuma détruites, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Les maisons de Kesennuma détruites, le 12 mars 2011.

A Kesennuma, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

A Kesennuma, le 12 mars 2011.

Un bateau parmi les décombres à proximité de la ville de Sendai, le 12 mars 2011.
REUTERS/Jo Yong-Hak

Un bateau parmi les décombres à proximité de la ville de Sendai, le 12 mars 2011.

Les fissures sont visibles sur le sol couvert de neige dans les bois près de la ville de Sendai, le 12 mars 2011.
REUTERS/Jo Yong-Hak

Les fissures sont visibles sur le sol couvert de neige dans les bois près de la ville de Sendai, le 12 mars 2011.

Un bateau renversé par le tsunami, dans la préfecture de Aomori, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Un bateau renversé par le tsunami, dans la préfecture de Aomori, le 12 mars 2011.

Les containers dans le port de Sendai, après le passage du tsunami à Sendai, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Les containers dans le port de Sendai, après le passage du tsunami à Sendai, le 12 mars 2011.

La fumée vu au-dessus d'une ville de la préfecture de Miyagi, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

La fumée vu au-dessus d'une ville de la préfecture de Miyagi, le 12 mars 2011.

Un bateau au milieu de la ville, après le passage du tsunami, dans la préfecture de Miyagi, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Un bateau au milieu de la ville, après le passage du tsunami, dans la préfecture de Miyagi, le 12 mars 2011.

A Miyagi, le 12 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

A Miyagi, le 12 mars 2011.

A Natori, le 12 mars 2011.
REUTERS/Yomiuri

A Natori, le 12 mars 2011.

Des maisons en feu à Iwaki, le 11 mars 2011.
REUTERS/Kyodo

Des maisons en feu à Iwaki, le 11 mars 2011.

La vague du tsunami, à Natori le 11 mars 2011.
REUTERS/KYODO

La vague du tsunami, à Natori le 11 mars 2011.

Le séisme enregistré au centre de recherche géoscientifique GFZ à Postdam, le 11 mars 2011. 
REUTERS/Fabrizio Bensch

Le séisme enregistré au centre de recherche géoscientifique GFZ à Postdam, le 11 mars 2011. 

Des personnes attendent de pouvoir téléphoner, à la gare de Shibuya, à Tokyo le 11 mars 2011.
REUTERS/YOMIURI

Des personnes attendent de pouvoir téléphoner, à la gare de Shibuya, à Tokyo le 11 mars 2011.

Des personnes attendent de pouvoir être secourues, à Kesennuma, le 12 mars 2011.
REUTERS/Yomiuri

Des personnes attendent de pouvoir être secourues, à Kesennuma, le 12 mars 2011.

Dans un supermarché de Tokyo, le 11 mars 2011.
REUTERS/Yuriko Nakao

Dans un supermarché de Tokyo, le 11 mars 2011.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 novembre 2020
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 novembre 2020

Cinéma ABC à Bruxelles, la nécropole du porno
Grand Format

Cinéma ABC à Bruxelles, la nécropole du porno

Newsletters