Une vie partie en fumée

23 novembre 2016. Un feu ravage Gatlinburg, dans le Tennessee, et cause la mort de quatorze personnes. Plus de 2.000 maisons sont réduites en cendres. Jeremy Cowart a photographié, avec un drone, les habitants au milieu des décombres de leurs maisons et recueilli leurs témoignages. Son projet intitulé Voices of Gatlinburg est à lire en intégralité ici.

Kathy Brown | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Le 28 novembre restera toujours gravé dans ma mémoire, raconte Kathy Brown. J'étais retournée à Gatlinburg pour recommencer ma vie et ma carrière après la mort de mon époux, l’amour de ma vie. Je me souviens parfaitement de ce jour.»

Kathy Brown | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Le 28 novembre restera toujours gravé dans ma mémoire, raconte Kathy Brown. J'étais retournée à Gatlinburg pour recommencer ma vie et ma carrière après la mort de mon époux, l’amour de ma vie. Je me souviens parfaitement de ce jour.»

Kathy Brown | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Je suis allée cette après-midi là à la librairie pour acheter le livre de Dolly Parton The Coat of Many Colors, pour ma petite-fille. Quand je suis rentrée à la maison, je suis sortie de ma voiture et j’ai vu une intense fumée. J’ai vu ce qui semblait être de la neige alors j’ai ouvert ma main et un petit flocon est tombé dessus. J’ai réalisé que c’était de la cendre. Je n’aurais alors jamais pensé que dans les heures qui allaient suivre j’allais perdre ma maison. Mes biens ont été réduits en cendres. Je suis juste reconnaissante d’avoir survécu.»

Kathy Brown | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Je suis allée cette après-midi là à la librairie pour acheter le livre de Dolly Parton The Coat of Many Colors, pour ma petite-fille. Quand je suis rentrée à la maison, je suis sortie de ma voiture et j’ai vu une intense fumée. J’ai vu ce qui semblait être de la neige alors j’ai ouvert ma main et un petit flocon est tombé dessus. J’ai réalisé que c’était de la cendre. Je n’aurais alors jamais pensé que dans les heures qui allaient suivre j’allais perdre ma maison. Mes biens ont été réduits en cendres. Je suis juste reconnaissante d’avoir survécu.»

Chad Carroll | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Des braises se formaient de toutes parts. Mon fils essayait de couper un arbre mais il n’a pas réussi à allumer sa tronçonneuse. Il a commencé à couper avec une machette mais ce n’était pas possible et Chris est venu et a sauvé leurs vies. Ils sont sortis en 10-15 minutes. Ma fille est autiste et beaucoup d’enfants autistes sont moins forts que les autres et ne bougent pas de la même façon. Elle a perdu beaucoup de muscles depuis les incendies alors nous essayons de la remettre sur pieds. La jument qu’elle montait avant a été brulée dans l’incendie mais elle va s’en sortir.»

Chad Carroll | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Des braises se formaient de toutes parts. Mon fils essayait de couper un arbre mais il n’a pas réussi à allumer sa tronçonneuse. Il a commencé à couper avec une machette mais ce n’était pas possible et Chris est venu et a sauvé leurs vies. Ils sont sortis en 10-15 minutes. Ma fille est autiste et beaucoup d’enfants autistes sont moins forts que les autres et ne bougent pas de la même façon. Elle a perdu beaucoup de muscles depuis les incendies alors nous essayons de la remettre sur pieds. La jument qu’elle montait avant a été brulée dans l’incendie mais elle va s’en sortir.»

Fran Troxler | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Heureusement, personne n’était à la maison quand le feu s’est déclaré. David et Fran étaient hors de la ville, Brannen était au travail et Claire à l’université. En tant qu’agents immobiliers dans les monts Smoky, nous avons toujours dit aux acheteurs de se munir d’une assurance incendie adéquate. Les pompiers volontaires et professionnels sont super mais le terrain montagneux ne permet pas aux équipes de se rendre dans certains endroits pour combattre les flammes.»

Fran Troxler | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Heureusement, personne n’était à la maison quand le feu s’est déclaré. David et Fran étaient hors de la ville, Brannen était au travail et Claire à l’université. En tant qu’agents immobiliers dans les monts Smoky, nous avons toujours dit aux acheteurs de se munir d’une assurance incendie adéquate. Les pompiers volontaires et professionnels sont super mais le terrain montagneux ne permet pas aux équipes de se rendre dans certains endroits pour combattre les flammes.»

Claudia Lopez | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Un voisin américain est venu frapper à ma porte pour me dire que je devais sortir et prendre mes enfants avec moi. Il l’a répété encore et encore jusqu’à ce que je comprenne finalement que nous n’étions pas en sécurité ma famille et moi. Nous avons quitté Gatlinburg à 17 heures. Il était très difficile de respirer. J’ai désespérément besoin d’une maison permanente. Je sors tous les jours pour tenter de chercher quelque chose de mieux mais je n’ai pas encore eu la chance de trouver. Je suis une mère célibataire qui lutte pour rester forte pour mes bébés et trouver une maison. J’ai besoin d’un endroit dans lequel je me sens en sécurité. Nous ne pourrons pas avoir de noël.»

Claudia Lopez | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Un voisin américain est venu frapper à ma porte pour me dire que je devais sortir et prendre mes enfants avec moi. Il l’a répété encore et encore jusqu’à ce que je comprenne finalement que nous n’étions pas en sécurité ma famille et moi. Nous avons quitté Gatlinburg à 17 heures. Il était très difficile de respirer. J’ai désespérément besoin d’une maison permanente. Je sors tous les jours pour tenter de chercher quelque chose de mieux mais je n’ai pas encore eu la chance de trouver. Je suis une mère célibataire qui lutte pour rester forte pour mes bébés et trouver une maison. J’ai besoin d’un endroit dans lequel je me sens en sécurité. Nous ne pourrons pas avoir de noël.»

Katelyn Hillmeyer | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Les gens quittaient leur voiture et couraient sur la route, certains avec leurs tronçonneuses, certains avec les pompiers. J’ai vu un ami passer devant moi et crier mais il a continué à courir. […] En approchant les habitations je pouvais voir la lueur du feu devant moi. Lorsque que j’atteignais la zone en feu, les vents attisaient par leurs rafales de lourdes flammes qui ont commencées à se répandre violement sur la route. Des braises se sont écrasées sur ma voiture, le feu était tout autour. Une rivière de cendres chaudes s’écoulait sur un rocher comme une cascade rouge. Alors que je me dirigeais vers le mur de flammes, j’étais au téléphone avec mes parents et je leur disais que je les aimais et je leur racontais ce qu’il se passait. Je pouvais entendre la peur dans leurs voix. J’ai regardé la voiture derrière mois prendre feu et je me suis dit qu’il fallait que je continue d’avancer, mêmes si les larmes remplissaient mes yeux.»

Katelyn Hillmeyer | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Les gens quittaient leur voiture et couraient sur la route, certains avec leurs tronçonneuses, certains avec les pompiers. J’ai vu un ami passer devant moi et crier mais il a continué à courir. […] En approchant les habitations je pouvais voir la lueur du feu devant moi. Lorsque que j’atteignais la zone en feu, les vents attisaient par leurs rafales de lourdes flammes qui ont commencées à se répandre violement sur la route. Des braises se sont écrasées sur ma voiture, le feu était tout autour. Une rivière de cendres chaudes s’écoulait sur un rocher comme une cascade rouge. Alors que je me dirigeais vers le mur de flammes, j’étais au téléphone avec mes parents et je leur disais que je les aimais et je leur racontais ce qu’il se passait. Je pouvais entendre la peur dans leurs voix. J’ai regardé la voiture derrière mois prendre feu et je me suis dit qu’il fallait que je continue d’avancer, mêmes si les larmes remplissaient mes yeux.»

Katelyn Hillmeyer | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Lorsque j’ai rejoint l’hôtel, nous avons passé la journée à essayer de tuer le temps, le soir en regardant mon téléphone, je suis tombée sur une vidéo en ligne de quelqu’un qui se faufile derrière la ligne de feu le lendemain des incendies. Ils conduisaient et tournaient la caméra vers un endroit qui m’était familier. Le terrain sur lequel se trouvait ma maison. C’est là que j’ai su. Le jeudi, mon chef, qui était dans l’équipe des pompiers, a été vérifié et le vendredi j’ai pu me rendre sur les lieux pour chercher à travers les cendres ce qu’il restait, rien en réalité. Je me suis senti nue […] et presque perdue.»

Katelyn Hillmeyer | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Lorsque j’ai rejoint l’hôtel, nous avons passé la journée à essayer de tuer le temps, le soir en regardant mon téléphone, je suis tombée sur une vidéo en ligne de quelqu’un qui se faufile derrière la ligne de feu le lendemain des incendies. Ils conduisaient et tournaient la caméra vers un endroit qui m’était familier. Le terrain sur lequel se trouvait ma maison. C’est là que j’ai su. Le jeudi, mon chef, qui était dans l’équipe des pompiers, a été vérifié et le vendredi j’ai pu me rendre sur les lieux pour chercher à travers les cendres ce qu’il restait, rien en réalité. Je me suis senti nue […] et presque perdue.»

Chad Fouts | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Honnêtement, ce qui me manquera le plus ne sont pas du tout mes affaires à l’intérieur. J’ai beaucoup de bons souvenirs dans cette maison. Beaucoup. Je suis arrivé il y a peu dans cette région. J’y suis resté presque trois ans mais mon déménagement ici a été la meilleure chose que je n’ai jamais faite. J’avais beaucoup de famille et d’amis. Je vais bien maintenant. Je veux juste que les autres habitants de Gatlinburg le soient aussi et se remettent sur pieds pour revenir à une vie normal parce qu’il s’agissait d’une ville qui bougeait et nous devons revenir à ça.»

Chad Fouts | Jeremy Cowart / Voices of Gatlinburg

 

«Honnêtement, ce qui me manquera le plus ne sont pas du tout mes affaires à l’intérieur. J’ai beaucoup de bons souvenirs dans cette maison. Beaucoup. Je suis arrivé il y a peu dans cette région. J’y suis resté presque trois ans mais mon déménagement ici a été la meilleure chose que je n’ai jamais faite. J’avais beaucoup de famille et d’amis. Je vais bien maintenant. Je veux juste que les autres habitants de Gatlinburg le soient aussi et se remettent sur pieds pour revenir à une vie normal parce qu’il s’agissait d’une ville qui bougeait et nous devons revenir à ça.»

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte