Les chats mignons, ces joyaux kitsch d'avant internet
Tech & internet / Culture

Les chats mignons, ces joyaux kitsch d'avant internet

Pas une journée ne passe sur internet sans que défilent sous nos yeux des images de chats, la plupart du temps extrêmement mignons. Photos, montages, vidéos, gifs… il suffit de taper leur nom sur Google ou sur les réseaux sociaux pour se retrouver submergé de mignoncité sans que l’on arrive à expliquer d’où vient notre fascination pour ces images.

 

Mais si ce phénomène donne l’impression d’être né avec internet, il existe un homme qui avait compris le pouvoir des chats bien avant tout le monde. Walter Chandoha, photographe américain aujourd’hui âgé de 95 ans, a gagné le titre de «parrain» ou «d’ancêtre» de la photographie de chat. Normal, il a compris leur pouvoir d’attraction il y a plus de soixante-dix ans. Alors que sort Walter Chandoha: The Cat Photographer, un recueil regroupant près de soixante photos de chats, l’artiste est revenu pour Slate.fr sur sa carrière de pionnier du genre.


	Passionné de photographie depuis qu’il est étudiant (il a construit sa première chambre noire dans la salle de bain familiale), Walter Chandoha rêve vite de devenir un génie de la pub, façon Mad Men, dirait-on aujourd’hui. Pourtant, sa carrière va commencer avec quelques petits boulots de photographes (mariages, portraits,...) qui lui permettront de payer ses études et l'appartement qu'il venait d'acheter avec sa femme Maria.

	 
Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

Passionné de photographie depuis qu’il est étudiant (il a construit sa première chambre noire dans la salle de bain familiale), Walter Chandoha rêve vite de devenir un génie de la pub, façon Mad Men, dirait-on aujourd’hui. Pourtant, sa carrière va commencer avec quelques petits boulots de photographes (mariages, portraits,...) qui lui permettront de payer ses études et l'appartement qu'il venait d'acheter avec sa femme Maria.

 


	Mais une étrange rencontre va changer sa vie. Un soir d’hiver, alors qu’il rentrait chez lui, il tombe sur un chat blanc perdu dans la neige:

	«Un soir enneigé en rentrant à la maison après les cours, explique-t-il à Slate.fr par mail, j’ai trouvé un chaton tremblant dans la neige. Je l’ai calé dans la poche de mon manteau de l’armée, je l’ai ramené chez moi, nourri, et je lui ai fait un lit. Il s’est immédiatement endormi et ne s’est pas réveillé avant le lendemain matin. Il s’est vite adapté et senti comme chez lui.»
 Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

Mais une étrange rencontre va changer sa vie. Un soir d’hiver, alors qu’il rentrait chez lui, il tombe sur un chat blanc perdu dans la neige:

«Un soir enneigé en rentrant à la maison après les cours, explique-t-il à Slate.fr par mail, j’ai trouvé un chaton tremblant dans la neige. Je l’ai calé dans la poche de mon manteau de l’armée, je l’ai ramené chez moi, nourri, et je lui ai fait un lit. Il s’est immédiatement endormi et ne s’est pas réveillé avant le lendemain matin. Il s’est vite adapté et senti comme chez lui.»


	Lui et sa femme Maria ont décidé de le garder et de l’appeler Loco, en référence à ses courses folles et effrénées à travers l’appartement. Fasciné par l’animal et son comportement à la fois adorable et incohérent, il va alors commencer à le prendre en photo et proposer ses clichés à différentes publications et concours. Bien avant la naissance d'internet, son chat va réussir à devenir un phénomène viral dans le petit milieu de la photo et des amoureux des chats, et permettre à Walter Chandoha de se construire une jolie réputation.
Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

Lui et sa femme Maria ont décidé de le garder et de l’appeler Loco, en référence à ses courses folles et effrénées à travers l’appartement. Fasciné par l’animal et son comportement à la fois adorable et incohérent, il va alors commencer à le prendre en photo et proposer ses clichés à différentes publications et concours. Bien avant la naissance d'internet, son chat va réussir à devenir un phénomène viral dans le petit milieu de la photo et des amoureux des chats, et permettre à Walter Chandoha de se construire une jolie réputation.

Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

	 «Nous étions impressionnés par le succès de ces photos alors j’ai cherché d’autres chats pour les photographier, nous écrit-il, et ils ont eu autant de succès. Toutes ces ventes de photos arrivaient alors que j’étais étudiant et quand j’ai eu mon diplôme en marketing à NYU, j’avais déjà acquis une certaine stature comme photographe de chats.» Il ne lui restait qu’à trancher: photographier des chats à plein temps, quitte à s’endetter, ou faire de la publicité sur Madison Avenue.
 Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

 «Nous étions impressionnés par le succès de ces photos alors j’ai cherché d’autres chats pour les photographier, nous écrit-il, et ils ont eu autant de succès. Toutes ces ventes de photos arrivaient alors que j’étais étudiant et quand j’ai eu mon diplôme en marketing à NYU, j’avais déjà acquis une certaine stature comme photographe de chats.» Il ne lui restait qu’à trancher: photographier des chats à plein temps, quitte à s’endetter, ou faire de la publicité sur Madison Avenue.


	Il a fini par choisir les chats et, après deux années difficile, le succès était enfin au rendez-vous. En 1951, il fait la couverture du magazine «Woman’s Home Companion», et va vite publier ses photos dans des publicités pour de la nourriture pour chats, des marques de bières ou sur les fameux puzzles un peu kitsch que l’on a tous eu peur de recevoir en cadeau un jour.
Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

Il a fini par choisir les chats et, après deux années difficile, le succès était enfin au rendez-vous. En 1951, il fait la couverture du magazine «Woman’s Home Companion», et va vite publier ses photos dans des publicités pour de la nourriture pour chats, des marques de bières ou sur les fameux puzzles un peu kitsch que l’on a tous eu peur de recevoir en cadeau un jour.


	Sa femme Maria va jouer un rôle essentiel dans son travail, en gérant aussi bien les contrats que les chats lors des séances photos, s’assurant notamment qu’ils restaient calmes, ou l’éclairage. Comme il l’a expliqué il y a quelques semaines au site WIRED, il utilisait pas moins de six lumières qui, bien disposées, lui permettre de mettre en relief la parure du chat. Au-delà des félins, Chandoha a photographié d’autres animaux, y compris le rival canin, mais aucun n’arrive à hauteur des chats selon lui. «Le caractère et la personnalité des chats sont si variés et stimulants qu’ils sont numéro un avec moi», avoue-t-il dans le mail qu’il nous a écrit.

	Aujourd’hui, n’importe qui prend des photos de chats et les poste immédiatement en ligne, mais peu de gens savent que le précurseur de cette mode mondiale était un jeune étudiant endetté et heureux compagnon d’un chaton un peu fou.
Extrait de Walter Chandoha: The Cat Photographer (Aperture, 2015) / Walter Chandoha

Sa femme Maria va jouer un rôle essentiel dans son travail, en gérant aussi bien les contrats que les chats lors des séances photos, s’assurant notamment qu’ils restaient calmes, ou l’éclairage. Comme il l’a expliqué il y a quelques semaines au site WIRED, il utilisait pas moins de six lumières qui, bien disposées, lui permettre de mettre en relief la parure du chat. Au-delà des félins, Chandoha a photographié d’autres animaux, y compris le rival canin, mais aucun n’arrive à hauteur des chats selon lui. «Le caractère et la personnalité des chats sont si variés et stimulants qu’ils sont numéro un avec moi», avoue-t-il dans le mail qu’il nous a écrit.

Aujourd’hui, n’importe qui prend des photos de chats et les poste immédiatement en ligne, mais peu de gens savent que le précurseur de cette mode mondiale était un jeune étudiant endetté et heureux compagnon d’un chaton un peu fou.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters