Prenez-en de la graine
Sciences

Prenez-en de la graine

Depuis deux ans, le photographe Robert Llewellyn collecte et photographie des milliers de graines dans un studio installé chez lui. «Je pense que c'est au moment où l’on commence à collecter que la planète se révèle réellement», explique-il. Ses images ont été rassemblées dans un livre, Seeing Seeds: A Journey into the World of Seedheads, Pods, and Fruit [Timber Press].

 

Magnolia à grandes fleurs | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J'avais publié un livre sur les arbres et les fleurs et je voulais en savoir plus sur le fonctionnement du monde végétal. Alors je suis allé à la source: les graines. C'était un tout nouveau monde pour moi. Soudain, les graines étaient partout et pourtant cachées. J'ai commencé à les collecter sans arrêt.»

Magnolia à grandes fleurs | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J'avais publié un livre sur les arbres et les fleurs et je voulais en savoir plus sur le fonctionnement du monde végétal. Alors je suis allé à la source: les graines. C'était un tout nouveau monde pour moi. Soudain, les graines étaient partout et pourtant cachées. J'ai commencé à les collecter sans arrêt.»

Asclepias | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Imaginez que la Terre soit une nouvelle planète. Que feriez vous? Vous diriez beaucoup “wow”, ce que les humains disent involontairement quand ils expérimentent quelque chose de “nouveau”. Je voulais tout explorer comme une nouvelle aventure et découvrir comment tout fonctionne, comment tout est connecté.»

Asclepias | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Imaginez que la Terre soit une nouvelle planète. Que feriez vous? Vous diriez beaucoup “wow”, ce que les humains disent involontairement quand ils expérimentent quelque chose de “nouveau”. Je voulais tout explorer comme une nouvelle aventure et découvrir comment tout fonctionne, comment tout est connecté.»

Epipremnum aureum | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Selon les jardins botaniques royaux de Kew, il existe 240.000 plantes qui fleurissent sur notre planète. Le rôle de la graine est de créer une progéniture, comme cela est la mission de toute vie sur Terre. Avec mon éditeur, nous avons donc sélectionné des catégories de graines.»

Epipremnum aureum | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Selon les jardins botaniques royaux de Kew, il existe 240.000 plantes qui fleurissent sur notre planète. Le rôle de la graine est de créer une progéniture, comme cela est la mission de toute vie sur Terre. Avec mon éditeur, nous avons donc sélectionné des catégories de graines.»

Noyer noir | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Les graines contiennent des protéines et de l'amidon, qui gardent en vie les animaux à sang chaud –comme les humains. Nous mangeons des graines tous les jours. Et toutes les graines sont uniques. Je suis allé à la recherche des plus spéciales possibles, comme la Griffe du Diable ou la fève de ricin.»

Noyer noir | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Les graines contiennent des protéines et de l'amidon, qui gardent en vie les animaux à sang chaud –comme les humains. Nous mangeons des graines tous les jours. Et toutes les graines sont uniques. Je suis allé à la recherche des plus spéciales possibles, comme la Griffe du Diable ou la fève de ricin

Alkékenge | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Si vous chauffez et pressez les graines de ricin, vous obtiendrez une huile très glissante. Elle est souvent utilisée comme laxatif ou comme huile pour les voitures de course. Si vous mangez la graine brute, vous mourrez. Les graines contiennent de la ricine, l'un des poisons les plus mortels qui existent.»

Alkékenge | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Si vous chauffez et pressez les graines de ricin, vous obtiendrez une huile très glissante. Elle est souvent utilisée comme laxatif ou comme huile pour les voitures de course. Si vous mangez la graine brute, vous mourrez. Les graines contiennent de la ricine, l'un des poisons les plus mortels qui existent.»

Alkékenge | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J'apporte les graines dans mon studio pour les photographier. Il s’étend sur la moitié de ma maison; j'aime travailler chez moi. Je vis près de la rivière Rivanna en dehors de Charlottesville, en Virginie, et je possède 24 hectares de terre, pour pouvoir sortir et ramasser des graines.»

Alkékenge | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J'apporte les graines dans mon studio pour les photographier. Il s’étend sur la moitié de ma maison; j'aime travailler chez moi. Je vis près de la rivière Rivanna en dehors de Charlottesville, en Virginie, et je possède 24 hectares de terre, pour pouvoir sortir et ramasser des graines.»

Hellébore | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Pour rendre l'image nette de haut en bas, j'utilise une technique appelée “empilement de focalisation”. Je mets les graines sur une table lumineuse et je fais une série de photographies, de différents points de vue et de différentes mises au point, de haut en bas. Je charge ensuite les images dans un logiciel d'empilage, ce qui permet d’avoir une image parfaitement nette.»

Hellébore | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Pour rendre l'image nette de haut en bas, j'utilise une technique appelée “empilement de focalisation”. Je mets les graines sur une table lumineuse et je fais une série de photographies, de différents points de vue et de différentes mises au point, de haut en bas. Je charge ensuite les images dans un logiciel d'empilage, ce qui permet d’avoir une image parfaitement nette.»

Savonnier | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J’observe les graines sous tous les angles pour les photographier. Elles sont en 3D, donc il y a énormément de choix dans la façon de les regarder et de les photographier. J'ai souvent dix versions ou plus de chacune d'entre elles. Je dispose aujourd’hui de plus de 2.000 images de graines.»

Savonnier | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J’observe les graines sous tous les angles pour les photographier. Elles sont en 3D, donc il y a énormément de choix dans la façon de les regarder et de les photographier. J'ai souvent dix versions ou plus de chacune d'entre elles. Je dispose aujourd’hui de plus de 2.000 images de graines.»

Coqueliquot | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J'ai compris que toutes les plantes avaient un plan pour produire des graines et se reproduire. Par exemple, la “fleur Léopard”, que l’on trouve souvent dans les forêts, est une petite plante dont les fleurs sont orange vif. Elles attirent ainsi les abeilles et les autres pollinisateurs –les plantes dépendent souvent des animaux pour être pollinisées. Ensuite, une transformation se produit. Leur robe orange tombe et la fleur fait une gousse noire qui ressemble à une mûre. Les ours et autres animaux de la forêt mangent les graines, qui finissent par traverser leur système digestif. Ils les transportent alors avec eux: c’est ce que j’appelle “un plan”.»

Coqueliquot | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«J'ai compris que toutes les plantes avaient un plan pour produire des graines et se reproduire. Par exemple, la “fleur Léopard”, que l’on trouve souvent dans les forêts, est une petite plante dont les fleurs sont orange vif. Elles attirent ainsi les abeilles et les autres pollinisateurs –les plantes dépendent souvent des animaux pour être pollinisées. Ensuite, une transformation se produit. Leur robe orange tombe et la fleur fait une gousse noire qui ressemble à une mûre. Les ours et autres animaux de la forêt mangent les graines, qui finissent par traverser leur système digestif. Ils les transportent alors avec eux: c’est ce que j’appelle “un plan”.»

Lotus | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Il faut regarder la planète. Collecter des choses. Faire comme si chacune d'entre elles était vue pour la première fois. Il y a encore tellement de choses sur Terre qui nous sont inconnues. Découvrez-les par vous-même. Regardez les choses sans les nommer. Quand vous nommez quelque chose, vous pensez que vous avez terminé.»

Lotus | Robert Llewellyn / Timber Press

 

«Il faut regarder la planète. Collecter des choses. Faire comme si chacune d'entre elles était vue pour la première fois. Il y a encore tellement de choses sur Terre qui nous sont inconnues. Découvrez-les par vous-même. Regardez les choses sans les nommer. Quand vous nommez quelque chose, vous pensez que vous avez terminé.»

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Les Macron à la Maison-Blanche, une visite cinématographique
Grand Format

Les Macron à la Maison-Blanche, une visite cinématographique

Des jardins extraordinairement petits
Grand Format

Des jardins extraordinairement petits

Newsletters