Le fan-club fascinant de Vladimir Poutine
Monde

Le fan-club fascinant de Vladimir Poutine

Aujourd'hui encore, on lui en parle. Bela Doka travaille désormais sur un projet personnel, «Studio Panindigan», mais ce que l'on retient de lui date d'il y a une petite dizaine d'années. Il y a huit ans, ce photographe hongrois devait réaliser un photoreportage sur le mouvement nachi, de jeunes russes poutinistes. Mais son assistant évoque un fan club de Vladimir Poutine. Bela Doka abandonne alors le premier sujet et s'arrange pour rencontrer ces jeunes Russes qui «aiment Poutine comme d'autres aiment Bon Jovi». Il revient dessus pour Slate.


	Alina | «Je me souviens qu'ils tous été très coopératifs, explique Bela Doka. Ils aimaient l'idée et ça a été très facile pour moi. Ils vivaient dans la banlieue de Moscou et n'étaient ni très pauvres ni très riches. Beaucoup étaient étudiants.» Alina chez qui est prise cette photo lui expliquait: «J'ai découvert Poutine quand Eltsine en a parlé. J'ai regardé qui il était, sa biographie et il m'a intéressé en tant que personne. Quand j'ai rejoint le club, j'ai voulu être active.»
Bela Doka  

Alina | «Je me souviens qu'ils tous été très coopératifs, explique Bela Doka. Ils aimaient l'idée et ça a été très facile pour moi. Ils vivaient dans la banlieue de Moscou et n'étaient ni très pauvres ni très riches. Beaucoup étaient étudiants.» Alina chez qui est prise cette photo lui expliquait: «J'ai découvert Poutine quand Eltsine en a parlé. J'ai regardé qui il était, sa biographie et il m'a intéressé en tant que personne. Quand j'ai rejoint le club, j'ai voulu être active.»


	Alina | Alina explique: «J'ai un drapeau russe avec Poutine sur le mur au-dessus du bureau, dans ma chambre. Tous les jours, je cherche des articles dans la presse, sur Internet, j'apprends dans les journaux ce qui se place sur le plan politique et dans sa vie personnelle. J'ai un poster avec son portrait à côté de mon lit. J'ai aussi quelques t-shirts, des cartes postales et des stickers.»
Bela Doka  

Alina | Alina explique: «J'ai un drapeau russe avec Poutine sur le mur au-dessus du bureau, dans ma chambre. Tous les jours, je cherche des articles dans la presse, sur Internet, j'apprends dans les journaux ce qui se place sur le plan politique et dans sa vie personnelle. J'ai un poster avec son portrait à côté de mon lit. J'ai aussi quelques t-shirts, des cartes postales et des stickers.»


	FC Putin-Home | Bela Doka explique que lorsqu'il a rencontré les membres, certains avaient déjà leur t-shirt à la gloire du président russe sur eux. Sur cette photo, «ils avaient aussi des vidéos de Poutine. Je leur ai demandé de regarder la télé pour pouvoir prendre la photo.»
Bela Doka  

FC Putin-Home | Bela Doka explique que lorsqu'il a rencontré les membres, certains avaient déjà leur t-shirt à la gloire du président russe sur eux. Sur cette photo, «ils avaient aussi des vidéos de Poutine. Je leur ai demandé de regarder la télé pour pouvoir prendre la photo.»


	Igor Boiko | Sur cette photo, le leader du fan club Igor Boiko lit un livre intitulé Poutine, son idéologie. «J'ai pu avoir accès à tout ce que je voulais» commente Bela Doka. «Ils portaient tous des t-shirts à la gloire de Poutine avant que j'arrive.»
Bela Doka

Igor Boiko | Sur cette photo, le leader du fan club Igor Boiko lit un livre intitulé Poutine, son idéologie. «J'ai pu avoir accès à tout ce que je voulais» commente Bela Doka. «Ils portaient tous des t-shirts à la gloire de Poutine avant que j'arrive.»


	Lyosha S. & Tanya Skoropistseva | Tanya évoque Poutine: «Au début, j'étais assez dubitative et puis j'ai commencé à le remarquer grâce à ses actions. [...] J'ai des t-shirts "Je veux Poutine". Je veux coudre un pull-over avec les couleurs du drapeau russe et son portrait. Je veux que mon mari soit comme Poutine.»

	Lyosha: «Je suis dans ce fan club depuis mes 16 ans, il y a deux ans. [...] Pour moi, son travail au FSB est une réussite. Il a étudié pendant cinq ans, sous un nom différent, d'abord le droit puis il a rejoint les services de renseignement. [...] J'ai un poster de lui dans ma chambre. Je fais du judo et j'adorerais qu'il soit mon entraîneur. J'ai commencé à faire du judo quand Poutine est arrivé au pouvoir. J'ai participé au championnat de Moscou et je veux réussir aussi bien que Poutine.»
Bela Doka  

Lyosha S. & Tanya Skoropistseva Tanya évoque Poutine: «Au début, j'étais assez dubitative et puis j'ai commencé à le remarquer grâce à ses actions. [...] J'ai des t-shirts "Je veux Poutine". Je veux coudre un pull-over avec les couleurs du drapeau russe et son portrait. Je veux que mon mari soit comme Poutine.»

Lyosha: «Je suis dans ce fan club depuis mes 16 ans, il y a deux ans. [...] Pour moi, son travail au FSB est une réussite. Il a étudié pendant cinq ans, sous un nom différent, d'abord le droit puis il a rejoint les services de renseignement. [...] J'ai un poster de lui dans ma chambre. Je fais du judo et j'adorerais qu'il soit mon entraîneur. J'ai commencé à faire du judo quand Poutine est arrivé au pouvoir. J'ai participé au championnat de Moscou et je veux réussir aussi bien que Poutine.»


	Lena | La jeune femme, Lena, commente: «J'aime que Poutine finisse tout ce qu'il commence. C'est une personne qui a plusieurs facettes, par exemple il fait du judo, va pêcher et skier. Je pense que c'est un bon modèle pour les jeunes. Il a deux filles de mon âge, c'est un homme de famille, il est amical avec tout le monde. C'est un vrai diplomate.»
Bela Doka  

Lena | La jeune femme, Lena, commente: «J'aime que Poutine finisse tout ce qu'il commence. C'est une personne qui a plusieurs facettes, par exemple il fait du judo, va pêcher et skier. Je pense que c'est un bon modèle pour les jeunes. Il a deux filles de mon âge, c'est un homme de famille, il est amical avec tout le monde. C'est un vrai diplomate.»


	Yulia Minazhetdinova | Âgée de 17 ans, Yulia: «Ma fascination pour Vladimir Poutine m'aide à mieux comprendre la politique. Par exemple, après la manifestation du fan club devant l'ambassade de Géorgie, j'ai compris quel type de relation nous avions avec ce pays et pourquoi nous étions en conflit. Mes parents sont contre ce hobby, ils disent que je ne comprends pas la politique, mais je ne trouve pas. Poutine est mon héros, il m'inspire, donne du sens à mes actions.»
Bela Doka

Yulia Minazhetdinova | Âgée de 17 ans, Yulia: «Ma fascination pour Vladimir Poutine m'aide à mieux comprendre la politique. Par exemple, après la manifestation du fan club devant l'ambassade de Géorgie, j'ai compris quel type de relation nous avions avec ce pays et pourquoi nous étions en conflit. Mes parents sont contre ce hobby, ils disent que je ne comprends pas la politique, mais je ne trouve pas. Poutine est mon héros, il m'inspire, donne du sens à mes actions.»


	Yulia Nikolaeva | «C'est mon copain, Kirill qui m'a amené à ce club. J'aime Vladimir Poutine et c'est intéressant de voir ce qu'il fait. Je ne peux dire que du bien de lui. [...] Je m'intéresse beaucoup aux détails de sa vie privée et de sa vie politique. J'aime bien lire des livres sur lui et regarder le journal quand on parle de lui.»
Bela Doka  

Yulia Nikolaeva | «C'est mon copain, Kirill qui m'a amené à ce club. J'aime Vladimir Poutine et c'est intéressant de voir ce qu'il fait. Je ne peux dire que du bien de lui. [...] Je m'intéresse beaucoup aux détails de sa vie privée et de sa vie politique. J'aime bien lire des livres sur lui et regarder le journal quand on parle de lui.»


	Vika Matorina | «Poutine est l'idéal» pour Vika. «Avant, c'était le tsar, maintenant c'est Poutine, il est comme Dieu pour moi. Je le vois comme mon papa. C'est l'homme parfait –homme politique, sportif, homme de famille. Je veux que mon mari soit comme lui. [...] J'écris aussi des articles qui l'encensent dans des journaux d'école et dans le journal du fan-club.»
Bela Doka

Vika Matorina «Poutine est l'idéal» pour Vika. «Avant, c'était le tsar, maintenant c'est Poutine, il est comme Dieu pour moi. Je le vois comme mon papa. C'est l'homme parfait –homme politique, sportif, homme de famille. Je veux que mon mari soit comme lui. [...] J'écris aussi des articles qui l'encensent dans des journaux d'école et dans le journal du fan-club.»


	Yulia Pipilova | «J'ai cinq t-shirts de Poutine, plusieurs cartes postales avec VP dessus: on les créée et on les imprime pour tout le monde. Le but de notre dernière action était de montrer que nous n'étions pas contents que Vladimir Poutine ne veuille pas changer la constitution pour effectuer un troisième terme. Je veux un mari qui soit comme Vladimir Poutine.»
Bela Doka

Yulia Pipilova «J'ai cinq t-shirts de Poutine, plusieurs cartes postales avec VP dessus: on les créée et on les imprime pour tout le monde. Le but de notre dernière action était de montrer que nous n'étions pas contents que Vladimir Poutine ne veuille pas changer la constitution pour effectuer un troisième terme. Je veux un mari qui soit comme Vladimir Poutine.»


	Roman | Bela Doka se souvient qu'il avait essayé de ne pas juger ce drôle de fan club: «Ça aurait pu être des fans des Johnny Hallyday. Je devais l'accepter. Il y avait une totale dévotion de tous ces jeunes, et je ne voulais vraiment pas me moquer d'eux.»
Bela Doka

Roman | Bela Doka se souvient qu'il avait essayé de ne pas juger ce drôle de fan club: «Ça aurait pu être des fans des Johnny Hallyday. Je devais l'accepter. Il y avait une totale dévotion de tous ces jeunes, et je ne voulais vraiment pas me moquer d'eux.»


	Artyom | Un membre du fan club repasse son t-shirt sur lequel est écrit: «J'aime Vladimir Poutine». Le photographe hongrois n'a pas eu de contacts avec les membres du fan club depuis leur rencontre. «J'ai pensé un jour repartir là-bas et continuer ce que j'avais commencé, mais je ne l'ai jamais fait.»
Bela Doka  

Artyom | Un membre du fan club repasse son t-shirt sur lequel est écrit: «J'aime Vladimir Poutine». Le photographe hongrois n'a pas eu de contacts avec les membres du fan club depuis leur rencontre. «J'ai pensé un jour repartir là-bas et continuer ce que j'avais commencé, mais je ne l'ai jamais fait.»

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters