Que reste-t-il des anciens sites d'exécutions américains?
Culture / Culture

Que reste-t-il des anciens sites d'exécutions américains?

Dans une série de photos intitulée Où meurt la mort, la photographe Emily Kinni s’interroge sur les anciens lieux américains d'exécutions capitales par pendaison et par électrocution. Elle s’est rendue dans douze des dix-huit Etats qui ont aujourd’hui aboli la peine de mort pour rendre compte de ce qu’il restait de ces anciens sites historiques et meurtriers.

Comme l'explique Slate.com, plutôt que d’entretenir le débat sur la peine de mort, la photographe s’intéresse particulièrement à «l’évolution et à la psychologie de l’espace». Comment transformer un endroit originellement destiné à la mort? Emily Kinni a «enquêté sur le succès et le sens de ces transformations».

 


	Site d’origine d’exécution par pendaison transformé en magasin, Rhode Island, 2012| Rhode Island est l’un des premiers Etats à avoir aboli la peine de mort, en 1852. Elle y fut réinstaurée en 1872 pour les meurtres commis par des prisonniers, puis définitivement abolie en 1984. La dernière personne à être exécutée fut John Gordon, pendu le 14 février 1845 pour le meurtre d’Amasa Sprague, un des plus riches industriels de Rhode Island. Certains des sites ont gardé des traces, des «totems» des anciens instruments létaux. D’autres ont été complètement transformés sans laisser aucune trace comme ce centre commercial.
Emily Kinni 

Site d’origine d’exécution par pendaison transformé en magasin, Rhode Island, 2012| Rhode Island est l’un des premiers Etats à avoir aboli la peine de mort, en 1852. Elle y fut réinstaurée en 1872 pour les meurtres commis par des prisonniers, puis définitivement abolie en 1984. La dernière personne à être exécutée fut John Gordon, pendu le 14 février 1845 pour le meurtre d’Amasa Sprague, un des plus riches industriels de Rhode Island. Certains des sites ont gardé des traces, des «totems» des anciens instruments létaux. D’autres ont été complètement transformés sans laisser aucune trace comme ce centre commercial.


	Site d’origine d’exécution par pendaison, maintenant lobby du State Office Building, Alaska, 2011| Plus aucune trace non plus de l'ancien site d'exécution de l'Etat d'Alaska, où la peine de mort fut abolie en 1957. L’Alaska en tant qu’Etat n’a jamais connu la peine de mort puisqu’il est devenu le 49ème Etat américain en 1959 et que la dernière exécution date de 1950.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par pendaison, maintenant lobby du State Office Building, Alaska, 2011| Plus aucune trace non plus de l'ancien site d'exécution de l'Etat d'Alaska, où la peine de mort fut abolie en 1957. L’Alaska en tant qu’Etat n’a jamais connu la peine de mort puisqu’il est devenu le 49ème Etat américain en 1959 et que la dernière exécution date de 1950.


	Site d’origine d’exécution par pendaison de la prison du Maine, 2012| Le site a été complètement détruit, de même que la prison. Mais reste un écriteau qui pose la question de l’avenir du site. La photographe a parfois eu du mal à retrouver les anciens sites d'exécution, soit par manque de documentation, soit parce que leur accès y est contrôlé. Emily Kinni attend toujours l'autorisation pour accéder à certains sites.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par pendaison de la prison du Maine, 2012| Le site a été complètement détruit, de même que la prison. Mais reste un écriteau qui pose la question de l’avenir du site. La photographe a parfois eu du mal à retrouver les anciens sites d'exécution, soit par manque de documentation, soit parce que leur accès y est contrôlé. Emily Kinni attend toujours l'autorisation pour accéder à certains sites.


	Site d’origine d’exécution par pendaison, aujourd'hui une résidence, Wisconsin, 2012| La première et unique exécution dans l'Etat du Wisconsin a eu lieu à l'endroit où est erigée cette maison. John McCaffary, un fermier immigrant y a été pendu en 1851, pour le meurtre de sa femme. Deux ans plus tard l'Etat, l'un des premiers des Etats-Unis, abolissait la peine de mort. En 2006, 55% de ses habitants se disaient néanmoins favorables à son rétablissement.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par pendaison, aujourd'hui une résidence, Wisconsin, 2012| La première et unique exécution dans l'Etat du Wisconsin a eu lieu à l'endroit où est erigée cette maison. John McCaffary, un fermier immigrant y a été pendu en 1851, pour le meurtre de sa femme. Deux ans plus tard l'Etat, l'un des premiers des Etats-Unis, abolissait la peine de mort. En 2006, 55% de ses habitants se disaient néanmoins favorables à son rétablissement.


	Site d’origine d’exécution par chaise électrique, Prison du New Jersey, 2011| La prison du New Jersey existe toujours mais le site d’exécution ainsi que la chaise électrique ont disparu. La pièce sert maintenant de salle de conférence «non utilisée» selon la photographe. Le New Jersey a aboli définitivement la peine de mort en 2007, mais depuis 1963, aucune exécution n’a eu lieu dans l’Etat.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par chaise électrique, Prison du New Jersey, 2011| La prison du New Jersey existe toujours mais le site d’exécution ainsi que la chaise électrique ont disparu. La pièce sert maintenant de salle de conférence «non utilisée» selon la photographe. Le New Jersey a aboli définitivement la peine de mort en 2007, mais depuis 1963, aucune exécution n’a eu lieu dans l’Etat.


	Site d’origine d’exécution par pendaison, maintenant un local d’entretien et de nettoyage, Minnesota, 2011| Pour la photographe qui s'exprime sur son site, ces pièces vides illustrent «la tension inhérente à la réutilisation d'un espace dédié à la mort». La peine de mort dans le Minnesota a été abolie en 1911.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par pendaison, maintenant un local d’entretien et de nettoyage, Minnesota, 2011| Pour la photographe qui s'exprime sur son site, ces pièces vides illustrent «la tension inhérente à la réutilisation d'un espace dédié à la mort». La peine de mort dans le Minnesota a été abolie en 1911.


	Site d’origine d’exécution par chaise électrique, aujourd’hui un espace dédié à l’enseignement et à la formation professionnelle de la prison Sing Sing de New York, 2011| L'Etat de New York a remplacé  la chaise électrique par la pendaison très tôt par rapport aux autres Etats, en 1887. C'est l'Etat qui a condamné le plus de prisonniers, après la Virginie et le Texas. La peine de mort y a été déclarée inconstitutionnelle en 2004.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par chaise électrique, aujourd’hui un espace dédié à l’enseignement et à la formation professionnelle de la prison Sing Sing de New York, 2011| L'Etat de New York a remplacé  la chaise électrique par la pendaison très tôt par rapport aux autres Etats, en 1887. C'est l'Etat qui a condamné le plus de prisonniers, après la Virginie et le Texas. La peine de mort y a été déclarée inconstitutionnelle en 2004.


	Site d’origine d’exécution par chaise électrique, pénitentiaire de Virginie Occidentale, 2011| Ici, le site d'exécution a été gardé intact. Le pénitentiaire, construit en 1866 et fermé en 1995 est aujourd’hui un lieu touristique, où l’on peut voir de près la Old Sparky, surnom donné à la chaise électrique dans 14 Etats américains. En Virginie Occidentale, elle fut responsable de la mort de neuf prisonniers. Pour la faire fonctionner, trois personnes devaient appuyer chacun sur un bouton, simultanément. Un seul de ces boutons actionnait la chaise. Ce système permettait de rassurer les bourreaux puisqu’aucun ne savait s’il était le responsable de l’enclenchement de la décharge. La Virginie Occidentale est le dernier Etat à avoir adopté la chaise électrique comme le seul moyen d’exécution, en 1949, pour enfin l’abolir en 1965. En 2013, un délégué républicain de l’Etat de Virginie Occidentale a présenté une proposition de loi pour réinstaurer la peine de mort.
Emily Kinni

Site d’origine d’exécution par chaise électrique, pénitentiaire de Virginie Occidentale, 2011| Ici, le site d'exécution a été gardé intact. Le pénitentiaire, construit en 1866 et fermé en 1995 est aujourd’hui un lieu touristique, où l’on peut voir de près la Old Sparky, surnom donné à la chaise électrique dans 14 Etats américains. En Virginie Occidentale, elle fut responsable de la mort de neuf prisonniers. Pour la faire fonctionner, trois personnes devaient appuyer chacun sur un bouton, simultanément. Un seul de ces boutons actionnait la chaise. Ce système permettait de rassurer les bourreaux puisqu’aucun ne savait s’il était le responsable de l’enclenchement de la décharge. La Virginie Occidentale est le dernier Etat à avoir adopté la chaise électrique comme le seul moyen d’exécution, en 1949, pour enfin l’abolir en 1965. En 2013, un délégué républicain de l’Etat de Virginie Occidentale a présenté une proposition de loi pour réinstaurer la peine de mort.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters