La danse, une histoire de mouvements
Culture / Culture

La danse, une histoire de mouvements

Depuis des années la photographie tente de capter les mouvements envoûtants de la danse en une seule image. 

Grâce à un temps d'exposition très long, Jesus Chapa-Malacara a réussi à inscrire les mouvements effectués par des danseurs entre chaque figure. «En tant qu'ancien danseur de ballet, je suis bien placé pour savoir le temps que les danseurs passent à penser à ces mouvements. C'est cette histoire que j’ai voulu raconter», explique l'artiste. 

Concentrées sur le ballet et le breakdance, les photographies de Jesus Chapa-Malacara explorent le langage de la danse. «J’ai l’impression qu’aujourd’hui, l’âge de la retouche des photos nous demande de repousser les limites de la photographie traditionnelle pour montrer qu'elle offre de nouvelles perspectives techniques et artistiques encore ignorées.»

par Fanny Arlandis


	«Les clichés obtenus forment une combinaison rare, à couper le souffle, qui illustre comment les danseurs se déplacent dans l'espace, tout en capturant leurs figures.»

Jesus Chapa-Malacara

«Les clichés obtenus forment une combinaison rare, à couper le souffle, qui illustre comment les danseurs se déplacent dans l'espace, tout en capturant leurs figures.»


	«Ce qui aide également, c’est que je travaille avec des danseurs vraiment accomplis qui pratiquent leur métier depuis des années, donc tout est exactement à sa place.»

Jesus Chapa-Malacara

«Ce qui aide également, c’est que je travaille avec des danseurs vraiment accomplis qui pratiquent leur métier depuis des années, donc tout est exactement à sa place.»


	«Les photos ne contribuent pas seulement aux réflexions sur la danse, elles représentent aussi une innovation dans la photographie. L’effet de mouvement et celui d’immobilisation ne sont pas obtenus par photoshop, ou même grâce à un équipement spécial, mais par l'utilisation d'une temps d'exposition très long.»

Jesus Chapa-Malacara

«Les photos ne contribuent pas seulement aux réflexions sur la danse, elles représentent aussi une innovation dans la photographie. L’effet de mouvement et celui d’immobilisation ne sont pas obtenus par photoshop, ou même grâce à un équipement spécial, mais par l'utilisation d'une temps d'exposition très long.»


	«J’ai eu cette idée de photographie lorsque j’avais du mal à trouver ma voix artistique. Je travaillais en tant que portraitiste mais mon cœur a toujours penché pour  la photographie d'art. Je savais que je devais trouver quelque chose d'unique si je voulais percer.»

Jesus Chapa-Malacara

«J’ai eu cette idée de photographie lorsque j’avais du mal à trouver ma voix artistique. Je travaillais en tant que portraitiste mais mon cœur a toujours penché pour  la photographie d'art. Je savais que je devais trouver quelque chose d'unique si je voulais percer.»


	«Au début, je n'étais pas du tout intéressé par la photographie de danse. J’avais quitté ce milieu car j’étais fatigué par sa politique, ses auditions qui se passaient toujours dans la douleur.» 

Jesus Chapa-Malacara

«Au début, je n'étais pas du tout intéressé par la photographie de danse. J’avais quitté ce milieu car j’étais fatigué par sa politique, ses auditions qui se passaient toujours dans la douleur.» 


	«Je me disais d'une part qu'il existait déjà beaucoup de photographes merveilleux spécialisés dans la danse. D'autre part j'avais aussi l’impression que ce travail était assez répétitif: de combien de façons différentes peuvent être photographiés une pirouette ou un «développé»?»

Jesus Chapa-Malacara

«Je me disais d'une part qu'il existait déjà beaucoup de photographes merveilleux spécialisés dans la danse. D'autre part j'avais aussi l’impression que ce travail était assez répétitif: de combien de façons différentes peuvent être photographiés une pirouette ou un «développé»?»


	«Le problème, c’est que ce travail exige un contrôle parfait de la lumière ainsi qu’un espace assez large, extrêmement sombre –et ces espaces à New York sont très chers à louer.»

Jesus Chapa-Malacara

«Le problème, c’est que ce travail exige un contrôle parfait de la lumière ainsi qu’un espace assez large, extrêmement sombre –et ces espaces à New York sont très chers à louer.»


	«Pour l’instant, on m’a prêté un espace de théâtre dans lequel j’ai rassemblé quelques amis, c’est de là qu’est née la série de photos de ballet, appelée "Esprit de Corps". J’ai ensuite travaillé avec des breakdancers à Boston.»

Jesus Chapa-Malacara

«Pour l’instant, on m’a prêté un espace de théâtre dans lequel j’ai rassemblé quelques amis, c’est de là qu’est née la série de photos de ballet, appelée "Esprit de Corps". J’ai ensuite travaillé avec des breakdancers à Boston.»


	«Nous organisons avec les danseurs une campagne sur Kickstarter pour trouver des financements supplémentaires et développer la prochaine phase du projet. Car outre les coûts qui découlent de l'exécution des séances de photos (assistants, nourriture, location de matériel), nous avons besoin de grands espaces avec des paramètres très spécifiques pour obtenir ces images, surtout si nous voulons expérimenter des mouvements supplémentaires et non plus des photos qui restent assez fixes (comme celles présentées ici).»

Jesus Chapa-Malacara

«Nous organisons avec les danseurs une campagne sur Kickstarter pour trouver des financements supplémentaires et développer la prochaine phase du projet. Car outre les coûts qui découlent de l'exécution des séances de photos (assistants, nourriture, location de matériel), nous avons besoin de grands espaces avec des paramètres très spécifiques pour obtenir ces images, surtout si nous voulons expérimenter des mouvements supplémentaires et non plus des photos qui restent assez fixes (comme celles présentées ici).»


	«Je veux aussi que ce projet rémunère les artistes qui y participent. L’objectif à long terme est de publier des livres d’art (à commencer par le ballet) qui serviraient de référence. Notre campagne se fonde sur la vente d'impressions de clichés terminés.»

Jesus Chapa-Malacara

«Je veux aussi que ce projet rémunère les artistes qui y participent. L’objectif à long terme est de publier des livres d’art (à commencer par le ballet) qui serviraient de référence. Notre campagne se fonde sur la vente d'impressions de clichés terminés

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»
Grand Format

Tribus amérindiennes: «Le manque de représentation positive a un impact sur les jeunes générations»

Résidence Provisoire
Grand Format

Résidence Provisoire

Newsletters