Quand les familles coréennes séparées par la guerre se retrouvent
Monde

Quand les familles coréennes séparées par la guerre se retrouvent

Des Sud-Coréennes et des Sud-Coréens ont été autorisés à se rendre en Corée du Nord, du 20 au 22 août, pour revoir des membres de leur famille qu'ils n'ont pas vu depuis la guerre de Corée (1950-1953).

Jo Hye-do (droite), 86 ans, et Jo Do-jae (centre), 75 ans, vivant en Corée du Sud, entourent leur sœur de Corée du Nord, Jo Soon Do (à gauche), 89 ans, lors d'une réunion organisée entre familles séparées près des monts Kumgang, sur la côte sud-est de la Corée du Nord, le 20 août. Des dizaines de personnes de Corée du Sud ont rencontré leurs familles du Nord pour la première fois depuis la guerre de Corée, il y a près de soixante-dix ans.
Korea Pool / AFP

Jo Hye-do (droite), 86 ans, et Jo Do-jae (centre), 75 ans, vivant en Corée du Sud, entourent leur sœur de Corée du Nord, Jo Soon Do (à gauche), 89 ans, lors d'une réunion organisée entre familles séparées près des monts Kumgang, sur la côte sud-est de la Corée du Nord, le 20 août. Des dizaines de personnes de Corée du Sud ont rencontré leurs familles du Nord pour la première fois depuis la guerre de Corée, il y a près de soixante-dix ans.

La Sud-Coréenne Han Shin-ja (droite), 99 ans, retrouve ses filles vivant en Corée du Nord, Kim Kyong Sil (centre), 72 ans, et Kim Kyong Young (gauche), 71 ans, le 20 août. Ces réunions de familles sont les premières depuis trois ans.
Korea Pool / AFP

La Sud-Coréenne Han Shin-ja (droite), 99 ans, retrouve ses filles vivant en Corée du Nord, Kim Kyong Sil (centre), 72 ans, et Kim Kyong Young (gauche), 71 ans, le 20 août. Ces réunions de familles sont les premières depuis trois ans.

Lee Keum-seom (gauche), 92 ans, enlace son fils vivant en Corée du Nord, Ri Sung Chol (droite), 71 ans, le 20 août. Pendant la guerre, Lee Keum-seom avait perdu son mari et son fils de quatre ans et avait pris seule avec sa fille un ferry à destination du Sud. Elle s’y est remariée et a depuis élevé sept enfants, mais elle n'a cessé de s'interroger sur ce qu'était devenu son fils.
Korea Pool / AFP

Lee Keum-seom (gauche), 92 ans, enlace son fils vivant en Corée du Nord, Ri Sung Chol (droite), 71 ans, le 20 août. Pendant la guerre, Lee Keum-seom avait perdu son mari et son fils de quatre ans et avait pris seule avec sa fille un ferry à destination du Sud. Elle s’y est remariée et a depuis élevé sept enfants, mais elle n'a cessé de s'interroger sur ce qu'était devenu son fils.

Le Sud-Coréen Hwang Woo-seok (gauche), 89 ans, serre la main de sa fille vivant en Corée du Nord, Hwang Young-sook (droite), 71 ans, le 20 août. Ces retrouvailles constituent un signe supplémentaire de la détente entre le Nord et le Sud, après des années de tensions liées aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.
Yonhap / AFP

Le Sud-Coréen Hwang Woo-seok (gauche), 89 ans, serre la main de sa fille vivant en Corée du Nord, Hwang Young-sook (droite), 71 ans, le 20 août. Ces retrouvailles constituent un signe supplémentaire de la détente entre le Nord et le Sud, après des années de tensions liées aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Baik Sung-kyu (gauche), 101 ans, le doyen de cette année, parle à sa belle-fille vivant en Corée du Nord, Kim Myong Soon (droite), 71 ans, le 20 août. Les quatre-vingt-neuf Sud-Coréennes et Sud-Coréens présents aux retrouvailles ont été tirés au sort.
Yonhap / AFP

Baik Sung-kyu (gauche), 101 ans, le doyen de cette année, parle à sa belle-fille vivant en Corée du Nord, Kim Myong Soon (droite), 71 ans, le 20 août. Les quatre-vingt-neuf Sud-Coréennes et Sud-Coréens présents aux retrouvailles ont été tirés au sort.

Le Sud-Coréen Min Jae-hong (centre), 44 ans, prend un selfie avec un proche de Corée du Nord, Rim Jong Sun (gauche), 57 ans, lors du second jour des retrouvailles, le 21 août. Au cours des trois jours, les participantes et participants passent environ onze heures avec les membres de leur famille au Nord, sous la supervision d’agents nord-coréens, avant d'être à nouveau séparés.
Korea Pool / AFP

Le Sud-Coréen Min Jae-hong (centre), 44 ans, prend un selfie avec un proche de Corée du Nord, Rim Jong Sun (gauche), 57 ans, lors du second jour des retrouvailles, le 21 août. Au cours des trois jours, les participantes et participants passent environ onze heures avec les membres de leur famille au Nord, sous la supervision d’agents nord-coréens, avant d'être à nouveau séparés.

Le Sud-Coréen Lee Ki-soon (droite), 91 ans, parle à son fils vivant en Corée du Nord, Ri Kang Sun (gauche), lors du dîner de retrouvailles, le 20 août. Des millions de personnes ont été séparées des membres de leur famille par le conflit coréen.
Yonhap / AFP

Le Sud-Coréen Lee Ki-soon (droite), 91 ans, parle à son fils vivant en Corée du Nord, Ri Kang Sun (gauche), lors du dîner de retrouvailles, le 20 août. Des millions de personnes ont été séparées des membres de leur famille par le conflit coréen.

Lee Moon-hyuk (troisième gauche), 95 ans, et ses proches vivant en Corée du Nord posent pour une photo, le 21 août. Officiellement, les deux Corées sont toujours en guerre: aucun traité de paix n'a été signé. Toute communication civile est rigoureusement proscrite.
Korea Pool / AFP

Lee Moon-hyuk (troisième gauche), 95 ans, et ses proches vivant en Corée du Nord posent pour une photo, le 21 août. Officiellement, les deux Corées sont toujours en guerre: aucun traité de paix n'a été signé. Toute communication civile est rigoureusement proscrite.

Des Sud-Coréennes et des Sud-Coréens portent un toast avec des membres de leur famille vivant en Corée du Nord lors du dîner de retrouvailles du 20 août. Depuis 2000, les deux camps ont organisé vingt séries de réunions de famille de ce genre.
Yonhap / AFP

Des Sud-Coréennes et des Sud-Coréens portent un toast avec des membres de leur famille vivant en Corée du Nord lors du dîner de retrouvailles du 20 août. Depuis 2000, les deux camps ont organisé vingt séries de réunions de famille de ce genre.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters