Tous ces Italiens qui rêvent de devenir fonctionnaire

«Après des années passées à l’étranger, j’ai ressenti le besoin de raconter une histoire qui a à voir avec l’endroit où je vis, raconte Michele Borzoni. Je cherchais une histoire proche de moi et de ma génération.» Ce photographe italien a alors travaillé sur le chômage, qui atteint plus de 40% chez les 15-24 ans. Il s'est rendu dans des gymnases, dans les hangars ou dans des halls dans lesquels sont organisés les concours externes de la fonction publique, dont rêvent de nombreux jeunes italiens. Sa série est exposée dans le cadre du Festival circulation(s) du 21 janvier au 5 mars 2017.

Examen de recrutement de quarante historiens officiels au ministère de la Culture. 1.550 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans la nouvelle Fiera di Roma. | Michele Borzoni

 

«J’ai consacré ces dernières années à un langage photographique purement documentaire. Et ce particulièrement avec deux projets à long terme sur le conflit au Cachemire puis au Moyen-Orient sur les communautés chrétiennes.»

Examen de recrutement de quarante historiens officiels au ministère de la Culture. 1.550 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans la nouvelle Fiera di Roma. | Michele Borzoni

 

«J’ai consacré ces dernières années à un langage photographique purement documentaire. Et ce particulièrement avec deux projets à long terme sur le conflit au Cachemire puis au Moyen-Orient sur les communautés chrétiennes.»

Examen de recrutement de quatorze officiers de police pour la municipalité de Milan. Plus de 10.000 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé au Mediolanum Forum de Milan. | Michele Borzoni

 

«Ces trois dernières années, je me suis concentré sur un projet sur mon pays et j’ai essayé de le faire dans un style plus personnel et plus précis. Le point clé de ce projet est la distance avec le sujet. Il s’agit de quelque chose entre un portrait collectif et un paysage. Je vois mes images comme une série de paysages intérieurs.»

Examen de recrutement de quatorze officiers de police pour la municipalité de Milan. Plus de 10.000 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé au Mediolanum Forum de Milan. | Michele Borzoni

 

«Ces trois dernières années, je me suis concentré sur un projet sur mon pays et j’ai essayé de le faire dans un style plus personnel et plus précis. Le point clé de ce projet est la distance avec le sujet. Il s’agit de quelque chose entre un portrait collectif et un paysage. Je vois mes images comme une série de paysages intérieurs.»

Examen de recrutement de quatre agents administratifs pour l'agence de l'eau de la région de Toscane. 534 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans l'auditorium de la CR Bank de Florence. | Michele Borzoni

 

«Inconsciemment, au fil des années, je me suis distancé du sujet à proprement parler pour me concentrer sur l’environnement, l’espace, mais aussi pour laisser au spectateur la liberté d’y lire ce qu’il ou elle veut.»

Examen de recrutement de quatre agents administratifs pour l'agence de l'eau de la région de Toscane. 534 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans l'auditorium de la CR Bank de Florence. | Michele Borzoni

 

«Inconsciemment, au fil des années, je me suis distancé du sujet à proprement parler pour me concentrer sur l’environnement, l’espace, mais aussi pour laisser au spectateur la liberté d’y lire ce qu’il ou elle veut.»

Examen de recrutement de douze professeurs de maternelle dans la municipalité de Florence. 2.813 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans la salle de spectacle ObiHall de Florence. | Michele Borzoni

 

«Cette série fait partie d’un projet à long terme intitulé “Main d’œuvre” [Workforce] que j’ai commencé en 2014. “Main d’œuvre” est un projet documentaire ambitieux, qui tente de dresser un tableau composite du paysage du marché du travail actuel en Italie, dans le cadre de la récente récession économique mondiale.»

Examen de recrutement de douze professeurs de maternelle dans la municipalité de Florence. 2.813 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans la salle de spectacle ObiHall de Florence. | Michele Borzoni

 

«Cette série fait partie d’un projet à long terme intitulé “Main d’œuvre” [Workforce] que j’ai commencé en 2014. “Main d’œuvre” est un projet documentaire ambitieux, qui tente de dresser un tableau composite du paysage du marché du travail actuel en Italie, dans le cadre de la récente récession économique mondiale.»

Examen de recrutement de quatre-vingts policiers qui s'est déroulé à l'Hôtel Ergife de Rome. 11.192 personnes s'étaient inscrites, 3.700 sont venues passer l'examen. | Michele Borzoni

 

«J’ai cherché différentes façons de représenter le chômage. L’article premier de la Constitution italienne est écrit comme suit: “L’Italie est une république démocratique fondée sur le travail”.»

Examen de recrutement de quatre-vingts policiers qui s'est déroulé à l'Hôtel Ergife de Rome. 11.192 personnes s'étaient inscrites, 3.700 sont venues passer l'examen. | Michele Borzoni

 

«J’ai cherché différentes façons de représenter le chômage. L’article premier de la Constitution italienne est écrit comme suit: “L’Italie est une république démocratique fondée sur le travail”.»

Examen de recrutement de 860 sous officiers. 7.672 people personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé au centre de recrutement de l'armée italienne à Foligno. | Michele Borzoni

 

«Pas plus tard que fin janvier, l’institut national des statistiques a indiqué que le chômage des jeunes avait atteint 40,1%. C’est l’un des taux les plus élevés de l’Union européenne et il est sûr que l’instabilité politique du pays n’aide pas l’économie, déjà stationnaire depuis 2009.»

Examen de recrutement de 860 sous officiers. 7.672 people personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé au centre de recrutement de l'armée italienne à Foligno. | Michele Borzoni

 

«Pas plus tard que fin janvier, l’institut national des statistiques a indiqué que le chômage des jeunes avait atteint 40,1%. C’est l’un des taux les plus élevés de l’Union européenne et il est sûr que l’instabilité politique du pays n’aide pas l’économie, déjà stationnaire depuis 2009.»

Examen de recrutement de 84 militaires de l'air force italienne. 3.387 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le hangar de l'Air Force à Guidonia. | Michele Borzoni

 

«Travailler dans la fonction publique a toujours été le rêve de l’Italien moyen dans les années 1980, ou du moins le rêve de ses parents. Cela lui garantit la sécurité financière. Par conséquent, les postes les plus communs: professeurs, infirmiers, policiers, soldats sont les examens qui comptent le plus de participants. Statistiquement, le nombre de participants aux compétitions n’a pas augmenté de façon significative pendant les années de crise économique, mais c’est peut-être par manque de confiance.»

Examen de recrutement de 84 militaires de l'air force italienne. 3.387 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le hangar de l'Air Force à Guidonia. | Michele Borzoni

 

«Travailler dans la fonction publique a toujours été le rêve de l’Italien moyen dans les années 1980, ou du moins le rêve de ses parents. Cela lui garantit la sécurité financière. Par conséquent, les postes les plus communs: professeurs, infirmiers, policiers, soldats sont les examens qui comptent le plus de participants. Statistiquement, le nombre de participants aux compétitions n’a pas augmenté de façon significative pendant les années de crise économique, mais c’est peut-être par manque de confiance.»

Examen de recrutement d'un technitien de laboratoire biomédical dans la municipalité de Palerme. 238 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le gymnase de Fidenza. | Michele Borzoni

 

«S’inscrire à ces examens est un chemin assez compliqué. Les alertes des examens sont publiés dans la gazette officielle, un journal publié chaque semaine, et tous les avis concernant les lieux et les dates des examens y sont publiés. Cependant, il n’y a pas de calendrier établie et parfois obtenir une convocation peut prendre des années.»

Examen de recrutement d'un technitien de laboratoire biomédical dans la municipalité de Palerme. 238 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le gymnase de Fidenza. | Michele Borzoni

 

«S’inscrire à ces examens est un chemin assez compliqué. Les alertes des examens sont publiés dans la gazette officielle, un journal publié chaque semaine, et tous les avis concernant les lieux et les dates des examens y sont publiés. Cependant, il n’y a pas de calendrier établie et parfois obtenir une convocation peut prendre des années.»

Examen de recrutement de 84 militaires de l'air force italienne. 3.387 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le hangar de l'Air Force à Guidonia. | Michele Borzoni

 

«Pourquoi la bureaucratie est-elle si lente? C’est très compliqué. Il m’a fallu un an pour obtenir les permissions de faire cette série. Les examens sont le temple de la bureaucratie italienne et sont très anciens.»

Examen de recrutement de 84 militaires de l'air force italienne. 3.387 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le hangar de l'Air Force à Guidonia. | Michele Borzoni

 

«Pourquoi la bureaucratie est-elle si lente? C’est très compliqué. Il m’a fallu un an pour obtenir les permissions de faire cette série. Les examens sont le temple de la bureaucratie italienne et sont très anciens.»

Examen de recrutement d'une infirmière à l'hôpital de Crémone. 1.099 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le gymnase de Crémone. | Michele Borzoni

 

«J’ai souvent dû demander la permission aux participants quand ils étaient reconnaissables. Parfois j’ai demandé au microphone aux participants si quelqu’un ne voulait pas être photographié et je lui demandais de se lever pour prendre la photo.»

Examen de recrutement d'une infirmière à l'hôpital de Crémone. 1.099 personnes ont passé l'examen qui s'est déroulé dans le gymnase de Crémone. | Michele Borzoni

 

«J’ai souvent dû demander la permission aux participants quand ils étaient reconnaissables. Parfois j’ai demandé au microphone aux participants si quelqu’un ne voulait pas être photographié et je lui demandais de se lever pour prendre la photo.»

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte