Headbangs chevalins
Culture

Headbangs chevalins

«Ma plus grande passion est de mettre en avant les expressions presque humaines de mes modèles chevaux», raconte Wiebke Haas. Cette photographe organise ses prises de vue en studio, crinière au vent. Aperçu.

«Ma plus grande passion est de mettre en avant les expressions presque humaines de mes modèles chevaux. En 2011, j'ai pris la première image de ma série de photographies, “Horsestyle”. Il s’agissait du bel étalon Haflinger Mozart.»

Haflinger Mozart | Wiebke Haas

«Ma plus grande passion est de mettre en avant les expressions presque humaines de mes modèles chevaux. En 2011, j'ai pris la première image de ma série de photographies, “Horsestyle”. Il s’agissait du bel étalon Haflinger Mozart.»

«Pendant la prise de vue, je me suis dit que j’avais envie d’attirer l’attention sur sa crinière tourbillonnante. En chatouillant ses oreilles, il a secoué sa tête de cette manière splendide. J’ai alors réalisé que les chevaux pouvaient aussi avoir l'air drôle!»

Suertudo | Wiebke Haas

«Pendant la prise de vue, je me suis dit que j’avais envie d’attirer l’attention sur sa crinière tourbillonnante. En chatouillant ses oreilles, il a secoué sa tête de cette manière splendide. J’ai alors réalisé que les chevaux pouvaient aussi avoir l'air drôle!»

«L'étalon arabe Hafid, lui, a préféré hennir fièrement avant de réaliser que trois filles présentes dans le studio étaient complètement euphoriques quand il a secoué sa tête.»

Captain Fantastic | Wiebke Haas

«L'étalon arabe Hafid, lui, a préféré hennir fièrement avant de réaliser que trois filles présentes dans le studio étaient complètement euphoriques quand il a secoué sa tête.»



«Heureusement, ils ne sont absolument pas vaniteux et toujours prêts pour ces moments drôles. Ils sont tellement intelligents qu’ils apprennent très vite à secouer leur tête en réponse aux compliments et aux friandises.»

Pirate | Wiebke Haas

«Heureusement, ils ne sont absolument pas vaniteux et toujours prêts pour ces moments drôles. Ils sont tellement intelligents qu’ils apprennent très vite à secouer leur tête en réponse aux compliments et aux friandises.»

«Ce petit être nommé Flecki est un maître du spectacle. Il aime réaliser des figures contre quelques friandises. Il sait qu'il doit secouer sa tête quand on agite la main.»

Flecki | Wiebke Haas

«Ce petit être nommé Flecki est un maître du spectacle. Il aime réaliser des figures contre quelques friandises. Il sait qu'il doit secouer sa tête quand on agite la main.»

«Il faut chatouiller l'oreille d'Anton pour qu'il secoue sa tête. Sa crinière épaisse ressemble à une perruque. Pendant la prise de vue, ce cheval passait son temps à baisser la tête, il a fallu un temps fou pour avoir la bonne image!»

Anton | Wiebke Haas

«Il faut chatouiller l'oreille d'Anton pour qu'il secoue sa tête. Sa crinière épaisse ressemble à une perruque. Pendant la prise de vue, ce cheval passait son temps à baisser la tête, il a fallu un temps fou pour avoir la bonne image!»

«Le jeune étalon Pauli est un clown. C'est sans compter le fait qu’il était assez difficile d'éclairer son pelage noir devant le fond noir. J'avais besoin de lumières flash de pleine puissance.»

Pauli | Wiebke Haas

«Le jeune étalon Pauli est un clown. C'est sans compter le fait qu’il était assez difficile d'éclairer son pelage noir devant le fond noir. J'avais besoin de lumières flash de pleine puissance.»

«La longue crinière soyeuse de Polly rend les images fantastiques. On dirait qu'elle fait une chorégraphie chaque fois qu'elle bouge la crinière.»

Polly | Wiebke Haas

«La longue crinière soyeuse de Polly rend les images fantastiques. On dirait qu'elle fait une chorégraphie chaque fois qu'elle bouge la crinière.»

«Linus est un bourreau des cœurs avec sa crinière et sa queue blondes. Il était tellement détendu en studio que j'avais l'impression de photographier un mannequin professionnel et patient.»

Linus | Wiebke Haas

«Linus est un bourreau des cœurs avec sa crinière et sa queue blondes. Il était tellement détendu en studio que j'avais l'impression de photographier un mannequin professionnel et patient.»

«Allaus a appris comment secouer sa tête en réponse à un signe de la main quelques minutes avant la séance photo. Il était tellement motivé pour effectuer ce spectacle qu’il nous a dévoilé très rapidement sa merveilleuse crinière.»

Mr Perfect | Wiebke Haas

«Allaus a appris comment secouer sa tête en réponse à un signe de la main quelques minutes avant la séance photo. Il était tellement motivé pour effectuer ce spectacle qu’il nous a dévoilé très rapidement sa merveilleuse crinière.»

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes
Grand Format

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

Newsletters