Oïmiakon, -50°C
Monde

Oïmiakon, -50°C

Avec une température de -50°C en moyenne en janvier, la ville de Iakutsk, en Russie, est considérée comme la plus froide au monde. Lorsque son appareil photo ne gelait pas, la photographe néo-zélandaise Amos Chapple explorait récemment cette ville ainsi que le village voisin d'Oïmiakon.


	Le «Café Cuba», entre Iakutsk et Oïmiakon, sert de la soupe de renne et du thé chaud | A l'origine, le village d'Oïmiakon (à environ 5.300 km de Moscou) était une escale des éleveurs de rennes qui donnaient à boire à leur troupeau grâce aux sources thermales.
Amos Chapple

Le «Café Cuba», entre Iakutsk et Oïmiakon, sert de la soupe de renne et du thé chaud | A l'origine, le village d'Oïmiakon (à environ 5.300 km de Moscou) était une escale des éleveurs de rennes qui donnaient à boire à leur troupeau grâce aux sources thermales.


	Des chiens dorment devant le Café Cuba | Peuplé aujourd'hui d'environ 500 habitants, ce village connaît une température moyenne de -50°C en janvier.
Amos Chapple

Des chiens dorment devant le Café Cuba | Peuplé aujourd'hui d'environ 500 habitants, ce village connaît une température moyenne de -50°C en janvier.


	Des statues couvertes de glace dans un parc en hommage aux soldats morts lors de la Seconde Guerre mondiale, à Iakutsk | Les conditions climatiques extrêmes ont des conséquences en permanence sur le quotidien des habitants. Leur régime alimentaire est par exemple principalement composé de viande car les températures empêchent la production de récoltes et de produits frais.
Amos Chapple

Des statues couvertes de glace dans un parc en hommage aux soldats morts lors de la Seconde Guerre mondiale, à Iakutsk | Les conditions climatiques extrêmes ont des conséquences en permanence sur le quotidien des habitants. Leur régime alimentaire est par exemple principalement composé de viande car les températures empêchent la production de récoltes et de produits frais.


	Alexander Platonov, 52 ans, professeur à la retraite, s'apprête à se rendre aux toilettes | Le sol gelé rend également difficile l'installation de plomberie de sorte que la plupart des toilettes sont installées dans des dépendances.
Amos Chapple

Alexander Platonov, 52 ans, professeur à la retraite, s'apprête à se rendre aux toilettes | Le sol gelé rend également difficile l'installation de plomberie de sorte que la plupart des toilettes sont installées dans des dépendances.


	Les toilettes d'une station service sur la route d'Oïmiakon | «Ce travail m’a beaucoup appris. Il m’a fallu quelques jours pour comprendre comment travailler dans ces conditions», raconte la photographe.
Amos Chapple

Les toilettes d'une station service sur la route d'Oïmiakon «Ce travail m’a beaucoup appris. Il m’a fallu quelques jours pour comprendre comment travailler dans ces conditions», raconte la photographe.


	Le fermier Nikolai Petrovich ferme la porte de sa maison après avoir rentré ses vaches pour la nuit | «Le défi était de prendre un appareil photo chaud et de tenter de maintenir sa température aussi longtemps que possible en le mettant sous mon manteau.»
Amos Chapple

Le fermier Nikolai Petrovich ferme la porte de sa maison après avoir rentré ses vaches pour la nuit | «Le défi était de prendre un appareil photo chaud et de tenter de maintenir sa température aussi longtemps que possible en le mettant sous mon manteau.»


	Le chauffage à Oïmiakon est fourni grâce à une usine qui fonctionne au charbon | «Lorsque que l’appareil photo commençait à geler, c’était la fin de la journée.» 
Amos Chapple

Le chauffage à Oïmiakon est fourni grâce à une usine qui fonctionne au charbon | «Lorsque que l’appareil photo commençait à geler, c’était la fin de la journée.» 


	Une femme entre dans la cathédrake Preobrazhensky | «A chaque prise de vue, je devais retenir mon souffle pour ne pas embuer l’objectif et rater mes images.»
Amos Chapple

Une femme entre dans la cathédrake Preobrazhensky«A chaque prise de vue, je devais retenir mon souffle pour ne pas embuer l’objectif et rater mes images.»


	Une femme dans le centre ville de Iakutsk | «Les activités de la ville sont peu nombreuses. A part l’école, l’installation de chauffages et l’élevage de vaches ou des rennes.»
Amos Chapple

Une femme dans le centre ville de Iakutsk | «Les activités de la ville sont peu nombreuses. A part l’école, l’installation de chauffages et l’élevage de vaches ou des rennes.»


	Une étudiante rentre chez elle après sa journée à l'université | De nombreux Russes et Ukrainiens se sont installés à Iakutsk à l'époque soviétique, attirés par les salaires élevés proposés en contrepartie des conditions climatiques extrêmes. 
Amos Chapple

Une étudiante rentre chez elle après sa journée à l'université | De nombreux Russes et Ukrainiens se sont installés à Iakutsk à l'époque soviétique, attirés par les salaires élevés proposés en contrepartie des conditions climatiques extrêmes. 


	Un jeune homme ivre à Oïmiakon | «Les habitants ne restent pas dehors dans le froid, sauf s'ils ne peuvent pas faire autrement ou qu’ils sont ivres, poursuit Amos Chapple. La ville d’Oïmiakon est particulièrement touchée par l’alcoolisme.»
Amos Chapple

Un jeune homme ivre à Oïmiakon | «Les habitants ne restent pas dehors dans le froid, sauf s'ils ne peuvent pas faire autrement ou qu’ils sont ivres, poursuit Amos Chapple. La ville d’Oïmiakon est particulièrement touchée par l’alcoolisme.»


	Une maison du centre ville | «Les habitants se méfient énormément du froid. Ils se précipitent d’une porte à une autre en se couvrant le visage de leurs mains pour se protéger du froid. Il a donc été très difficile, en tant que photographe, de travailler à Oïmiakon.» 
Amos Chapple

Une maison du centre ville | «Les habitants se méfient énormément du froid. Ils se précipitent d’une porte à une autre en se couvrant le visage de leurs mains pour se protéger du froid. Il a donc été très difficile, en tant que photographe, de travailler à Oïmiakon.» 

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters