Au fond du trou
Monde

Au fond du trou

Depuis le 5 août dernier, 33 mineurs sont bloqués à 700 m au fond d’une mine au Chili.  Seule solution pour les secourir, creuser des puits de sauvetage et les faire remonter ensuite à la surface un par un. Mais malgré l’aide de la Nasa, leur sortie n’est pas prévue avant la fin novembre. En attendant, la vie continue, sur et sous terre (lire aussi l'article de Marc de Boni ici)...

Capture vidéo montrant quelques-uns des mineurs retenus prisonniers sous terre dans la mine de San José au nord de Copiapo, Chili, le 29 août 2010
REUTERS

Capture vidéo montrant quelques-uns des mineurs retenus prisonniers sous terre dans la mine de San José au nord de Copiapo, Chili, le 29 août 2010

Des ballons sont accrochés dans le camp abritant les familles des mineurs ensevelis à San José, le 17 septembre 2010.
REUTERS

Des ballons sont accrochés dans le camp abritant les familles des mineurs ensevelis à San José, le 17 septembre 2010.

Un ouvrier vérifie une foreuse qui servira à creuser un puit pour secourir les mineurs ensevelis dans la mine d’or et de cuivre près de Copiapo, le 30 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Un ouvrier vérifie une foreuse qui servira à creuser un puit pour secourir les mineurs ensevelis dans la mine d’or et de cuivre près de Copiapo, le 30 août 2010.

La femme (G) et la mère d’un des mineurs pris au piège à Copiapo, le 5 août 2010.
REUTERS

La femme (G) et la mère d’un des mineurs pris au piège à Copiapo, le 5 août 2010.

Mémorial édifié près de la route principale menant à la mine de San José, le 30 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Mémorial édifié près de la route principale menant à la mine de San José, le 30 août 2010.

Un journaliste regarde une des photos envoyées par un des mineurs piégés sous terre, le 23 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Un journaliste regarde une des photos envoyées par un des mineurs piégés sous terre, le 23 août 2010.

Un ouvrier envoie dans un tube un récipient contenant des produits destinés aux mineurs ensevelis, le 25 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Un ouvrier envoie dans un tube un récipient contenant des produits destinés aux mineurs ensevelis, le 25 août 2010.

Vue générale du camp abritant les familles des mineurs retenus prisonniers sous la terre près de Copiapo, le 31 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Vue générale du camp abritant les familles des mineurs retenus prisonniers sous la terre près de Copiapo, le 31 août 2010.

Un des repas envoyés aux mineurs ensevelis, le 1er septembre 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Un des repas envoyés aux mineurs ensevelis, le 1er septembre 2010.

Une femme espagnole montre un tee-shirt du FC Barcelone signé par l’attaquant David Villa et dédicacé aux 33 mineurs ensevelis près de Copiapo, le 9 septembre 2010.
REUTERS

Une femme espagnole montre un tee-shirt du FC Barcelone signé par l’attaquant David Villa et dédicacé aux 33 mineurs ensevelis près de Copiapo, le 9 septembre 2010.

Des ouvriers font fonctionner une foreuse afin de creuser une issue de secours pour sortir les 33 mineurs bloqués sous terre, le 17 septembre 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Des ouvriers font fonctionner une foreuse afin de creuser une issue de secours pour sortir les 33 mineurs bloqués sous terre, le 17 septembre 2010.

Les familles des mineurs observent une vidéo montrant les 33 hommes piégés dans la mine de San José, le 26 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Les familles des mineurs observent une vidéo montrant les 33 hommes piégés dans la mine de San José, le 26 août 2010.

Une parente de Victor Zamora, un des mineurs enseveli, montre les lettres qu’elle va lui faire parvenir, le 8 septembre 2010.
REUTERS

Une parente de Victor Zamora, un des mineurs enseveli, montre les lettres qu’elle va lui faire parvenir, le 8 septembre 2010.

Les familles des mineurs patientent dans le camp provisoire monté près de l’entrée de la mine de San José, le 31 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Les familles des mineurs patientent dans le camp provisoire monté près de l’entrée de la mine de San José, le 31 août 2010.

Un ouvrier se repose près de tuyaux qui serviront à monter un puit de sauvetage destiné atteindre les mineurs ensevelis, le 9 septembre 2010.
REUTERS

Un ouvrier se repose près de tuyaux qui serviront à monter un puit de sauvetage destiné atteindre les mineurs ensevelis, le 9 septembre 2010.

Les familles des mineurs retenus prisonniers chantent l’hymne national du Chili près de la mine de San José, le 22 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Les familles des mineurs retenus prisonniers chantent l’hymne national du Chili près de la mine de San José, le 22 août 2010.

Un casque de mineurs est posé sur un rocher sur lequel est inscrit le nom de mineurs ensevelis près de Copiapo, le 8 septembre 2010.
REUTERS

Un casque de mineurs est posé sur un rocher sur lequel est inscrit le nom de mineurs ensevelis près de Copiapo, le 8 septembre 2010.

Des sauveteurs, des familles des victimes et des collègues se pressent autour du puit dans lequel ont été ensevelis 33 mineurs près de Copiapo, le 7 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Des sauveteurs, des familles des victimes et des collègues se pressent autour du puit dans lequel ont été ensevelis 33 mineurs près de Copiapo, le 7 août 2010.

Des parents de mineurs ensevelis prient devant une image pieuse près de Copiapo, le 7 août 2010.
I. ALVARADO / REUTERS)

Des parents de mineurs ensevelis prient devant une image pieuse près de Copiapo, le 7 août 2010.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

Newsletters