La tendresse unique de l'amitié entre Joe Biden et Barack Obama

«Si tu veux un ami à Washington, achète un chien». Ce dicton souvent cité par les politiques de la capitale américaine est radicalement contredit par le lien intense qui existe entre Barack Obama et son vice-président Joe Biden. Alors qu'ils ont près de vingt ans d'écart et des personnalités différentes —Obama est calme et cérébral, Biden plus spontané et passionnel— ils ont passé les huit dernières années à afficher leur affection l'un pour l'autre de façon étonnamment directe et physique. On ne compte plus les photos des deux hommes se serrant dans les bras, se tenant la main et se souriant avec complicité. Ce genre de démonstration d'affection est rare pour deux hommes, et la tendresse qu'ils se vouent l'un pour l'autre fait passer un message fort: on peut être un homme de pouvoir et ne pas avoir peur de montrer ses émotions et sa sensibilité, on peut être au sommet de l'Etat et prendre le temps de célébrer l'importance de l'amour et de l'amitié.

Avant de présenter Joe Biden avec la médaille présidentielle de la Liberté le 12 janvier, le président Obama n'a pas uniquement évoqué la carrière politique de son vice-président, il a aussi parlé de leur amitié de façon lyrique. «Connaître Joe Biden, c'est connaître l'amour sans faux-semblant, le dévouement sans vanité et quelqu'un qui vit sa vie pleinement.» 

Avant de présenter Joe Biden avec la médaille présidentielle de la Liberté le 12 janvier, le président Obama n'a pas uniquement évoqué la carrière politique de son vice-président, il a aussi parlé de leur amitié de façon lyrique. «Connaître Joe Biden, c'est connaître l'amour sans faux-semblant, le dévouement sans vanité et quelqu'un qui vit sa vie pleinement.» 

Crédit: Nicholas Kamm/AFP
Surpris de recevoir une telle récompense, Biden a tourné le dos au public pendant quelques secondes pour masquer ses larmes, avant de se retourner, toujours en pleurs, pour accepter la médaille et dire qu'il ne la méritait pas.

Surpris de recevoir une telle récompense, Biden a tourné le dos au public pendant quelques secondes pour masquer ses larmes, avant de se retourner, toujours en pleurs, pour accepter la médaille et dire qu'il ne la méritait pas.

Crédit: Nicholas Kamm/AFP
Lors de son discours d'adieu à Chicago le 10 janvier 2017, le président Obama a qualifié Joe Biden de véritable «frère.» En le regardant dans les yeux, il a déclaré: «A Joe Biden, le gosse fougueux de Scranton devenu sénateur du Delaware, tu es le premier choix que j'ai fait en tant que nominé, et c'était le meilleur. Pas juste parce que tu as été un excellent vice-président, mais parce que par la même occasion, j'ai gagné un frère. Nous vous aimons, Jill et toi, comme si vous étiez notre famille, et votre amitié est une des grandes joies de notre vie.»

 

Lors de son discours d'adieu à Chicago le 10 janvier 2017, le président Obama a qualifié Joe Biden de véritable «frère.» En le regardant dans les yeux, il a déclaré: «A Joe Biden, le gosse fougueux de Scranton devenu sénateur du Delaware, tu es le premier choix que j'ai fait en tant que nominé, et c'était le meilleur. Pas juste parce que tu as été un excellent vice-président, mais parce que par la même occasion, j'ai gagné un frère. Nous vous aimons, Jill et toi, comme si vous étiez notre famille, et votre amitié est une des grandes joies de notre vie.»

 

Crédit: Scott Olson/AFP.
Ces derniers hommages viennent couronner ce que les médias ont appelé la «bromance» entre Biden et Obama, cette «romance» entre «bros» (mecs) partout célébrée sur les réseaux sociaux. Le jour de la remise de la médaille présidentielle de la Liberté, Obama avait déclaré: «Cela donne à Internet une dernière occasion de parler de notre bromance.» Contrairement au cliché de l'amitié virile un peu «bourrine», la bromance, particulièrement celle entre Obama et Biden, est une amitié entre hommes qui accepte la tendresse et l'expressivité.

Ces derniers hommages viennent couronner ce que les médias ont appelé la «bromance» entre Biden et Obama, cette «romance» entre «bros» (mecs) partout célébrée sur les réseaux sociaux. Le jour de la remise de la médaille présidentielle de la Liberté, Obama avait déclaré: «Cela donne à Internet une dernière occasion de parler de notre bromance.» Contrairement au cliché de l'amitié virile un peu «bourrine», la bromance, particulièrement celle entre Obama et Biden, est une amitié entre hommes qui accepte la tendresse et l'expressivité.

Crédit: Brendan Smialowski/AFP.
Pour le 55e anniversaire du président en août 2016, Biden avait tweeté une photo de deux bracelets d'amitié avec les noms Barack et Joe et le message: «Tu es un frère pour moi. Mon meilleur ami pour toujours.»

Pour le 55e anniversaire du président en août 2016, Biden avait tweeté une photo de deux bracelets d'amitié avec les noms Barack et Joe et le message: «Tu es un frère pour moi. Mon meilleur ami pour toujours.»

Crédit: Jewel Samad/AFP.
En mai 2015, un des fils de Joe Biden, Beau, est décédé d'une tumeur au cerveau, et c'est Barack Obama qui a prononcé son éloge funèbre. «Nous sommes ici pour pleurer avec vous, mais surtout, nous sommes ici parce que nous vous aimons», avait dit le président. 

 

En mai 2015, un des fils de Joe Biden, Beau, est décédé d'une tumeur au cerveau, et c'est Barack Obama qui a prononcé son éloge funèbre. «Nous sommes ici pour pleurer avec vous, mais surtout, nous sommes ici parce que nous vous aimons», avait dit le président. 

 

Crédit: Yuri Gripas/AFP.
Leur lien est unique dans l'histoire des Etats-Unis: «Nous n'avons jamais eu, entre un président et un vice-président, ces dernières années, de relation avec une amitié et une familiarité aussi grande» a expliqué au Washington Post Douglas Brinkley, professeur d'histoire à la Rice University. 

Leur lien est unique dans l'histoire des Etats-Unis: «Nous n'avons jamais eu, entre un président et un vice-président, ces dernières années, de relation avec une amitié et une familiarité aussi grande» a expliqué au Washington Post Douglas Brinkley, professeur d'histoire à la Rice University. 

Crédit: Saul Loeb/AFP.
Au-delà de la politique, ce qui restera de la présidence Obama, c'est aussi cette capacité inhabituelle du président à publiquement exprimer son amour pour ses proches de façon si poignante, que ce soit pour Joe Biden, ou sa femme Michelle, et ses filles Sasha et Malia.

Au-delà de la politique, ce qui restera de la présidence Obama, c'est aussi cette capacité inhabituelle du président à publiquement exprimer son amour pour ses proches de façon si poignante, que ce soit pour Joe Biden, ou sa femme Michelle, et ses filles Sasha et Malia.

Crédit: Saul Loeb/AFP.

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte