COP21: admirez la beauté de ces déserts menacés
Sciences / Monde

COP21: admirez la beauté de ces déserts menacés

Dans le cadre de la COP21, qui se déroule à Paris du 30 novembre au 11 décembre, Slate vous propose de découvrir dix grands formats de lieux amenés à disparaître si des mesures pour le climat ne sont pas prises. Hier les forêts.

Si certains déserts reverdissent, d’autres régions du monde font face à une forte «désertification». Les activités humaines comme la déforestation ou le pâturage des animaux convertissent des régions semi-arides en déserts. Ce à quoi s’ajoute le changement climatique, mettant ainsi en danger les différentes espèces de plantes et d’animaux mais aussi les peuples qui y vivent.


	Désert de Sonoran, Arizona (États-Unis) | Highqueue via Wikimedia commons (domaine public)

	 

	Avec par exemple 3.500 espèces de plantes et 500 espèces d'oiseaux, le désert de Sonoran est le désert qui possède le plus de biodiversité au monde. L'augmentation des températures risque de les faire disparaître.

Désert de Sonoran, Arizona (États-Unis) | Highqueue via Wikimedia commons (domaine public)

 

Avec par exemple 3.500 espèces de plantes et 500 espèces d'oiseaux, le désert de Sonoran est le désert qui possède le plus de biodiversité au monde. L'augmentation des températures risque de les faire disparaître.


	Parc national de Joshua Tree (États-Unis) | Tuxyso via Wikimedia Commons (License by)

	 

	L'arbre Joshua est sur la liste des espèces en danger si les températures augmentent. Si elle s'élève de 3°C, 90% de ces arbres auront disparu d'ici la fin du siècle.

Parc national de Joshua Tree (États-Unis) | Tuxyso via Wikimedia Commons (License by)

 

L'arbre Joshua est sur la liste des espèces en danger si les températures augmentent. Si elle s'élève de 3°C, 90% de ces arbres auront disparu d'ici la fin du siècle.


	Désert d'Atacama (Chili) | ESO via Wikimedia Commons (License by)

	 

	Une partie de l'économie chilienne provient des ressources naturelles du désert d'Atacama, l'un des plus vieux et plus sec du monde. Or, la quantité d'eaux souterraines présentes dans ce désert dépend de l’ampleur du changement climatique.

Désert d'Atacama (Chili) | ESO via Wikimedia Commons (License by)

 

Une partie de l'économie chilienne provient des ressources naturelles du désert d'Atacama, l'un des plus vieux et plus sec du monde. Or, la quantité d'eaux souterraines présentes dans ce désert dépend de l’ampleur du changement climatique.


	Coucher de soleil sur la réserve naturelle Namib Rand (Namibie) | Marco w via Wikimedia commons (domaine public)

	 

	Le désert de Namibie est sûrement l'un des plus anciens déserts du monde. Certaines de ses dunes atteignent 300 mètres d'altitude. Selon le Guardian, on estime qu'une augmentation de 2,1°C éliminerait 41 à 51% de sa faune et sa flore. Le journal britannique ajoute que d'ici quatre-vingts ans les températures devraient s'élever de 3,5°C.

Coucher de soleil sur la réserve naturelle Namib Rand (Namibie) | Marco w via Wikimedia commons (domaine public)

 

Le désert de Namibie est sûrement l'un des plus anciens déserts du monde. Certaines de ses dunes atteignent 300 mètres d'altitude. Selon le Guardian, on estime qu'une augmentation de 2,1°C éliminerait 41 à 51% de sa faune et sa flore. Le journal britannique ajoute que d'ici quatre-vingts ans les températures devraient s'élever de 3,5°C.


	Une rivière asséchée remplie de sable dans le désert de Gos Beida, (est du Tchad) | REUTERS/Finbarr O'Reilly

	 

	Le Sahel souffre de désertification et les plaines fertiles cèdent leur place à des étendues de sable. Les précipitations se font aussi de plus en plus rares et leur calendrier a changé.

Une rivière asséchée remplie de sable dans le désert de Gos Beida, (est du Tchad) | REUTERS/Finbarr O'Reilly

 

Le Sahel souffre de désertification et les plaines fertiles cèdent leur place à des étendues de sable. Les précipitations se font aussi de plus en plus rares et leur calendrier a changé.


	Désert de Gobi (Chine) | Sigismund von Dobschütz via Wikimedia commons (License by)

	 

	Le désert de Gobi (Mongolie/Chine) s'étend d'années en années. Il est aujourd'hui à quelques centaines de kilomètres de la capitale, Pékin. La Chine est parmi les pays les plus touchés par la désertification.

Désert de Gobi (Chine) | Sigismund von Dobschütz via Wikimedia commons (License by)

 

Le désert de Gobi (Mongolie/Chine) s'étend d'années en années. Il est aujourd'hui à quelques centaines de kilomètres de la capitale, Pékin. La Chine est parmi les pays les plus touchés par la désertification.


	La toundra près du village de Gornokniazevsk peuplé par des Nénètses, près du cercle polaire, à 2.000 km au nord est de Moscou (Russie) | REUTERS/Vasily Fedosenko

	 

	Le réchauffement climatique réduit la surface occupée par les glaces. L'écosystème de la toundra, végétation qui entoure l'Arctique, se modifie. Le réchauffement du sol accélère la croissance des arbustes au détriment des plantes non ligneuses, telles que les roseaux et les mousses, car les plantes ont désormais la possibilité de survivre dans des régions autrefois trop froides pour elles. Or, des chercheurs finlandais ont démontré que l'augmentation du taux de végétation de ce désert froid libére du carbone supplémentaire et accélère le réchauffement mondial. Les tribus qui vivent dans la toundra, comme les Nénètses subissent déjà le réchauffement climatique.

La toundra près du village de Gornokniazevsk peuplé par des Nénètses, près du cercle polaire, à 2.000 km au nord est de Moscou (Russie) | REUTERS/Vasily Fedosenko

 

Le réchauffement climatique réduit la surface occupée par les glaces. L'écosystème de la toundra, végétation qui entoure l'Arctique, se modifie. Le réchauffement du sol accélère la croissance des arbustes au détriment des plantes non ligneuses, telles que les roseaux et les mousses, car les plantes ont désormais la possibilité de survivre dans des régions autrefois trop froides pour elles. Or, des chercheurs finlandais ont démontré que l'augmentation du taux de végétation de ce désert froid libére du carbone supplémentaire et accélère le réchauffement mondial. Les tribus qui vivent dans la toundra, comme les Nénètses subissent déjà le réchauffement climatique.


	Ayers Rock (Australie) | John Coppi, CSIRO via Wikimedia Commons (License by)

	 

	Selon des chercheurs américains, les déserts australiens vont aussi s'étendre et souffrir de sécheresses prolongées.

Ayers Rock (Australie) | John Coppi, CSIRO via Wikimedia Commons (License by)

 

Selon des chercheurs américains, les déserts australiens vont aussi s'étendre et souffrir de sécheresses prolongées.

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Une semaine dans le monde en 7 photos
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»
Grand Format

«Les pieds dans l'eau, tout le monde est vulnérable»

Newsletters