C'est dans l'actuFrance

Mehdi Nemmouche: ce que l'on sait du suspect de la tuerie de Bruxelles

Slate.fr, mis à jour le 01.06.2014 à 11 h 10

A l'entrée du musée juif de Bruxelles le 27 mai 2014, REUTERS/Francois Lenoir

A l'entrée du musée juif de Bruxelles le 27 mai 2014, REUTERS/Francois Lenoir

L'AFP rapporte ce dimanche 1er juin qu'un homme soupçonné d'avoir tué quatre personnes au musée juif de Bruxelles le 24 mai dernier a été arrêté vendredi à la gare routière Saint-Charles à Marseille lors d'un «contrôle fortuit» selon Le Monde. Il s'agit de Mehdi Nemmouche, un Français de 29 ans originaire de Roubaix qui était en possession dans ses bagages d'une Kalachnikov et d'un revolver avec des munitions, des armes du type de celles utilisées à Bruxelles. 

Peu d'informations sont pour le moment disponibles sur ce suspect de l'attaque qualifiée de «terroriste» par la justice belge. Voici ce que l'on sait de lui à l'heure actuelle:

1. Soupçonné de voyages en Syrie

Selon une source proche de l'enquête citée par l'agence de presse, Mehdi Nemmouche est soupçonné d'avoir été en Syrie en 2013 auprès de jihadistes. «Il était fiché pour ces raisons par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)» écrit Le Monde.

2. Il portait une caméra Go Pro

Dès le lendemain de la fusillade, les médias belges avaient affirmé que le suspect, dont la police avait diffusés des images tirées de caméras de vidéosurveillance, portait une caméra GoPro sur la poitrine, ce qui avait alimenté les comparaisons avec Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Toulouse et de Montauban.

L'hypothèse semble aujourd'hui confirmée puisque que Mehdi Nemmouche était en possession d'une caméra Go Pro lors de son arrestation.

3. Condamné pour un braquage en 2006

Mehdi Nemmouche a été condamné à 24 mois de détention pour le braquage à main armée d'une supérette en 2006. Dans un article consacré au procès, Nord Eclair écrivait en 2009:

«On va trouver pas loin un pistolet Walther CP 88 qui ressemble beaucoup à l'arme brandie dans le supermarché. Dans la voiture, un passager, Mehdi Nemmouche, un jeune homme sans ressources discernables mais qui, ce jour-là, possède 800 euros en billets sur lui. Dans la voiture aussi, des traces ADN sur une plaque minéralogique belge posée sur le tapis de sol.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte