Européennes 2014France

Hénin-Beaumont, Mantes-la-Ville, Hayange: la presse britannique se penche sur les villes FN

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 28.05.2014 à 9 h 12

Hauts Fourneaux de Patural / Alexandre Prévot via Flickr CC License By

Hauts Fourneaux de Patural / Alexandre Prévot via Flickr CC License By

Deux jours après le score historique atteint par le FN aux européennes, le New Stateman, magazine britannique classé à gauche, a publié un reportage sur trois villes remportées aux municipales de mars 2014 par le parti de Marine Le Pen et dresse un premier bilan d’étape. Le journaliste Philip Kleinfeld se penche sur trois cités emblématiques du basculement de mars: Hénin-Beaumont, Hayange et Mantes-la-Ville. 

Des politiciens pragmatiques qui font en sorte que le boulot soit fait, des managers de proximité et de confiance… C’est l’image que veut donner le FN de ses nouveaux maires en s’appuyant sur Steeve Briois, star du mouvement qui a raflé la mairie d’Hénin Beaumont au premier tour.

Les questions «de race, immigration et des “contradictions” de l’installation des musulmans sont curieusement abstentes de ce discours» frontiste, note le journaliste. Des tensions sont apparues cependant, écornant l’image d’un Front apaisé et désidéologisé version Nord: la Ligue des droits de l’homme a été expulsée de la mairie, des messages d’intimidation ont été envoyés au prêtre qui a soutenu que le FN était incompatible avec le catholicisme…

Le contexte est en apparence similaire à Hayange, ville de Moselle dont les hauts fourneaux sont à l’arrêt, un concentré de «France invisible» chère à Marine Le Pen: «le chômage est élevé, l’industrie s'est effondrée et la confiance dans les politiques s’est évanouie». Mais déjà les tensions communautaires, religieuses, raciales, sont plus présentes dans cette ville où le maire Fabien Engelmann, ancien syndicaliste CGT et adhérent du NPA qui dénonce désormais «l’idéologie mahométane», a promis d'organiser une fête du cochon s'il était élu…

A Mantes-la-Ville, «une petite banlieue industrielle de Paris», poursuit le New Stateman, «l’évidence d’un dogme frontiste plus traditionnel est omniprésente». Président de la mosquée locale, Abdelaziz El Jaouhari explique avoir reçu «plusieurs lettres de militants FN contenant des insultes et des menaces. Ils mettent du porc dans la boîte aux lettres et disent que le maire devrait purifier la ville de la race musulmane […]»

L’intégralité de l’article –en anglais– est à lire sur le site du New Statesman.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte