Européennes 2014 / France

Européennes: votre journal est-il plutôt «séisme» ou «choc»?

Temps de lecture : 2 min

Détail de la une du Figaro
Détail de la une du Figaro

Comment les journaux français parlent-ils ce matin du résultat des élections européennes? Pour le savoir, nous avons effectué un tour d'horizon de la presse nationale et régionale, compilé les termes utilisés par 28 journaux dans leurs titres et rassemblé le résultat dans le tableau ci-dessous:

Premier enseignement: il y a de bonnes chances pour que votre journal local ait utilisé soit le terme «choc», soit le terme «séisme», qui ont été choisis par six médias chacun.

Le Figaro est le seul représentant de la presse nationale à avoir opté pour un de ces deux mots pas vraiment originaux (l'expression «séisme électoral» est même donnée en exemple par le dictionnaire Larousse en ligne pour évoquer le deuxième sens du terme «séisme», définit comme un «énorme bouleversement de l'ordre des choses»):

Le Télégramme a quant à lui opté pour la version aquatique du phénomène:

A la décharge du Figaro et d'autres titres de la presse régionale, l'analogie avec les secousses de l'écorce terrestre a rencontré un beau succès dans les médias un peu partout en Europe. En Italie, La Repubblica parle de «tremblement de terre», la BBC de «séisme».

Les phénomènes physiques ayant décidemment la cote, Aujourd'hui en France a choisi le terme «big bang», que les scientifiques utilisent pour décrire l'origine de l'univers.

En comparaison, relativement peu de journaux ont choisi de titrer sur la «victoire» du FN (quatre sur les 28 étudiés) ou sur le fait que celui-ci arrive «en tête» (quatre également) localement ou à l'échelle du pays.

Soulignons enfin le bel effort du Journal du Centre et du Courrier de l'ouest, qui ont décidé de ne pas se laisser abattre et d'offrir à leurs lecteurs un petit mot d'esprit pour bien commencer la semaine, alors que d'autres médias habitués aux jeux de mots en une comme Libération ont cette fois-ci décidé de faire dans la sobriété («La France FN»).

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

Mariage pour tous et défaites de la gauche: le coupable était trop parfait

Mariage pour tous et défaites de la gauche: le coupable était trop parfait

Contrairement aux idées reçues, les débats et les mobilisations contre la loi ne semblent pas avoir dopé le vote FN aux municipales et aux européennes, pas plus que l’abstention de l’électorat de gauche.

Jean-Claude Juncker, le symbole d’une Europe désenchantée

Jean-Claude Juncker, le symbole d’une Europe désenchantée

L’un des champions du secret bancaire en Europe et ex-dirigeant d’un paradis fiscal va prendre la tête de la Commission européenne. Un handicap flagrant à l'heure où il est nécessaire d'incarner une rupture pour redonner aux citoyens le goût de l’Europe et de la politique.

L’impasse européenne de François Hollande

L’impasse européenne de François Hollande

Comment un président aussi affaibli pourrait-il négocier avec des partenaires européens qui, pour les principaux d’entre eux, s’en sortent bien mieux que lui? D'autant que sa politique intérieure ne représente pas un exemple de réorientation de la politique menée à Bruxelles...

Newsletters