Européennes 2014France

UMP, PS, FN, Modem, Front de gauche... tous les partis ont perdu des voix entre 2012 et 2014, sauf les Verts

Grégor Brandy, mis à jour le 26.05.2014 à 9 h 17

REUTERS

REUTERS

Entre l'élection présidentielle de 2012 et les européennes de 2014, tous les partis ont perdu des suffrages.

Tous, sauf les Verts.

  • Le PS a ainsi perdu près de 7,6 millions de voix, passant de 10,3 à 2,7 millions.
  • L’UMP suit juste derrière avec 5,8 millions de suffrages perdus.
  • Le Front de gauche en a perdu 2,8 millions (de 4 à 1,2 millions).
  • Le Modem suit juste derrière avec 1,4 million de voix dilapidées.
  • Même le FN, vainqueur des européennes, a vu s’éparpiller 1,6 million de ses voix, passant de 6,4 à 4,8 millions.

L’abstention a joué un rôle pour tous ces partis. Elle n’était que de 20,5% en 2012, contre 57%, ce dimanche 25 mai.

A l’inverse, les Verts ont gagné des votes. Ils n’étaient qu’un peu plus de 800.000 à voter pour Eva Joly, en avril 2012. Ils sont près du double (1,7 million) à avoir choisi EELV, lors de ces élections.

Cependant, le nombre de voix de tous les partis, y compris EELV, devrait baisser. N’ayant pas encore les chiffres des votes blancs et nuls, nous avons préféré calculer à partir de la base des 19,2 millions de votants (43% des 44,6 millions de Français inscrits).

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte