France

Douze idées fausses sur l'affaire Kerviel

Temps de lecture : 2 min

Jérôme Kerviel, le 5 octobre 2010. REUTERS/Charles Platiau
Jérôme Kerviel, le 5 octobre 2010. REUTERS/Charles Platiau

Faut-il traiter Jérôme Kerviel comme un martyr, voire comme un saint? Un complot a-t-il été fomenté contre l’ancien trader de la Société générale? Depuis le dénouement hollywoodien de l’affaire Kerviel, dimanche 18 mai quand l’intéressé s’est livré à la police en franchissant à pieds la frontière franco-italienne à Menton, plusieurs peine-à-jouir s’interrogent sur la narration médiatique dominante qui a fait de Kerviel un héros des temps modernes.

Après l’article du Monde qui écorne sévèrement le récit construit autour de sa rédemption, l'auteur du blog La plume d’Aliocha, journaliste et ancien avocat, revient sur l’affaire et démonte les «douze idées fausses» qui circulent sur les réseaux et dans les médias.

«Ce qui me révolte dans le traitement médiatique approximatif de ce dossier, écrit l’auteur, c’est qu’il contribue à alimenter un dégoût généralisé pour les institutions, sur la base d’éléments parfaitement erronés et de simplifications hâtives.»

Sur la connaissance par la banque des activités que Kerviel dissimulait, le blogueur note que la théorie du complot ne tient pas la route: il rappelle qu’avant de cacher ses pertes, le trader a aussi caché ses gains, eux-mêmes mirobolants (1,4 milliard d’euros en 2007, l’année précédent sa chute). D'ailleurs, Kerviel «ne demande pas de bonus proportionnel à ce gain mirifique, mais un bonus indexé sur son résultat officiel de 50 millions».

Le blogueur démonte aussi d'autres opinions en vogue sur l'affaire, comme celle d'une justice expéditive ou manipulée: la procédure a mobilisé la brigade financière, deux juges d'instruction dont Renaud Van Ruymbeke, les juges du tribunal correctionnel de Paris, de la cour d'appel et de la Cour de cassation. Sans compter qu'il a été défendu par Olivier Metzner (décédé en mars 2013), alors l'un des meilleurs avocats parisiens.

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio