Smart CitésFrance

Diviser par trois les effets du décalage horaire avec des équations et une appli pour smartphones

Slate.fr, mis à jour le 14.04.2014 à 16 h 00

Aéroport JFK de New York, en janvier 2014. REUTERS/Andrew Kelly

Aéroport JFK de New York, en janvier 2014. REUTERS/Andrew Kelly

Le décalage horaire est un des ennemis du voyageur. Un ennemi invisible qui prend la tête avant le départ et à l’arrivée, et contre lequel il n'existait que des stratégies plus au moins complexes et personnelles. Le bon sens populaire — enfin celui du grand voyageur international— estime qu’il faut une journée par heure de décalage pour se remettre dans le bon sens horaire. Avec quelques variations en fonction du sens de votre voyage (il est plus simple d’aligner votre horloge interne avec celle des aiguilles de votre destination si vous allez de Paris à New York que de New York à Paris). Bref, si vous allez à Los Angeles —9 heures de décalage, il vous faut 9 jours pour vous remettre à l’endroit.

Des chercheurs  des universités du Michigan et de Yale assurent avoir trouvé un moyen d’accélérer la remise à zéro des compteurs. Il s’agit d’une série de modèles mathématiques couplés à une appli —Entrain, gratuite— pour smartphones. Il suffit d’indiquer vos lieux de départ et d’arrivée et de quel niveau de lumières vous aurez accès: l’appli, basée sur l’idée que votre horloge circadienne repose sur le niveau de lumière pour savoir quelle heure il est, vous indique alors un emploi du temps de votre exposition à la lumière nécessaire pour remettre à zéro votre horloge interne. Selon ses concepteurs, l’appli permet de réduire par 3 le nombre de jours pour se remettre du décalage horaire par rapport au bon sens populaire. Par exemple, pour le trajet Paris – LA, on se remet en 3 jours au lieu de 9.

Comment ça fonctionne? Pas simple, mais il suffit de suivre les conseils d'exposition à la lumière fournis à la minute près. Exemple, donné par le LA Times, dans l’autre sens: vous voyagez de New York à Londres. L’appli vous dira que le jour de votre arrivée vous devez commencez de vous exposer à la lumière à 7h58 et d’éviter la lumière à 20h14. Le jour suivant, lumière à 6h18, noir à 7h53. Etc.

Il existe de nombreuses autres applis qui proposent un service d’aide à l’effacement du jetlag, mais aucune n’utilise un tel niveau d’équation, écrit NPR : «l’étude publiée jeudi dans PLoS Computational Biology comporte 80 pages de calculs complexes». Pour Daniel Forger, le chercheur à l’origine de ces équations qui a commencé à travailler sur les rythmes circadiens dans les années 90, ces modèles peuvent sembler contre-intuitif, mais «l’intuition n’est pas le but du jeu» et «nous avons essayé de dépasser les remèdes de grand-mère». 

Ces équations ont l'âge des grands-mères en revanche, et ont déjà été utilisées par la Nasa, l'industrie des transports et les militaires, dit Forger, mais c'est la première fois que ces technologies sont fournies à tous dans la paume de la main.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
transportsNASAvoyagetempssciences
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte