C'est dans l'actuFrance

Le remaniement en direct: Ségolène Royal à l'Ecologie, Hamon à l'Education, Cazeneuve à l'Intérieur

Slate.fr, mis à jour le 02.04.2014 à 12 h 02

Suivez ici les dernières infos sur le nouveau gouvernement

Francois Hollande et Manuel Valls le 10 octobre 2012. REUTERS/Philippe Wojazer

Francois Hollande et Manuel Valls le 10 octobre 2012. REUTERS/Philippe Wojazer

REMANIEMENT - Le gouvernement de Manuel Valls, 20e Premier ministre de l'histoire de la Ve République, a été annoncé ce mercredi 2 avril.

11h50: Le conseil de Jacques Attali: Débrouillez-vous! Agissez comme si vous n'attendiez plus rien du politique. Et, en particulier, comme si vous n'attendiez que le pire du nouveau gouvernement. Et pire encore des suivants, quelle qu'en soit la couleur politique. A lire sur Slate.

11h40 Ministère de l'Ecologie: quand Ségolène Royal la «jeune maman» défendait un dossier nouveau, l'écologie. La vidéo ici.

11h35 Benoît Hamon est le 30e ministre de l'Education de la Ve République. A force de changer de ministre, rien ne changera jamais. A lire sur Slate.

11h30 A la surprise générale, Bernard Cazeneuve a hérité du ministère de l'Intérieur. Il ne sera donc pas, comme certains l'annonçaient, secrétaire général de l'Elysée, ce qui évite une partielle à risque au PS


LUNDI 31 MARS

21h56 Alain Bauer, le trait d'union entre Valls et Sarkozy. A lire sur Slate.

20h45 Elle l'avait annoncé, elle tiendra sa promesse: Cécile Duflot (et Pascal Canfin, autre ministre vert du gouvernement), ne fera pas partie du gouverment Valls. C'est ce que les deux anciens ministres ont annoncé dans un communiqué diffusé par l'AFP:

«Les idées portées par le nouveau premier ministre depuis plusieurs années, notamment lors de la primaire du Parti socialiste ou comme ministre de l'Intérieur, ne constituent pas la réponse adéquate aux problèmes des Françaises et des Français (...) Avec franchise et lucidité, nous en tirons donc toutes les conséquences et n'entendons pas participer à ce nouveau gouvernement, que nous assurons de notre vigilance la plus haute mais aussi de notre solidarité, chaque fois que le cap choisi sera le bon».

Voynet, elle, s'est montrée plus prudente...

20h15 La promesse d'un «gouvernement de combat» qu'a effectuée François Hollande est un grand classique des pouvoirs en difficulté: on la retrouve en 1991 avec Edith Cresson, en 1995 sous Alain Juppé, en 2005 lors de l'arrivée de Dominique de Villepin, en 2010 lors du dernier remaniement de l'ère Sarkozy et même en 2013 lors des difficultés du gouvernement Ayrault.

20H05: Hollande annonce une baisse des impôts d'ici 2017 et une baisse des cotisations des salariés.

20H00: François Hollande a confirmé la nomination de Manuel Valls –retrouvez le parcours du nouveau Premier ministre ici.

«Vous avez exprimé votre mécontentement et votre déception et je suis venu vous dire que j'ai entendu votre message. (...) Le message que vous m'avez adressé, je le reçois personnellement je veux donc y répondre avec franchise et responsabilité. (...) Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s'est consacré avec courage et abnégation à cette tâche difficile [de redresser la France]. Il a réussi à rétablir la situation très dégradée dont nous avions hérité (...) je veux lui exprimer toute ma reconnaissance. Il est temps néanmoins d'ouvrir aujourd'hui une nouvelle étape et j'ai donc confié à Manuel Valls la responsabilité de conduire le gouvernement de la France.»

19H50 Manuel Valls à Matignon, ce n'est pas une première, ni même une seconde. En 1988, il avait été nommé attaché parlementaire au sein du cabinet de Michel Rocard, aux côtés notamment de la ministre de la santé Marisol Touraine et de la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac...

... puis, en 1997, conseiller pour la communication de Lionel Jospin, dans un cabinet où on trouvait également l'actuelle plume de François Hollande, Aquilino Morelle.

19H42 Né espagnol, Manuel Valls est le premier chef de gouvernement français de la Ve République naturalisé. Deux Premiers ministres précédents étaient nés à l'étranger: Edouard Balladur à Izmir, en Turquie, et Dominique de Villepin à Rabat, au Maroc.

19H35 L'an dernier, Manuel Valls s'était confié aux deux auteurs de sa biographie, Jacques Hennen et Gilles Verdez, sur son avenir politique:

«J'ai [...] une vraie difficulté à me projeter dans l'avenir. L'horizon, c'est dix ans de François Hollande, normalement. Qu'il gagne ou qu'il perde, je devrai attendre 2022. Ce temps à venir, au lieu de m'inquiéter, me tranquillise beaucoup. J'agis avec une forme de sérénité.»

19H25 En septembre 2011, le Guardian mentionnait Valls dans un article sur les primaires socialistes (et sur le couple brisé Royal-Hollande) dans lequel Manuel Valls était décrit comme «député et maire en banlieue parisienne, [qui] a pris une ligne dure concernant la sécurité et les dépenses publiques et est vu comme étant à la droite du parti»

Dans un autre article, deux jours plus tard, commentant le débat télé des primaires, une journaliste du même Guardian notait que le sujet de Valls était l'immigration. «Il veut une "immigration organisée" - des quotas par profession? On dirait. En quoi c'est différent de Sarkozy?»

The Economist, l'hebdomadaire britannique très libéral, a toujours fait de Valls son favori - outre DSK hein... Dans un article intitulé «Parmi les dinosaures», on lisait: «Avec Dominique Strauss-Kahn hors-jeu, il y a un seul socialiste français candidat à la primaire qui a tout compris».

Il est perçu comme un Sarkozy de gauche:

19H10 Hollande est en train d'enregistrer son passage télévisé de ce soir indique Europe1:

18H55 En février 2014, trois journalistes politiques, Cécile Amar d'un côté, David Revault d'Allonnes et Laurent Borredon de l'autre, publiaient deux livres: Jusqu'ici tout va mal et Valls, à l'Intérieur. Les deux ouvrages proposaient de décrypter les coulisses du gouvernement Ayrault, à travers les conflits de personnes et les jeux de pouvoir. Nous vous proposions alors une analyse commune de ces deux livres à travers deux personnages que l'on disait concurrents... François Hollande et Manuel Valls.

Tout le monde est d'ailleurs en train se se souvenir du destin des deux hommes mis côte à côte.

 

 

18H50 En avril 1982, Manuel Valls faisait sa première apparition à la télévision. Jeune militant socialiste (il a alors 20 ans), il s'exprime au sujet de la jeunesse et l'emploi.

En 1985, le désormais nouveau premier ministre s'affichait en rocardien convaincu.

18H45 On vous conseille de relire cette chronique de Hollande, publiée sur Slate en 2010. Il y expliquait, au sujet d'un remaniement «imposé» à Nicolas Sarkozy, que «le remaniement suscite des attentes souvent déçues».

18H35 Sur le site du Lab, Thibaut Pezerat remarque qu'à Matignon en ce jour de remaniement, Stéphane Grauvogel, conseiller Outre-Mer auprès de Jean-Marc Ayrault à Matignon, a su occuper sa journée. Il avait deux options: «informer les journalistes par texto, ou faire le tour des bureaux à Matignon pour prendre des selfies avec ses petits copains de bureaux». La deuxième était plus drôle; ça donne ça:

La capture est du Lab, cette photo, comme toutes les autres, sont en tweets protégés...

18h25 Jean-Marc Ayrault a présenté, lundi 31 mars dans l'après-midi, sa démission de Matignon à François Hollande. Selon plusieurs médias, c'est Manuel Valls qui lui succède, mais cette nomination n'a pas encore été officiellement annoncée. Mais la passation de pouvoir entre les deux hommes a déjà eu lieu pendant un bref moment sur Wikipédia il y a quelques minutes...

avant que les choses ne reviennent à la normale.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte